SQUAREGOT

14
0816

Deux ans et 20.000km plus tard

14/08/16 - Lien permanent - tags: #Compteur #kilometres #Mamzelle A

20
0616

Les joies du changement de FAI

N'ayant peur de rien, j'ai décidé la semaine dernière de changer de FAI. Il faut dire que ma Bbox me faisait des misères depuis des mois, obligeant à plusieurs reboots dans la semaine, et que le support de Bouygues a été inexistant malgré mes appels. J'ai donc profité d'une Vente Privée Free pour repasser chez eux pour quelques euros par mois.

Mon dossier a été accepté rapidement et malheureusement pour moi, mon changement de ligne ADSL a été fait dans la foulée, le lendemain de mon inscription! Pourquoi malheureusement? Parce que si la ligne a été construite de suite, la freebox elle n'a pas encore été envoyée sept jours plus tard!

Résultat des courses, plus d'ADSL à la maison! N'y étant pas trop en ce moment, utiliser mon abonnement 4G ne me dérange pas spécialement. Je dois même avouer que le confort de la 4G, bien plus rapide que l'ADSL, me fait regretter encore plus amèrement de ne pas pouvoir me connecter via la fibre qui passe pourtant dans ma rue. Hé oui, avec seulement huit appartements dans l'immeuble, nous sommes trop petits pour être intéressants aux yeux des FAI.

Vu les débits actuels de la 4G dans Toulouse, je me dis que la solution sera à terme de ne plus utiliser l'ADSL ou la fibre mais uniquement la 4G. A vrai dire, si je ne téléchargeais pas autant d'ISO Linux :-) et que je ne regardais pas tant Arte+7, j'aurais déjà basculé sur une connexion 4G uniquement chez moi.
Je vois d'ailleurs à Montfaucon l'inutilité d'une connexion ADSL. Quand il y en avait une, je ne dépassais pas le mégabit alors qu'en 3G je suis en 8Mbps...

20/06/16 - Lien permanent - tags: #Internet #FAI #Bouygues #Bbox #Free #Freebox

08
0616

Civil War

Même si j'ai l'impression que Marvel commence à manquer de souffle pour ses films de super-héros, on ne peut pas dire que Civil War soit raté. Tout y est millimétré, cadré, dicté avec une telle précision que le film ne s'enraye jamais. On peut être un peu déçu par le manque d'envergure de l'intrigue par rapport aux comics ou par le revirement de Stark bien concon mais c'est tellement efficace que les presque deux heures trente passent sans qu'on s'ennuie une seule seconde. Comme pour chaque film des Avengers, tous les héros ont droit à leur petit moment de gloire, à leur petite blague et au sourire caméra sous le meilleur profil de l'acteur. Le souci, c'est que ça commence à être drôlement fade et j'ai un peu peur que la prochaine phase du MCU soit encore moins palpitante. On verra bien...

08/06/16 - Lien permanent - tags: #film #Marvel #Avengers #Iron Man #Captain America #MCU

04
0616

Warcraft: le commencement

Pour un style de film aussi bancal que les adaptations de jeux vidéo, je pense que Warcraft s'en sort plutôt bien. On reste bien loin d'un Lord of the Rings mais les effets spéciaux sont corrects, les personnages sympathiques et l'action bien présente. On retrouve aussi quelques lieux mythiques de World of Warcraft ainsi que quelques clins d'oeil qui toucheront le joueur (oui, il y a un Morlock et oui, le mage change un soldat en mouton).

Ce que je regrette le plus, c'est le scénario ultra-light et le peu de profondeur des personnages. C'est bien simple, on dirait que toute la partie background et scénario a été confiée à Jean-Kevin, 15 ans, grand joueur de World of Warcraft depuis ses 10 ans. C'est tellement plat que ce qui reste de Warcraft: le commencement, c'est un simple film d'action dans un univers d'heroic-fantasy vite oubliable. Et c'est bien dommage!

04/06/16 - Lien permanent - tags: #film #fantasy #Warcraft

01
0616

Elle

Quand un réalisateur du calibre de Verhoeven (Basic Instinct, Robocop, Total Recall, Starship Troopers, excusez du peu!) vient réaliser un film en France, avec des acteurs français, un scénario tiré d'un roman français, on ne peut qu'être curieux du résultat. Et quand la bande annonce met mal à l'aise et rend maladivement curieux, c'est un film qu'on ne peut pas rater!

Alors oui, il y a la scène du viol, vraiment dérangeante, mais ce qui ressort surtout du film, c'est le jeu incroyable des acteurs. Il y a bien sûr Isabelle Huppert, absolument parfaite en quinqua névrosée, tout en retenue. Mais tous les autres acteurs sont remarquables, certains jouant des clichés ambulants sans être lourdingues (Charles Berling en créateur dépassé, Christian Berkel en crétin fini) et d'autres en jouant des personnages aussi félés que crédibles (mentions spéciales à Virginie Elfia et Laurent Laffitte).

L'intrigue nous tient en haleine jusqu'au trois quarts du film avant de retombé légèrement mais le malaise reste constant du début à la fin. Un très bon film donc, pour une fois aussi bon que ce que la bande annonce laissait entendre.

01/06/16 - Lien permanent - tags: #film #Verhoeven #Isabelle Huppert #Elle