SQUAREGOT

Petit aperçu du Tenerife

C'est pas tout de vous parler de mes vacances, si je vous les montrais pour changer?

Autant pour Hong Kong le montage était trop personnel pour pouvoir être diffusé sans contrôle sur mon blog, autant celle-ci ressemble plus à une vidéo promotionnelle de Ténérife ;-)

24/11/16 - Lien permanent - tags: #video #Ténérife #Canaries

Moi, Daniel Blake

Second film vu cette semaine, le dernier Ken Loach. Un film qui raconte le lent déclin d'un travailleur anglais qui se voit refuser sa pension d'invalidité suite à une crise cardiaque. On assiste à son éviction du système social par un mécanisme bien connu de tous: mettre le plus d'obstacles possibles pour que le demandeur finisse par abandonner. Alors Dan Blacke se bat comme il peut, ne baisse pas les bras et aide même une jeune mère de famille tout aussi dans la merde que lui mais a-t-il vraiment une chance de s'en tirer?

C'est un très bon film, porté par des acteurs -professionnels ou non- vraiment inspirés, avec une histoire tout ce qu'il y a de plus crédible surtout quand elle raconte le face-à-face avec une administration dont le seul but est d'évincer le plus de demandeurs d'aides. Toute personne un tant soit peu humaine ne peut que s'indigner par ce qu'il voit, sachant pertinemment que c'est ce que vivent des millions de gens dans toutes les démocraties occidentales. Mais on ne fait que s'infliger une bonne dose de violence sociale qui ne fait que renforcer notre sentiment d'impuissance alors que toutes les personnes qui pensent que le capitalisme ultralibéral est la solution ne daigneront même pas voir ce film. Même si je me demande parfois à quoi bon voir ce genre de film très dur, je me dis aussi qu'il est important de mettre des images sur la situation de tas de gens qui luttent pour survivre, de témoigner face à une société qui abandonne ses propres citoyens voire qui est en guerre contre eux.

20/11/16 - Lien permanent - tags: #film #ciné #Ken Loach #critique sociale #VO obligatoire

Les Animaux Fantastiques

A peine revenu de vacances que j'étais déjà de retour dans les salles obscures! Premier film vu, Les Animaux Fantastiques, basé sur l'univers d'Harry Potter. Un jeune magicien anglais arrive à New York dans les années 20 avec plein d'animaux fantastiques (et taquins) dans sa valise. Sauf que des forces magiques se déchaînent sur la ville et tout accuse notre pauvre héros.

D'un côté cela fait plaisir de retrouver l'univers de Rowling, surtout sans avoir lu l'histoire avant donc sans être déçu par l'adaptation. Les personnages principaux sont un peu têtes à claques mais attachants malgré tout, le New York magique 20's se laisse découvrir avec plaisir et l'histoire est assez efficace. Je serai par contre moins tendre avec les effets spéciaux franchement mauvais (en particulier les animaux fantastiques, un comble vu le titre) et la révélation finale du méchant qui détruit le personnage incarné par Colin Farrell alors que ses motivations étaient l'élément narratif le plus intéressant.

Au final on se retrouve donc avec un film assez moyen qui ne laisse pas s'exprimer tout son potentiel, dommage!

20/11/16 - Lien permanent - tags: #film #ciné #Rowling #Harry Potter

Docteur Strange

Juste avant de partir à Ténérife, je suis allé voir Docteur Strange, le dernier film de l'écurie Marvel. Le pitch? Un chirurgien arrogant et génial est victime d'un accident grave qui l'oblige à arrêter la médecine. Plutôt que de devenir professeur ou n'importe quelle profession accessible à son brillant cerveau, il préfère chercher les solutions dans la médecine alternative. L'histoire ne dit pas s'il aura perdu son temps avec l'homéopathie mais il finit malgré tout par arriver au Tibet dans ce qui ressemble beaucoup à une secte et qui se révèle en fait être une congrégation de puissants magiciens dont le rôle est de protéger la Terre de toutes les attaques mystiques des autres univers du Métaplan. Sauf que plusieurs magiciens se sont rebellés et tente de faire un pacte avec une entité très méchante d'un autre plan.

Ouf, c'est pas très digeste mais nous voilà parti pour deux heures d'apprentissage de la magie avec Strange et de combat contre les méchants. J'ai l'air critique comme ça mais en fait j'ai bien aimé. Cumberbatch semble être l'évidence même pour incarner ce connard qu'est Strange, Swinton est toujours aussi géniale, les effets spéciaux sont souvent magnifiques (mais parfois assez ratés comme la transition acteur réel <-> acteur en 3D) et on n'a guère le temps de s'ennuyer.

Même si beaucoup de manichéismes m'irritent dans ce film, la révélation sur les pouvoir de l'Ancien tempère un peu la dichotomie entre les gentils tout propres et les méchants pas beaux atteints de conjonctivite aggravée. Et la seconde (?!!) annonce du générique de fin laisse espérer un univers un peu plus nuancé et une éventuelle prise de conscience du héros. Bref, c'est du bon film Marvel, loin des bouses du style Thor ou Iron Man 2.

20/11/16 - Lien permanent - tags: #film #ciné #Marvel #Docteur Strange #Cumberbatch #Swinton

Brice de Nice 3

Entre les vacances et la mise en vente de mon appart', j'ai pris un peu de retard avec mes avis sur les films. On va corriger ça en commençant par Brice de Nice 3. Oui c'est un navet, oui c'est du trop trop lourd même s'il y a bien quelques idées par-ci par-là qui m'ont fait sourire. Après on est dans la comédie française classique, on sait à quoi s'attendre en rentrant dans la salle.

Une fois ces postulats acceptés et son cerveau mis en veille, on peut profiter du film pour ce qu'il est: un divertissement correct. Même si Jean Dujardin commence à se faire un petit peu vieux pour jouer Brice, c'est toujours un plaisir pour moi de le voir incarner ce crétin fini. J'ai quand même moins de compliments à faire aux rares seconds rôles, surtout Cornillac mais bon, le film ne s'intitule pas "Brice 3, friends or foes" :-)

Soyons honnête, je ne serai pas allé le voir si j'avais payé ma place plein pot (pas loin de 11€ sur Toulouse quand même) mais à moins de 2€ c'était déjà nettement plus acceptable.

20/11/16 - Lien permanent - tags: #film #ciné #Jean Dujardin #Brice de Nice