SQUAREGOT

Chroniques d'un Constructeur - première partie

Il est temps que je me pose pour vous raconter mes aventures en tant que Constructeur dans le monde de Dragon Quest Builder. Voilà quelques lunes, je me suis réveillé sans souvenir et sans autre compagnie qu'une voix éthérée qui m'annonçait que j'avais comme mission de sauver les humains des ténèbres dans lesquels ils avaient été plongés voilà des générations par le Dragonlord. En effet, il leur était maintenant impossible de construire quoi que ce soit et ils erraient sans but dans différentes îles d'un monde que j'allais devoir explorer et pacifier.

Après une courte introduction pour m'apprendre comment casser des blocs de terre ou récolter des éléments tels que du bois ou des fleurs, je me suis retrouvé dans les ruines de la cité de Cantlin avec pour objectif de réunir les habitants des environs pour reconstruire la ville tout en la protégeant des animaux sauvages, des slimes de toutes les couleurs et des monstres malfaisants. Mon environnement proche était assez accueillant, une verte pleine ponctuée d'arbres et entourée d'une chaîne montagneuse pas trop élevée. Après avoir suivi les indications de la voix (venant d'une soi-disant Déesse), j'ai pu fabriquer mes premiers outils avec les rares ressources à ma disposition et partir à la découverte des environs. Il faut dire que la curiosité m'aiguillait presque autant que la faim. J'ai eu vite fait d'occire mes premiers monstres et de récupérer à la fois de la nourriture et des éléments variés.

La suite n'a pas été de tout repos. J'ai dû batailler contre des golems, des scorpions, des vautours et j'en passe. De jour comme de nuit, mais surtout de nuit avec ces foutus fantômes qui me poursuivent de partout, j'ai fait mon possible pour rester en vie, protéger ma cité en devenir et construire le plus de choses possibles tout en explorant de nouvelles îles accessibles par des téléporteurs. Il faut dire que chaque nouvel habitant arrivait avec ses exigences en terme d'outils, de nourriture voire même de pièces à créer suivant un modèle. J'ai même la désagréable impression d'être à la fois le larbin de la Déesse et des humains et autres êtres pensants du coin. Impression qui demeure maintenant que j'ai été envoyé à Rimuldar la marécageuse mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs.

Avant mon départ, j'ai dû défendre Cantlin contre des vagues de monstres de plus en plus puissants. Histoire d'être un peu tranquille, j'avais mis en place une double muraille séparée d'une fosse ce qui m'a permis presque à chaque fois de diviser l'armée ennemie en deux. Je m'occupais d'abord du gros des troupes qui arrivait jusqu'aux portes de ma ville puis j'allais éliminer les quelques monstres perdus dans la fosse et sous ma ville. J'ai pu faire ça jusqu'au combat contre le Golem de Cantlin, sensé protéger la ville et pourtant déjà responsable de sa première destruction. Au début de ce combat, la magie noire du Dragonlord a fait disparaître une grande partie de mes fortifications avant que le golem géant n'arrive. Heureusement que j'ai pu mourir et revivre une seconde fois pour récupérer une protection indestructible avant qu'elle ne disparaisse! Je dois avouer que le pouvoir de la Déesse m'a été bien utile car il m'a fallu plusieurs essais pour vaincre le golem.

J'espérais pouvoir ensuite tranquillement savourer ma victoire mais vous connaissez le proverbe, pas de repos pour les héros. J'ai donc été envoyé manu militari dans ce marais puant et crasseux qui abrite les ruines de la cité de Rimuldar où je me trouve actuellement. Ici, les ressources sont bien plus rares et de moins grande qualité donc la priorité a été la survie. Il faut dire qu'en me faisant passer d'une ville à l'autre, la Déesse n'a rien trouvé de mieux que de me faire perdre toutes mes connaissances, tout mon matériel et même mon endurance! Je peux vous dire que les premiers jours ont été difficiles…

Il faut savoir que les habitants d'ici sont tous atteints de maladies et qu'ils ne connaissent pratiquement pas les techniques pour fabriquer du métal. Bonjour la galère contre des monstres sensiblement plus costauds qu'à Cantlin. Bon gré mal gré, j'ai réussi à rassembler une prêtresse relou (elle m'appelle tout le temps “mon agneau” alors qu'elle semble plus jeune que moi) et la plupart de ses ouailles. J'ai appris aussi pas mal de nouvelles techniques telles que l'herboristerie, la pêche ou l'agriculture et la situation commence à être gérable. Je sais que sous peu les attaques de monstres vont s'intensifier alors j'en profite pour commencer mes chroniques. Espérons qu'elles dureront longtemps, autant que la Déesse me prêtera vie…

14/02/17 - Lien permanent - tags: #Dragon Quest Builder #PS Vita #Chroniques

Lego Batman

J'étais très surpris en sortant de Lego La Grande Aventure, étonné d'avoir à ce point apprécié le grand n'importe quoi qu'est ce film. Alors quand une suite dérivée du meilleur personnage à savoir Batman a été annoncée, je m'attendais à éprouver le même plaisir avec Lego Batman mais je crois qu'à trop espérer, on finit par être déçu.

Non pas que le film est mauvais, hein, c'est juste qu'il est très moyen. Il y a bien quelques blagues vraiment drôles, des tas de clins d’œil bien trouvés et une action plutôt prenante mais sans le vrai grain de folie du premier film. Sans cet élément qui faisait tout le charme du précédent opus, on se retrouve devant un simple film d'action-comique et c'est bien dommage.

14/02/17 - Lien permanent - tags: #ciné #animation #Batman #Lego

La La Land

Bonobo et moi sommes allés voir La La Land l'autre soir pour nous changer les idées. Après tout, quoi de mieux qu'une petite comédie musicale pour se mettre de bonne humeur?
Porté par une bande son parfaite, le film nous fait suivre les trajectoires de deux artistes dans le Los Angeles rêvé par Hollywood. Lui est pianiste dont le but est de monter son club de jazz, il commence comme simple pianiste d'ambiance dans un restaurant. Elle est comédienne, sans grand succès jusqu'à présent. Ils se rencontrent, se détestent, se retrouvent, s'aiment, se disputent et vivent comme dans toute bonne comédie musicale romantique.

On ne va pas se mentir, le film est essentiellement porté par la musique. Je ne suis pas un grand fan du jeu monolithique de Gosling* et le scénario n'est pas un modèle d'originalité. La fraîcheur d'Emma Stone et les différentes chorégraphies sont toutefois à la hauteur, tout comme les quelques passages un peu surréalistes mais on reste loin de la virutosité de Whiplash. Il n'empêche qu'en sortant, je ne pouvais pas m'enlever City of Stars de la tête...

On a vu La La Land en VOSTF et je vous conseille de faire comme nous, rien que d'entendre la version française le temps de la bande annonce m'a filé des boutons! D'ailleurs je ne vous la mets pas en VF!

14/02/17 - Lien permanent - tags: #ciné #film #comédie musicale #Los Angeles

Premier Contact

Des aliens débarquent sur Terre! Douze gros vaisseaux, à mi-chemin entre le monolithe et la lentille de contact, sont en suspension aux quatre coins de la planète et semblent attendre quelque chose de la part des humains. Le gouvernement américain fait appel à une brillante linguiste pour prendre contact avec les extra-terrestres avant qu'une guerre n'éclate entre les deux espèces.

Je ne crierai pas au chef d'œuvre mais Premier Contact (Arrival en VO) est un très très bon film. Ce ne sont pas tant les effets spéciaux (sobres) ni les acteurs (plutôt bons) ni même le scénario (qui souffre de quelques longueurs et facilités) que l'ambiance absolument prenante qui transforme une simple séance de ciné en grande expérience. Rien que pour les sons, il faut voir ce film en salle car je doute que le meilleur home cinema du marché arrive à tout transmettre.

Certains détails peuvent agacer, comme le personnage providentiel qui va faire le lien en dépit de la bêtise crasse de ses supérieurs (et encore plus bêtes sont les équipes étrangères qui ne veulent pas partager leurs découvertes), mais on est porté du premier contact avec les aliens jusqu'à la fin. Je ne vais d'ailleurs pas mettre la bande-annonce pour une fois car il convient de découvrir ce film d'un seul coup.

Je ne sais pas si le film sera aussi palpitant au second visionnage mais je ne regrette absolument être allé deux fois au cinéma pour pouvoir le voir. Encore merci à Gaumont pour m'avoir fourni des places gratuites après avoir raté la séance la première fois faute de place sur le parking du cinéma et des restaurants alentours à Labège.

22/01/17 - Lien permanent - tags: #ciné #SF #alien #rencontre du 3ème type

Lara Croft Go

C'est p'tet parce que je deviens vieux ou alors parce que je ne suis pas un joueur occasionnel mais je n'avais ces derniers temps aucun jeu sur mon téléphone.
A vrai dire les derniers jeux joués sur mobile dataient de mon iPhone 4, depuis une éternité donc.

Et puis Bonobo me demandant sans cesse de nouveaux jeux pour sa tablette, j'ai mis le doigt dans l'engrenage, pris une carte Google Play de 15€ et commencé à acheter quelques jeux, en promotion vous me connaissez ;-)

Et dans la première fournée, il y a eu Lara Croft Go. Toute la série des Go (Hitman, Lara Croft et Deus Ex) a toujours été bien notée par les pros comme les particuliers et je ne peux que confirmer pour celui basé sur l'univers de Tomb Raider.

Lara Croft Go

Nous voilà donc dans la peau de la chasseuse de trésor la plus célèbre des jeux vidéo pour explorer un nouveau tombeau quelconque rempli de pièges et d'animaux mortels. Le jeu se joue au tour par tour, chaque mouvement d'une case à une autre de Lara servant de déclencheur au tour des ennemis ou des objets en mouvement. On se retrouve logiquement face à un jeu de puzzle plus qu'à un jeu d'action.

Il faut donc se creuser les méninges pour échapper aux monstres voire à les utiliser pour déclencher les pièges au bon moment tout en atteignant la sortie sans mourir d'une façon atroce. Le jeu est très prenant, il se prête bien au format d'un téléphone portable même si le confort est nettement supérieur sur une tablette. Il est dans tous les cas très beau avec ses graphismes low-poly même au niveau de détails le plus faible (il faut dire que mon smartphone à 87€ n'est pas vraiment adapté aux jeux). La durée de vie, comme souvent sur les jeux sur portable, reste quand même limitée bien qu'il y ait une aventure additionnelle intitulée La caverne de feu. L'autre chose qui dure peu de temps aussi, c'est la batterie de votre téléphone!

Lara Croft Go

J'ai donc passé un très bon moment en compagnie de Lara Croft, même si j'ai dû revenir plusieurs fois sur certains niveaux. J'ai également acheté Deus Ex Go dans la foulée vu qu'il était aussi à moins de 1€ et j'ai hâte de m'y mettre!

08/01/17 - Lien permanent - tags: #jeux vidéo #android #Lara Croft #Tomb Raider