Sunshine

Rédigé par:

Got

Date de publication:

9 janvier 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#539

tags:

Futile - Cinéma

Bon, je ne vais pas parler de la véracité scientifique du film hein! C'est un film de science-fiction donc on s'en fout des invraisemblances. Il n'empêche que j'ai passé un bon moment, tendu lors des moments stressants et vaguement dans le trip lors des passages plus lyriques.
Reste que le coup de la folie de l'équipage, de la précédente mission qui disparait sans laisser de trace et mille choses encore font vraiment réchauffé. A quand de nouveaux ressorts dramatiques dans un film de SF avec des vaisseaux spaciaux?

Tigane

Rédigé par:

Got

Date de publication:

9 janvier 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#540

tags:

Futile - Bouquin

J'avais lu de bonnes critiques sur ce bouquin et je pense qu'il les mérite vraiment. Le thème d'une Italie fictive dans une renaissance fantastique est original, l'intrigue est prenante et, ce qui ne gache rien, l'auteur a fait l'effort de réfléchir longuement sur ses personnages. L'immersion aurait néanmoins pu être totale si les chapitres n'étaient pas aussi long qu'un jour sans pain.
Mais je ne fais pas la fine bouche, Tigane m'a bien plu et l'idée qu'on puisse oblitérer complètement un pays depuis ses frontières jusqu'au souvenir même de son existence est une sacrée trouvaille. Et comble du bonheur, l'auteur évite presque à chaque page le manichéisme primaire que l'on voit habituellement dans ce genre de littérature.

God of War PSP

Rédigé par:

Got

Date de publication:

14 janvier 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#544

tags:

Futile - Jeux Vidéo - PSP

God of War: Chains of Olympus
Sous ce titre à rallonge se cache le nouvel opus de GoW dans une version spéciale PSP qui n'est pas encore sortie dans le commerce mais dont on peut trouver la démo sur le net. Graphiquement c'est superbe et on ne voit pas la différence avec le premier GoW sur PS2. Il n'y a bien sûr pas le Wow-effect que j'avais eu lorsque j'ai découvert la série mais ça envoie du bois. La fluidité est parfaite sans pour autant avoir obligé les développeurs à réduire les détails ou la profondeur des objets affichés.
Les commandes tombent presque sous la main et c'est un plaisir de retrouver Kratos allant gaiment trucider ses adversaires. La démo est courte mais permet déjà d'affronter deux boss bien coriaces et surtout de donner l'eau à la bouche à tout amateur de jeux bourrins de combat.

MacBook Air

Rédigé par:

Got

Date de publication:

16 janvier 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#545

tags:

Futile - Tech & Co. - Apple

Ok, on s'y attendait mais quand même, quel design de folie!! Non mais regardez moi ce nouveau portable Apple, qui répond au nom un peu cucul de MacBook Air:

Macbook Air

Je crois que le seul défaut dans l'apparence de cet ultra-portable le plus fin au monde (dixit Apple) est la couleur du clavier, un noir qui jure un peu avec l'alu à mon goût. Mais plutôt qu'un long discours, je vous engage plutôt à regarder la publicité du Macbook Air voire même à suivre la visite guidée pour vous faire une idée plus précise de la bête.

Quant à craquer ou non pour ce portable, je pense que la question ne se pose pas. A 1700€ la bestiole, même aussi belle, c'est un caprice de star bien que la version de base soit déjà plus puissante que mon Mac Mini.
Reste donc à attendre le EEEPC qui ne devrait plus tarder et qui est un achat nettement plus raisonnable. Enfin si Asus daigne le sortir le 23 janvier comme prévu et en quantités suffisantes, ce qui est malheureusement loin d'être gagné...

Sweeney Tod

Rédigé par:

Got

Date de publication:

18 janvier 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#548

tags:

Futile - Cinéma

Ok, je pensais aller voir l'avant-première du dernier film des frères Cohen mais en fait, c'était le dernier Tim Burton. Pas de regret, c'était un bon film porté par de bons acteurs/chanteurs. Ben oui, vous ne saviez pas que Sweeney Todd était une comédie musicale aussi gore que macabre?
Et pourtant, c'est bien le cas! A partir d'un spectacle de Broadway tiré d'un bouquin lui-même inspiré d'une pièce de théatre, Tim Burton a réalisé le film le plus trash de ce début d'année. Heureusement que les chansons sont belles et que l'humour (forcément noir) vient soulager les moments les plus difficiles. Cela reste néanmoins un divertissement et on ne sort pas de la salle de ciné avec l'envie d'en finir avec la vie. Non, on sort plutôt de là avec l'envie de manger un bon hamburger dont le steak serait bien saignant...

Une geekerie de plus...

Rédigé par:

Got

Date de publication:

21 janvier 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#549

tags:

Futile - Tech & Co. - Jeux Vidéo

On a beau être en période de soldes, il n'y a pas beaucoup de bonnes affaires en ce moment en magasin, que ce soit en fringues ou en gadgets technologiques. Mais cela vaut quand même le coup de rester attentif, des fois qu'on puisse faire un bon achat comme celui d'un GameBoy Micro Silver pour 20€ (chez King Jouet).

GameBoy Micro Silver sur GameBoy Advance première du nom

Cela faisait un moment que j'en cherchais une, même d'occasion, mais impossible de trouver une GameBoy Micro à moins de 35€ fdpout sur eBay quelque soit sa couleur. Et puis je suis tombé sur un message de cette discussion...

GameBoy Micro SilverGameBoy Micro Silver
GameBoy Micro SilverGameBoy Micro Silver

A moi maintenant tous les hits de la GameBoy Advance! Je sais, j'aurais pu me contenter d'y jouer sur ma NDS voire même ma GBA première du nom mais que voulez-vous?...
Même si elle n'est pas bien grande, je m'attendais à quelque chose de plus petit que cette GameBoy Micro... ou alors à un écran plus grand pour la même taille. Bref, un ratio console/ecran plus intéressant. Mais c'est malgré tout une belle machine avec un tas de bons jeux ce qui m'occupera un peu vu le néant vidéoludique actuel sur PSP et NDS.

Skins S01E01-02

Rédigé par:

Got

Date de publication:

23 janvier 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#550

tags:

Futile - Série TV

Je suis encore sous le choc. Cette série... comment dire...
On y suit les aventures d'un groupe d'ados anglais plus ou moins nets qui se débattent comme ils peuvent dans une vie pas toujours très marrante. Pour oublier leurs soucis, ils emploient tous les moyens disponibles (sexe, alcool, drogues, ...) et se foutent en l'air sans que le moindre adulte n'y trouve à redire. Il faut préciser que les adultes sont au moins aussi déphasés que les ados. Bref, encore une série bien joyeuse!
Même si les traits sont exagérés, l'histoire semble bien plus réelle et donc déprimante que celles des séries US comme Californication. L'humour est bien présent dans Skins ainsi qu'un certain détachement mais c'est une série dure et sans concession. Je ne m'en suis pas encore remis, c'est dire!

Netvibes est en maintenance

Rédigé par:

Got

Date de publication:

23 janvier 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#551

tags:

Futile

A peine rentré à la maison, je lance comme d'habitude Firefox (version Mac, pas extra) et normalement je devrais avoir ma page Netvibes pour m'accueillir. Seulement à la place, j'ai ça:

Netvibes en maintenance

Et mine de rien, quand vous utilisez un service web depuis des années 24/7, cela fait bizarre quand celui-ci n'est plus disponible.

Bon, rien de grave, l'équipe de Netvibes a prévenu sur le blog que cela allait durer quelques heures histoire d'optimiser les serveurs afin qu'ils puissent gérer la forte demande des utilisateurs de Ginger, la nouvelle version du service.
Mais c'est quand même super frustrant!!! Je veux mon Netvibes!

Dr House saison 3

Rédigé par:

Got

Date de publication:

25 janvier 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#552

tags:

Futile - Série TV

Plutôt que de faire un billet par épisode (ce qui n'est pas très pertinent pour une série comme Dr House où chaque épisode suit à peu près le même canevas), j'ai décidé de faire un billet pour les tous premiers épisodes (d'une série ou d'une saison) et un autre par saison.
Revenons en à cette troisième saison de Dr House, une saison fidèle au deux premières: même découpage des épisodes, mêmes protagonistes qui évoluent finalement très peu, même délire médical du médecin tout puissant. Il y a bien une intrigue un peu lourde avec un flic teigneux qui se termine en eau de boudin, des seconds rôles qui tentent de se faire une place au soleil mais rien de bien folichon à l'horizon. Et pourtant...
Pourtant j'ai de nouveau été pris par cette série que j'avais abandonnée il y a quelques mois au début de la saison 3 pour cause d'overdose. On retrouve l'hôpital de Princeton-Plainsboro comme si on l'avait arpenté depuis des années, on suit la comédie des personnages comme un ballet bien organisé mais un peu ennuyeux et... on se retrouve à voir les épisodes trois par trois. Quel charisme, ce Docteur House!

No Country for Old Men

Rédigé par:

Got

Date de publication:

3 février 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#556

tags:

Futile - Cinéma

Pour un film qui promettait beaucoup de par ses réalisateurs et la bande annonce, je dois dire que j'ai été plutôt déçu. Là où on aurait pu s'attendre à un savant mélange entre violence et humour, on se retrouve avec un film contemplatif et vaguement intéressant sur le modèle d'A History of Violence, sans le cachet de l'oeuvre de Cronenberg.
Je ne me suis pas ennuyé et certains personnages et situations valent le détour mais je suis clairement resté sur ma faim.

Burnout Paradise - démo

Rédigé par:

Got

Date de publication:

4 février 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#557

tags:

Futile - Jeux Vidéo - Xbox 360

Comme on s'y attendait, ce nouvel épisode de Burnout en met plein la vue avec ses graphismes monstrueux et sa ville gigantesque. Les premiers kilomètres sont envoutants et font espérer un grand hit. On déchante malheureusement dès la première course où la totale liberté laissée au joueur pénalise le fun.
On a un point de départ, un point d'arrivée et trente-six routes pour relier les deux. Mais si l'on ne connait pas par coeur la ville, on a aucune chance de choisir le meilleur itinéraire et on se sent perdu dès la deuxième intersection.

C'est un sérieux coup de frein au fun immédiat des précédentes versions.Et je ne vous parle même pas de la très horripilante DJ Diabolika qui est censée donner du rythme à vos runs et à vos balades en ville car dès que j'y pense, je regrette qu'il n'y ait pas de piéton à écraser dans la série des Burnout...

Il a tout d'un grand!

Rédigé par:

Got

Date de publication:

4 février 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#558

tags:

Futile - Tech & Co.

Et voilà, depuis jeudi dernier je suis l'heureux propriétaire d'un Asus EEEPC (pronocez iPécé pour faire in, HeuheuheuPécé sinon) en version noire 4Go, ce petit portable qui défraye la chronique depuis quelques mois. Il faut dire que tous les modèles se vendent comme des petits pains et qu'Asus a du mal à suivre la demande.

Avant de vous en dire un peu plus, voici quelques photos de la bête:

Asus EEEPC 701 black 4G Asus EEEPC 701 black 4G

Le EEEPC est un vrai ultraportable avec un poids plume (moins de 1kg) pour des dimensions de rêves (une demi-feuille A4 une fois fermé pour une épaisseur très honnête). Alors certes ce n'est pas un Macbook Air pour le design ni un PC gavé de puissance mais sincèrement il remplit parfaitement son rôle de machine secondaire voire même un peu plus.

Petit l'Asus EEEPC 701 black 4G

Après avoir passé le week-end à faire mumuse avec la distribution Linux pré-installée, j'ai passé mon EEE sous Windows XP, dans une version allégée par nLite.
J'y perd un peu en réactivité (surtout en temps de démarrage en fait) et en autonomie mais je ne me sentais pas à l'aise avec la Xandros, surtout qu'elle ne gère pas nativement la connexion avec mon smartphone pour me connecter au net.

Asus EEEPC 701 black 4G sous Windows XP

Prévoyant, j'ai acheté en même temps une barette de 1Go de ram en prenant le EEEPC chez Cybertek afin que XP puisse tourner sans accroc. Le changement de la RAM est très simple: il suffit d'ouvrir une trappe retenue par deux vis pour avoir accès à l'unique slot DDR2:

Ajout de RAM - Asus EEEPC 701 black 4G

Ce que j'en pense? C'est une belle machine, bien finie (bien que le plastique utilisé me laisse dubitatif, comme s'il était brut et qu'il lui manquait une dernière couche) et réactive. Les 4Go de disque dur et l'écran 7" en 800x480 ne me semblent pas pénalisant du tout, surtout vu l'utilisation que j'ai de cette machine.
J'ai peu de reproches à faire pour l'instant à cet Asus EEEPC si ce n'est le bruit du ventilo (qui marche bien plus souvent sous XP que sous Xandros) et l'absence de bluetooth ce qui est peu de chose pour une machine à moins de 300€...

Opération à coeur ouvert...

Rédigé par:

Got

Date de publication:

4 février 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#559

tags:

Futile - Tech & Co. - Apple

Le changement de RAM sur l'EEEPC n'était qu'un prélude, un échauffement avant de m'attaquer à un morceau de choix: changer les deux barettes de 256Mo de mon Mac Mini par deux barettes d'1Go. Et croyez moi, c'est une opération nettement plus difficile sur un Mini que sur un EEEPC!

Heureusement je m'en suis sorti comme un chef (et j'en suis le premier étonné!) donc je vous propose quelques photos de l'opération dans la suite.

Ouverture du Mac Mini

Ouverture du Mac Mini, c'est déjà pas une partie de plaisir...

Détail sur l'intérieur du Mac Mini

Détail sur l'intérieur du Mac Mini

Mac Mini - dépose des disques dur et Superdrive

On dépose le bloc Superdrive et disque dur

Mémoire et processeur du Mac Mini

On accède enfin à la ram et au processeur!

Mac Mini ouvert et EEEPC

Heureusement que mon EEEPC me servait de copilote...

Mac Mini 2Go

Et voilà le travail!

Pour ne pas faire n'importe quoi, j'ai suivi ce tutoriel de MacBidouille expliquant comme changer le processeur du Mini. Il n'y a que pour la nappe vers le Superdrive que je n'ai pas appliqué la méthode à la lettre car je n'arrivais pas à l'enlever.

Je suis par contre déçu par ce que les 2Go apportent par rapport au 512Mo originels. Certes MacOs X est plus fluide et certains programmes ou éléments (comme WoW ou ma photothèque dans iPhoto) se chargent plus rapidement mais j'ai encore régulièrement la roue multicolore pour me dire que le système ne suit pas alors que je ne demande jamais énormément de puissance à mon Mini.
M'enfin, c'est toujours mieux que rien...

Mise à jour de l'application Appartement

Rédigé par:

Got

Date de publication:

8 février 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#560

tags:

Futile - Ma vie

C'est aujourd'hui qu'est sortie la mise à jour tant attendue d'une des applications phares du Got: son appartement. Cette nouvelle version est arrivée un peu dans la douleur mais finalement sans trop de soucis. Je suis au milieu des cartons, je n'ai rien à manger, mon frigo est débranché, la télé et les consoles de salon sont au fond dans leurs emballages, pas d'ADSL et même pas de lampe pour mon futur bureau/chambre d'ami.

Mais ce n'est pas grave! Car que fait un geek dès qu'il emmenage? Il branche son Mac et son écran, se connecte au net via son téléphone bluetooth (encore une fois merci à mon abo data illimité Orange) et met à jour son blog avec les photos de son appart en live. Et comme je ne veux pas passer pour un sous-geek de basse condition, je me devais de vous montrer à quoi ressemble ma nouvelle application:

Appartement mis à jourAppartement mis à jour
Appartement mis à jourAppartement mis à jour

Aller, j'entends les cartons qui m'appellent, je vous laisse. Et puis ma voiture dort toujours sous le Capitole (pour cause d'élagage dans la cour) donc il va bien falloir que je la ramène. Sans compter ma moto toujours sans batterie, l'ancien appart' à nettoyer, l'énorme paperasse à faire, les nouveaux meubles à acheter,....
Pffff!!!! J'aurais (presque) mieux fait de rester dans mon ancien chez moi!

Joyeuses Funérailles

Rédigé par:

Got

Date de publication:

16 février 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#561

tags:

Futile - Cinéma

Une bonne petite comédie anglaise que voilà, même si l'humour est plus proche d'un film des Bronzés que des Monthy Python. L'histoire et les personnages sont bien à l'ouest et les gags faisaient souvent mouche dans la salle archi-comble de l'Utopia Toulouse.
C'était d'ailleurs étrange de voir autant de monde au cinéma le soir de la Saint-Valentin pour regarder une comédie anglaise sortie il y a quelques mois. Dans tous les cas c'était un bon film avec de bons acteurs et j'ai passé un excellent moment.

Une semaine de folie!

Rédigé par:

Got

Date de publication:

16 février 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#562

tags:

Futile - Ma vie

Moi qui me plains souvent de ne pas avoir une vie palpitante, je peux dire que j'ai été servi cette semaine!

Déjà il a fallu batailler avec les nombreux cartons qui envahissaient mon nouvel appartement. Ce n'est pas une guerre difficile mais elle est loin d'être gagnée, mes livres et mes fringues étant encore dans des cartons faute de meubles adaptés.
Il a ensuite fallu que je m'occupe de toute la paperasse et Dieu sait s'il y a du monde à prévenir et des démarches à faire quand on déménage.
J'ai également passé plusieurs demi-journées à faire le tour des Fly, Ikea ou encore Leroy-Merlin pour commencer à meubler et décorer ma maison, sans pour autant trouver tout ce dont j'ai besoin. En plus le système électrique soit disant super pratique est un vrai cauchemar pour installer les luminaires!
Et je ne vous parle même pas des nombreux problèmes qu'il me reste encore à régler parce que c'est trop déprimant. Vous croyez que je peux appeler D&Co ou Question Maison pour me venir en aide?

Mais il a aussi fallu que je rende mon ancien appartement et donc le vider et le nettoyer à fond, chose difficile quand votre aspirateur vous lache au pire moment. Hop, encore un voyage à Portet...

J'ai aussi dû faire avec ma place de parking étroite et surtout le porche impraticable qui y mène et je peux vous dire que ma voiture en porte les stygmates. Si encore le terre-plein central n'était pas rempli de plots pour empêcher les demeurés de s'y garer, je pourrais négocier un peu mieux mon arrivée et éviter d'exploser mon bas de caisse sur les bornes anti-charettes qui datent du temps où l'homme ne polluait pas la planète avec ses machines à CO2. Et je ne vous raconte même pas le problème qui va se poser quand je vais vouloir garer ma moto...

Parlons-en, tiens, de ma moto! Plus de batterie, impossible de la démarrer. Après avoir acheté une nouvelle batterie bien chiante à rebrancher, elle m'a fait une belle frayeur en démarrant en première, embrayage à fond: elle avançait toute seule!
Direction donc le concessionnaire qui en profitera pour la réviser de fond en comble car elle en a bien besoin.

Côté boulot aussi ça n'a pas été calme. Entre ma Freebox pro qui ne se synchronise plus, les types de l'assoce qui m'appellent trois ou quatre fois par jour pour des urgences -j'ai même bossé dimanche matin!- ou des broutilles, sans un remerciement of course, et mon client du moment à ne pas oublier sous peine de ne pas pouvoir démarcher tous ses confrères par la suite, c'était bien tendu!

Je peux vous dire que j'étais bien content de partir chez la mamie pour le week-end. Enfin, bien content avant de prendre la voiture car une fois sur la route j'en ai vu des flics, des gendarmes, des voitures banalisées et des radars automatiques! C'est limite si on ne se sent pas oppressé voire même coupable dès qu'on prend le volant... Et encore, je n'ai fait que 150 km d'autoroute dont les prix ont bien augmenté dernièrement (3€ le Toulouse-Montauban et 7€10 le Montauban-Montfaucon maintenant!).
De toute façon il y aura bientôt plus de forces de l'ordre que de bornes kilométriques sur nos chères routes françaises.

Bref, je suis bien content de me retrouver à Castel Peyrilles à embêter ma mamie, surfer depuis mon EEEPC et mon Nokia E61 en EDGE (merci Orange d'avoir augmenté leur couverture), de dormir enfin tranquillement sans les braillards dans la rue du jeudi au samedi soir ni la lumière du jour comme réveil matin faute de volet et surtout de manger plein de bonnes choses qu'on se prépare avec la mamie. Ce soir par exemple, c'est mousse au chocolat maison! Je vais donc vous laisser et arrêter cette humeur du Got pour aller me régaler...

Olympos

Rédigé par:

Got

Date de publication:

17 février 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#563

tags:

Futile - Bouquin

Cette suite d'Ilium confirme bien ce que je craignais: Dan Simmons avait tout en main pour nous pondre un nouveau monument de la SF comme Hypérion mais il rate le coche en emmenant ses lecteurs dans un mille-feuille scénaristique où les histoires se mélangent sans donner à l'ensemble un véritable cachet.

Le bouquin est loin d'être mauvais mis à part sa fin totalement niaise au point de faire gerber un bisounours mais j'ai eu une immense impression de gâchis en le lisant. Alors que l'univers posé dans le premier tome était intéressant et ne demandait qu'à s'épanouir dans mon imagination, je me suis retrouvé devant une succession d'histoires bancales et de développements inachevés qui ont fait retomber l'intérêt que je portais à cette duologie.
Ce n'est pas une catastrophe et le bouquin se laisse lire jusqu'au bout mais si ne serait-ce qu'une seule des idées développées avait été poussée un peu plus loin, peut être que l'auteur ne se serait pas dispersé dans des directions stériles et il n'aurait alors sûrement pas bâclé certaines pistes particulièrement intéressantes. Comme le dit le proverbe, le mieux est l'ennemi du bien et Simmons a voulu s'aventurer trop loin en multipliant les idées sans vérifier si elles s'intègraient bien dans le récit, aussi bonnes qu'elles puissent être.

Chapeau Free!

Rédigé par:

Got

Date de publication:

17 février 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#564

tags:

Futile - Tech & Co.

On râle souvent après nos FAI pour des tas de raisons pas toujours très objectives mais quand ils font du bon boulot, il faut aussi le dire.

Rappel des faits: je suis allé demandé l'ouverture de ma ligne téléphonique chez France Telecom lundi 11, j'ai reçu un sms le soir pour me dire que ma ligne serait activée le mercredi 13 en fin de journée et j'ai fait la demande de transfert chez Free le 13 au matin. Il y a encore pas si longtemps, il aurait fallu que j'attende la fin du mois pour avoir à nouveau l'ADSL chez moi, et encore s'il n'y avait pas eu un problème en cours de route.

Hé bien j'ai reçu un mail vendredi 15 au soir pour me dire que ma connexion ADSL était active depuis la veille, chose que je ne pouvais pas vérifier vu que j'étais déjà chez la Mamie. Mais en rentrant ce soir, j'ai vite branché ma Freebox et elle s'est synchronisée en deux temps trois mouvements! Idem pour le boitier HD qui s'est connecté en wifi de suite alors que je l'utilisais avant via ethernet.
Pour une fois, je peux dire que je suis très agréablement surpris de la réactivité de Free et de France Telecom. Vraiment épatant! Je vais pouvoir de nouveau surfer sans lenteur (la 3G c'est bien mais ça ne remplace pas l'ADSL), m'alimenter en séries variées, mettre à jour mon iPhone pour utiliser la VoIP, jouer à Wow dans de bonnes conditions et des milliers de choses encore.

Mais je continue néanmoins à tester pour vous les services de Free avec la hotline et le technicien Free demain pour mon bureau où la Freebox ne se synchronise plus depuis plusieurs jours. Stay tuned...

Lost S04E01-03

Rédigé par:

Got

Date de publication:

19 février 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#565

tags:

Futile - Série TV

Que dire?! Que dire sur ce début de quatrième saison sans dévoiler un bout d'intrigue?
Le passage au flashforward (tout en gardant quelques flashbacks) redynamise cette série qui commençait sérieusement à s'enliser dans ses énigmes. L'arrivée de petits nouveaux aux motivations aussi troubles que leurs passés donne aussi un sérieux coup de fouet à l'intrigue.
Après ça reste du Lost. Pas de grand changement dans la construction des épisodes ni dans la psychologie des personnages qui souffre de quelques défauts récurrents nuisants un peu à la crédibilité des événements. M'enfin si vous avez apprécié les trois premières saisons, il n'y a aucune raison que vous n'accrochiez pas à cette quatrième qui démarre fort bien.

Patapon

Rédigé par:

Got

Date de publication:

19 février 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#566

tags:

Futile - Jeux Vidéo - PSP

Voici le nouvel OVNI de Sony, le bien nommé Patapon. Pourquoi le bien nommé? Parce que le principe du jeu est de commander son armée en jouant du tambour et que les deux premiers sons que l'on maitrise sont le "Pata" et le "Pon". Son armée?! Et oui, sous ses airs de LocoRoco musical, Patapon ne propose rien de moins que de se prendre pour Dieu et de conduire son peuple vers la gloire en éliminant tous les obstacles qui pourraient se présenter en chemin.
Même si le style graphique très sympa désamorce une partie de la violence du titre, je ne pense pas que Patapon soit à mettre entre toutes les mains.
Maintenant que c'est dit, on va pouvoir entrer dans le vif du sujet: que vaut la dernière bombe de Sony? Et là je suis bien embêté... Déjà parce que je n'ai fait que les premières missions mais aussi parce que je suis partagé sur Patapon: d'un côté je trouve le jeu simpliste et pas très palpitant, d'un autre je suis déjà accro à l'univers et aux rythmes. Je n'y joue que depuis hier soir et pourtant je fredonne des "Pata Pata Pata Pon" à longueur de journée. Une réaction bizarre pour un jeu qui ne me laisse pas indifférent...

Cloverfield

Rédigé par:

Got

Date de publication:

20 février 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#567

tags:

Futile - Cinéma

C'est rare qu'un film me mette dans un tel état mais... waw! Je suis sorti de la salle sous le choc. Tout semble tellement réel que c'en est presque malsain. Bon, les bestioles ne sont pas crédibles une seconde mais la destruction de la ville et la fuite des "héros" m'ont pris les tripes avec une intensité jamais atteinte au cinéma.
Je sais que je suis la cible idéal pour ce genre de film mais il faut reconnaitre que toutes les personnes qui ont participé au tournage et à la post-prod' méritent le respect.
Alors que je suis généralement réticent à l'enregistrement numérique caméra à l'épaule façon Projet Blair Witch, j'ai trouvé que cette façon de filmer apportait vraiment quelque chose à Cloverfield sans pour autant être insupportable (même si cela reste fatiguant à la longue). Le rendu images de mauvaise qualité renforce l'immersion et permet de faire passer la plupart des effets spéciaux pour plus réels qu'ils ne le seraient normalement. J'habiterais New York, je pense que je regarderais différemment ma ville après avoir vu ce film...
Evidemment tout n'est pas parfait dans Cloverfield mais j'ai été chamboulé à défaut d'être 100% conquis et je pense qu'il fera date au moins pour son impression de réalité faramineuse.

Paris

Rédigé par:

Got

Date de publication:

22 février 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#568

tags:

Futile - Cinéma

J'ai été agréablement surpris par le dernier Klapisch malgré tout ce que la bande annonce dévoile. Alors que je pensais trouver un film très classique où chaque acteur joue son petit numéro jusqu'au dénouement convenu, Paris a le bon goût de laisser une fin ouverte sans que les différents personnages se soient forcément rencontrés.
C'est là d'ailleurs que s'exprime vraiment le talent du réalisateur: monter une histoire qui se tient sur des liens aussi ténus entre ses personnages. Parce qu'on s'attend par contre au reste, avec Luchini qui fait du Luchini, idem pour Duris (quand est-ce qu'il laissera enfin tomber ses rôles de trentenaires dépressifs?!) et une vision de Paris certes agréable mais qui ne casse pas trois pattes à un canard unijambiste.
Néanmoins c'est un beau moment que nous propose Klapisch et, si vous supportez encore son style après autant de films sur la même matrice, je ne peux que vous conseiller d'aller prendre votre place de ciné.

Jumper

Rédigé par:

Got

Date de publication:

21 février 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#569

tags:

Futile - Cinéma

Ce devait être LE film pour "fêter" l'arrivée de ma carte ciné illimité, LE film qui ne mérite d'être vu que parce que ça ne me coute pas plus cher d'aller le voir plutôt que de rester chez moi. Hé bien il tient ses promesses, le bougre! Scénario insipe, acteurs aussi expressifs que des flétans botoxés et photographie sans originalité, rien n'a été épargné à ce pauvre Jumper pour qu'il reste dans sa catégorie de petit joueur cinématographique.

C'est dommage que les producteurs n'aient pas essayé de faire quelque chose de plus grande envergure car j'aime beaucoup l'idée de départ. Il faut dire que c'est mon rêve number one de pouvoir me téléporter à tout va et vivre sans limite. Mais en misant sur les mauvais chevaux avec un Hayden Christensen (le faux Anakin dans la fausse trilogie) excessivement fade et Samuel L. Jackson qui s'est aussi compromis dans la fausse trilogie Star Wars et qui surjoue très mal, on pouvait être certain que le film n'atteindrait pas des sommets.
Les effets spéciaux rattrapent souvent le mauvais jeu des acteurs dans ce genre de film (sinon comment Will Smith aurait pu percer après Le Prince de Bel-Air et avant d'avoir de vrais rôles?) mais là aussi le film est banal. Il faut dire que le passage de Diablo dans X-Men 2 était nettement plus rythmé en plus d'être innovant alors que Jumper ne fait qu'utiliser cette idée pendant 1h30 sans apporter la moindre originalité.
A voir donc si vous avez la carte ciné illimité ou en DivX à la rigueur, tant que vous ne gâchez pas un CD en le gravant.

Une sombre histoire de luminaires...

Rédigé par:

Got

Date de publication:

24 février 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#570

tags:

Futile - Ma vie

Vu à quel point je me suis fait chier à les installer, je trouvais que mes luminaires méritaient de figurer sur mon blog. Déjà, il a fallu que je dénude des câbles électriques et que je fasse des branchements compliqués que même un stagiaire GEII aurait eu du mal à faire. Il a ensuite fallu lutter contre: les plaques en métal dans le contreplaqué qui empêchent les fixations spéciales de s'ouvrir, les chevilles de mauvaise qualité fournies avec les luminaires, les indications uniquement en allemand sans dessin explicatif et j'en passe!
Donc pour la peine, voici mes luminaires:

Sombres LuminairesSombres Luminaires
Sombres LuminairesSombres Luminaires
Sombres Luminaires

Je ne vous mets pas à quelle pièce chaque luminaire appartient (même si ce n'est pas très difficile à deviner) car vous n'aviez qu'à venir voir par vous-même, na!
Il me manque juste la lampe au dessus de mon miroir dans la salle de bain et j'en aurais fini avec les trucs électriques chiants. Bon, il me restera toujours des tas de meubles et un nombre incalculable de trucs déco à acheter mais ça avance.

Inside La Grave

Rédigé par:

Got

Date de publication:

25 février 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#571

tags:

Futile - Photographie

Vous allez finir par me prendre pour un mono-maniaque mais je suis retourné faire un tour à l'hôpital de La Grave dimanche et j'en suis revenu avec quelques photos de la Chapelle et des alentours.

inside La Graveinside La Grave
inside La Graveinside La Grave
inside La Graveinside La Grave
inside La Graveinside La Grave

En fait, une grande partie de l'hôpital est moche et délabrée sans compter que les bâtiments modernes ne s'intègrent pas du tout aux vieilles pierres mais que voulez-vous, je suis gaga de la Chapelle.

N'empêche, ça aide bien d'avoir un vrai zoom 12x sur son APN:

Zoom 1XZoom 12X

Le petit livre des couleurs

Rédigé par:

Got

Date de publication:

24 février 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#572

tags:

Futile - Bouquin

L'autre jour en passant devant le musée des Abattoirs qui se trouve à deux pas de mon bureau, je me suis arrêté dans la librairie à l'entrée et j'ai craqué pour un petit livre dont le titre est on ne peut plus explicite.
Mais là où la plupart des livres sur le sujet vous donnent des conseils pratiques sur telle ou telle utilisation des différentes teintes, ce court ouvrage parle plutôt de l'histoire des couleurs ainsi que des différents symboles qui y sont associés.
On apprend donc beaucoup de choses très intéressantes sur l'évolution de la perception des couleurs dans nos sociétés ou sur leur signification dans notre inconscient collectif tout en évacuant quelques contre-vérités. Et comble du bonheur, le tout se lit tout seul grâce à une écriture à la portée du plus grand nombre sans pour autant être trop simplificatrice.
Un achat que je ne regrette pas!

Par la fenêtre du Got...

Rédigé par:

Got

Date de publication:

26 février 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#573

tags:

Futile - Ma vie - Photographie

Dis Got, qu'est ce qu'on voit depuis ta fenêtre?

Par la fenêtre du Got

De jour, on peut voir depuis ma chambre ou le bureau d'un côté le haut clocher de l'Eglise des Cordeliers:

Par la fenêtre du Got - Haut clocher de l'Eglise des Cordeliers, Toulouse

et de l'autre le clocher de l'Eglise Notre-Dame du Taur :

Par la fenêtre du Got - Clocher de l'Eglise Notre Dame du Taur, Toulouse

tandis qu'on peut avoir une très belle vue sur la Tour des Jacobins depuis mon salon, ici de nuit:

Par la fenêtre du Got - Tour des Jacobins by night, ToulousePar la fenêtre du Got - Tour des Jacobins by night, ToulousePar la fenêtre du Got - Tour des Jacobins by night, Toulouse

Cette tour est d'ailleurs très bien mise en valeur avec des effets de lumières identiques à ceux du Pont Neuf. Il y a tout un jeu d'éclairage très agréable à voir qui illumine la tour dans son ensemble ou parfois par partie en orange, violet ou rouge.

Comme quoi, il y a beau y avoir un sacré paquet de petits et gros soucis depuis mon déménagement, il y a quand même quelques compensations à habiter au centre-ville.

Scalp S01E01-04

Rédigé par:

Got

Date de publication:

26 février 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#574

tags:

Futile - Série TV

Cela faisait bien longtemps qu'une série française ne m'avait accroché comme Scalp. Il faut dire que l'univers de cette série est original: bienvenue au Palais Brognard, siège de la Bourse de Paris, au tout début de la première guerre du golfe, pour y suivre une poignée de traders. Car même si l'intrigue principale se situe à côté de la Bourse, c'est bien les passages au Pit (la salle des ventes) et les explications ultra-détaillées des arcanes de ce monde qui donnent tout l'intérêt à Scalp. Les personnages aussi ont une bonne base mais ils sont trop peu exploités par les scénaristes pour pouvoir être moteur dans cette série.
Reste donc l'intrigue et la vérité que poursuit l'héroïne, la femme d'un trader qui a préféré se suicider plutôt que de faire face à ses erreurs. Mais sincèrement, je n'y adhère pas à cette pseudo enquête policière. Seuls le monde de la finance et les passages ultra-réalistes (au point de donner le tournis) au Pit donnent un vrai cachet à cette série et me donnent envie de voir la suite.
Pour une fois qu'une série française n'est ni soporifique ni moralisatrice... (je crois que la dernière, c'était Crimes en Série d'ailleurs).

Puzzle pour adultes

Rédigé par:

Got

Date de publication:

3 mars 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#575

tags:

Futile - Ma vie

Non, rassurez vous, cela n'a rien de sexuel. Ou alors vous avez une sexualité drôlement bizarre si monter une bibliothèque suédoise en kit vous émoustille...

Il fallait bien que je range tous mes bouquins quelque part alors je me suis fendu d'une LINNARP de chez Ikea qui est un vrai cauchemar à transporter, surtout quand on habite au troisième sans ascenseur! Enfin à transporter tout court vu que l'un des deux cartons pèse une cinquantaine de kilos, une vraie galère ne serait-ce que pour le mettre dans le coffre de ma Focus! Et vous vous doutez bien que célibataire comme je suis il était hors de question de monter les cartons en un seul voyage. Il a donc fallu que je les éventre dans le hall de mon immeuble et que je fasse plusieurs allers-retours pour monter toutes les pièces.

Et croyez moi, des pièces, il y en avait un paquet! Outre la trentaine de planches en bois, il y avait exactement 144 (cent quarante quatre!!) vis, écrous & co auxquels il fallait ajouter les 53 clous qui servent à tenir le fond de la bibliothèque. Une vraie folie! Pour vous donner une idée:

les 200 pièces pour monter une bibliothèque Ikea LINNARP Montage d'une bibliothèque LINNARP Ikea

Petit aperçu du plan de travail

Une fois montée (30 étapes et deux heures plus tard), il reste à la remplir:

Montage d'une bibliothèque LINNARP Ikea

J'ai vu le moment où tous mes livres ne rentraient pas dedans!

Montage d'une bibliothèque LINNARP Ikea

Sous un autre angle... (et il en manque encore!)

Je doute fortement qu'un designer de chez Ikea passe par mon blog mais au cas où: changez d'urgence le système de fixation des pieds de vos bibliothèques LINNARP! C'est bien simple, les vis que l'on rentre (souvent difficilement) dans les pieds se dévissent au moment de fixer le pied au support. J'ai même été obligé de visser directement dans le bois d'un des pieds une autre vis car le quatuor pied-fixation-vis-support était immontable. Ce n'est pas faute d'avoir fait preuve d'ingéniosité pour éviter que la vis se dévisse mais même en la tenant avec une pince ça n'a rien donné! A changer d'urgence!!

Jekyll

Rédigé par:

Got

Date de publication:

3 mars 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#576

tags:

Futile - Série TV

Encore une série anglaise qui vaut le détour, ça commence à devenir une habitude! (au fait, la saison 2 de Skins a commencé, je dis ça je dis rien...). Cette fois-ci, c'est un remake de Dr Jekyll et Mister Hyde qui se déroule de nos jours. Les critiques sont unanimes à la fois pour la série (qui se laisse regarder avec plaisir) mais surtout pour l'acteur principal. Il faut dire que James Nesbitt est impressionnant et sa façon de jouer les deux personnages dans le même corps (il y a très peu de maquillage entre chaque personnalité) risque de faire date.
Les autres acteurs se défendent aussi plutôt bien et même si l'intrigue n'est pas extrêmement palpitante, on veut toujours en savoir plus. Et c'est bien là le problème! Il est quasiment impossible de récupérer les épisodes grâce à Bittorrent via Mininova, qu'ils soient en VOSTF ou en VF. Comme Canal diffuse la série en ce moment, j'ai pu voir le 5ème épisode chez la mamie mais le devoir familial (en l'occurence le papus au téléphone) m'a empêché de voir le sixième et dernier épisode. Je ne vous raconte pas ma frustration maintenant!

Knight Rider Pilot

Rédigé par:

Got

Date de publication:

3 mars 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#577

tags:

Futile - Série TV

25 ans après la première série, voici pour notre plus grand plaisir le retour de K2000! Et à part ça?
Ben pas grand chose malheureusement: une histoire un peu con, des personnages fades joués par des acteurs pas très inspirés, une jolie voiture mais des cascades ridicules desservies par des effets spéciaux un peu légers.
Mais on retrouve aussi le thème musical de la série! Une vraie madeleine de Proust! Et à part ça? Ben rien et c'est bien dommage!
Il ne faut pas juger une série uniquement sur son pilote mais l'aventure K2008 commence très moyennement...

Juno

Rédigé par:

Got

Date de publication:

5 mars 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#578

tags:

Futile - Cinéma

Je partais avec un a priori négatif sur ce film indépendant américain mais j'en suis revenu enchanté. Il faut dire qu'une certaine magie émane de Juno, que ce soit le personnage de l'adolescente bientôt mère ou du film éponyme. Contrairement à ce que le scénario pourrait laisser croire c'est un film relativement léger et bourré d'humour. Même s'il ne boxe pas dans la même catégorie que Little Miss Sunshine, Juno est basé sur la même recette: une famille idéale (un peu looser, un peu rêveuse mais soudée et ouverte d'esprit) devant gérer une situation bancale dans une Amérique en marge des images habituelles.
On repassera donc pour l'originalité mais le film est particulièrement bien servi par ses acteurs (tous excellents même Jennifer Garner -ce qui est vraiment étonnant- ) et ses dialogues donc on se laisse emporter facilement par l'histoire, surtout que le film dure à peine plus d'une heure et demi. Exactement le temps qu'il faut pour apprécier pleinement le personnage de Juno...

Quelques grammes de branchouille dans mon monde de geek...

Rédigé par:

Got

Date de publication:

7 mars 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#579

tags:

Futile

Gentlemen's Quarterly et Le Magazine de l'Optimum

Deux fois un euro, c'est pas grand chose comme billet d'entrée dans le monde des hommes classes et modernes. Car un euro, c'est le prix du premier numéro de GQ ou de l'Optimum, deux magazines pour nous les hommes qui sont sortis récemment.

Et qu'est-ce qu'on trouve dans ces magazines? Beaucoup de pub tout d'abord! Il faut dire que Gentlemen's Quarterly et ses vingt huit pages de pub entre la couverture et le sommaire fait fort comme entrée en matière!! En creusant un peu, GQ propose quand même un minimum de contenu pour remplir ses trois cents et quelques pages. On y parle un peu de tout, de la mode à la politique en passant par les geekeries ou encore le cinéma et le sport.
De l'éclectisme qui ne cache pas la superficialité des articles et l'omniprésence des pubs pour des marques branchouilles et/ou luxueuses. Mais pour ne pas être mauvaise langue, je dois avouer que plusieurs articles se laissent lire sans compter que la mise en page est de qualité.

Si GQ vise les 20-35 ans vu les annonceurs et les sujets traités (ainsi que la pub télé associée au lancement), Le magazine de l'Optimum cherche plutôt à éviter l'étiquette "Jeune & Jolie" pour mec qui irait très bien à son concurrent. La mise en page est plus sobre, les sujets des articles un peu plus sérieux même si on n'évite pas les pages fringues tendances et les photos de modèles posant avec les dernières productions D&G ou Hermès.
Les dossiers de ce premier numéro de l'Optimum restent classiques mais avec un point de vue un peu décalé qui sied bien à la clientèle visée, moins post-ado que celle de GQ, à vue de nez les 30-40 ans.

Dans les deux cas, l'homme idéal est une personne urbaine, aisée et cultivée, qui s'intéresse au monde et qui visite l'Europe tous les week-ends. Sauf que les rares personnes qui peuvent prétendre correspondre aux critères ne doivent pas lire ce genre de magazine!
A qui s'adressent ils alors? Peut être aux wanabee hommes modèles de ce début de 21ème siècle qui ne font pas partie du monde décrit dans ces magazines mais qui rêvent d'y paraître à leur place. Ou alors au curieux comme moi qui ont ainsi un aperçu d'un univers vraiment différent de leur quotidien. A moins que ce ne soient que des gros catalogue de pubs parsemés d'articles pour pouvoir être considérés comme de vrais magazines?

Quoi qu'il en soit, à 1€ le premier numéro vous auriez tort de ne pas y jeter un oeil, ne serait-ce que pour voir ce que c'est. Et puis les fringues mises en avant dans les pubs et autres publi-reportages nous donne un autre aperçu de la mode actuelle, loin des ersatz de Tektonik mal digérée que nous imposent les Celios et autres magasins de fringues.

Personnellement je doute acheter les numéros suivants vu le peu d'intérêt que je porte aux thèmes abordés dans ces magazines mais je suis bien content d'avoir craqué sur les deux premiers numéros: ils m'ont permis de passer quelques dizaines de minutes agréables et même d'écrire un nouveau billet sur mon blog! Que demander de plus?

Samedi soir...

Rédigé par:

Got

Date de publication:

9 mars 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#580

tags:

Futile - Ma vie

Un samedi soir comme un autre. D'abord au Stadium pour voir le TFC jouer comme un club de National 2:

Ensuite une petite mise à jour de mon iPhone qui est maintenant en 1.1.4 via une restauration complète. Cela m'a permis de débloquer la connexion SSH/SFTP ce qui, mine de rien, me laisse la possibilité de jouer aux jeux SNES et aux jeux LucasArt. Enjoy!

Et ce soir je continue les installations mais sur mon Mac Mini avec entre autres une petite installation de Windows XP sur une machine virtuelle VMWare Fusion tout en gardant un oeil sur les résultats des élections.

Voilà, vous savez tout du week-end passionnant du Got. A la semaine prochaine...

Bienvenue chez les Ch'tis

Rédigé par:

Got

Date de publication:

11 mars 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#581

tags:

Futile - Cinéma

Comme beaucoup de monde visiblement, je suis allé voir cette comédie et j'en suis revenu sous le charme. Même si l'histoire est simplette, même si le comique ne passe que par l'exagération la plus basique, il y a un petit quelque chose qui fait que le film plait et qu'on ne voit pas le temps passer. Je ne suis pourtant pas très bon public en ce qui concerne les comédies françaises mais là je n'ai pas grand chose à reprocher, ce qui me chagrinne un peu ;-)
Un bon point à signaler, la bande annonce ne montre que des extraits du début du film contrairement à ce qu'on voit trop souvent. C'est évidemment lors des trentes premières minutes que le gros des gags se passe mais au moins on peut découvrir le reste du film sans avoir une impression de réchauffé. Un bon point de plus pour le film de Dany Boon.

Into the wild

Rédigé par:

Got

Date de publication:

10 mars 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#582

tags:

Futile - Cinéma

Je suis partagé sur ce film entre la beauté des images et l'intensité du récit d'un côté, les longueurs et l'égoïsme du personnage principal de l'autre. C'est en tout cas une belle histoire qui nous est contée dans ce film, celle d'un homme-enfant blessé qui part aux quatre coins des USA pour fuir son passé et surtout cette humanité si normative. Il rencontre en chemin plusieurs personnes importantes pour lui mais son égoïsme sans borne le fait continuer son chemin et poursuivre son but utlime: vivre en Alaska seul contre la Nature.
Ce qui est le plus dérangeant, c'est que le rêve du héros a beau être grandiose et desservi par des images qui donnent envie de s'exiler pendant 40 ans aux États-Unis, on voit aussi ce qu'il en coûte à ses proches. La voix off de sa petite soeur est d'ailleurs le plus poignant témoignage de cette souffrance mais les regards des autres personnes qu'il fréquente quelque temps sont aussi très expressifs.
Bref, ce film m'a mis mal à l'aise en montrant l'envers du décor. Mais pire que tout, il était vraiment trop long, trop contemplatif par moment aussi sans compter que la "rédemption finale" du héros, sa compréhension, me semble vraiment hors de propos, comme un rajout au récit pour l'humaniser et le rendre plus supportable. Ce n'est pourtant pas un film mineur et je suis donc bien content de l'avoir vu malgré tout.

Benjamin Gates et le Livres des Secrets

Rédigé par:

Got

Date de publication:

15 mars 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#583

tags:

Futile - Cinéma

Belle déception que ce deuxième volet des aventures de Benjamin Gates! Le premier épisode était plutôt sympathique même s'il était à des années lumières d'un Indiana Jones mais ce Livre des Secrets est plus que laborieux.
Entre des caricatures de personnages déjà vus des milliards de fois, des situations à la fois peu crédibles et pas très palpitantes et la glorification ad nauseum de "l'Histoire Américaine" et de leur président, on s'ennuie franchement. Même Nicolas Cage n'a pas l'air de croire une seconde à son personnage ou au scénario, c'est dire!
Bref, que vous aimiez les bons films d'action ou que vous soyez resté sur une bonne impression après le premier opus, n'allez pas voir ce Benjamin Gates et le Livre des Secrets au cinéma, attendez juste que TF1 le passe un soir où il n'y a rien d'autre à voir...

L'ombre de l'Hégémon

Rédigé par:

Got

Date de publication:

17 mars 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#584

tags:

Futile< - Bouquin/p>

Après avoir suivi avec un nouvel éclairage les événements de La stratégie Ender, Card nous dévoile en partie l'évolution de la société humaine durant l'exil d'Ender. Car la fin de la guerre contre les doryphores relance les guerres larvées entre les différents états de la Terre et les enfants de l'école de guerre en sont les participants privilégiés.
Avec les détails de la première trilogie sur cette période, on se doute bien de l'évolution de l'histoire de ce tome et l'auteur ne fait que nous donner de nouveaux détails et évoluer ses personnages. Il en résulte donc une impression d'œuvre mineure, un complément presque dispensable au premier cycle. Le côté fouilli et éparpillé du scénario ne fait que renforcer la déception de tout amateur de la première heure.
Pourtant tout n'est pas à jeter dans ce livre qui se centre toujours autour de Bean, le fidélè bras droit d'Ender et le héros de ce second cycle. Peter y tient une place importante mais il subit plus les événements qu'ils ne les façonnent ce qui est bien dommage car son personnage est clairement central et le titre de ce deuxième tome de la saga des ombres tombent un peu à plat. Je crois que c'est là la plus grande déception, on ne fait qu'effleurer la montée en pouvoir du frère d'Ender alors que c'est lui qui va porter le grand projet de l'Humanité peu de temps après. L'histoire de Bean est sympathique mais contrairement au premier tome, elle ne diffère pas de la plupart des histoires de S-F. En tout cas pas de la façon dont le cycle d'Ender apportait autre chose à ce type de littérature.
J'en attendais sûrement trop et donc je n'ai que moyennement accroché même si cela reste un bon livre passe-temps.

Les cerfs-volants de Kaboul

Rédigé par:

Got

Date de publication:

17 mars 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#585

tags:

Futile - Bouquin

Faute de connaissance et de curiosité, je ne m'aventure que rarement dans les romans plus classiques. C'est une grave erreur car il y a de vraies perles qui retiennent toute votre attention de la première à la dernière page comme ce livre qui nous plonge dans la vie d'un Afghan immigré aux USA qui se souvient de son enfance à Kaboul. Toute sa vie semble tracée par les événements qui ponctuent son enfance et qui le ramèneront forcément vers son pays d'origine pour tenter de réparer ses erreurs.
Mais dit comme cela, ce n'est pas rendre honneur à l'œuvre. L'histoire est prenante et émouvante sans virer dans le pathos, les personnages sont des modèles d'ambiguïté et donc de crédibilité (mis à part Hassan, un peu trop idéalisé à mon goût) et l'écriture ne se perd jamais dans la facilité de l'exotisme. Et quand en plus le scénario entre en résonance avec notre vécu, avec notre imaginaire sur l'Afghanistan et sur nos choix de vie, c'est bien la preuve que ce livre est une perle.
Je remercie donc Lydia pour m'avoir une fois de plus glissé entre les mains un roman intéressant et original tout en restant accessible à un païen littéraire comme moi.

Assassin's Creed

Rédigé par:

Got

Date de publication:

18 mars 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#agag37

tags:

As Geek As Got - Jeux Vidéo - Xbox 360

Assassin's Creed - XBOX360

Définitivement le jeu le plus beau de l'année 2007, Assassin's Creed séduit tout de suite par ses graphismes qui vous laissent sur le cul et ses animations tellement réelles qu'aucun mot ne pourrait les décrire. Seulement voilà, une prouesse technique ne fait pas un bon jeu, loin de là! Et les développeurs d'UbiSoft Montréal auraient dû s'en souvenir avant de lâcher leur bébé dans la nature.

Assassin's Creed - XBOX360

Mais ne boudons pas notre plaisir, les premières heures de jeu sont un vrai émerveillement qui vous laisse la bouche grande ouverte. Le premier coup de boule vient bien évidemment des graphismes qui enterrent la plupart des jeux de ces douze derniers mois. L'univers des croisades est rendu avec un tel souci du détail transcendé par un parti-pris graphique vraiment original qu'absolument personne ne peut critiquer Assassin's Creed sur ce point là.

Assassin's Creed - XBOX360

Et la seconde claque ne tarde pas: dès les premiers pas du héros, nommé Altaïr, on se dit que les developpeurs nous font une blague et qu'on est toujours dans la cinématique d'introduction. Pourtant on est bien en train de jouer...
C'est bien simple, chaque mouvement du personnage semble naturel et les enchaînements se font comme si de rien n'était. Altaïr se balade en ville ou joue au funambule sur les toits comme un chat. Nos actions s'enchaînent à chaque manipulation du pad et on passe plus de temps à admirer le héros qu'à s'occuper de faire avancer le scénario.

Assassin's Creed - XBOX360

Il faut dire que celui-ci ne casse pas des briques. A cause de son arrogance, Altaïr commet une erreur qui coûte la vie à l'un de ses camarades et entraîne l'armée des Templiers au porte du repère de sa guilde d'assassins.
Pour se racheter, Altaïr doit effectuer une longue campagne d'assassinats pour le compte de sa guilde dont le chef compte bien profiter pour asseoir son pouvoir sur la région. Afin que le jeu puisse proposer un semblant d'évolution du personnage, Altaïr est aussi destitué de ses armes et de ses compétences qu'il regagnera au fur et à mesure de ses réussites.

Assassin's Creed - XBOX360

Je vous passe le scénario parallèle sans aucun intérêt qui se déroule dans le futur et qui nous oblige à supporter des phases de jeu particulièrement chiantes. Pour tout vous dire, leur intérêt est proche du néant avec un simili-jeu d'aventure où le joueur n'a aucune liberté. Si cette partie de l'histoire était si importante aux yeux des scénaristes, ils aurait pu juste nous les proposer lors de cinématiques.

Assassin's Creed - XBOX360

Nous voilà donc à déambuler dans les rues ou sur les toits de Damas, Jérusalem et Saint-Jean d'Acre pour accomplir des assassinats après avoir rempli quelques missions secondaires. Et paf! voilà qu'on tombe sur le plus gros travers du jeu: sa répétitivité.
Car en fait les missions secondaires sont absolument toutes identiques: monter sur les plus hauts bâtiments de la ville, sauver un pauvre innocent de soldats malintentionnés, dérober un objet ou encore faire une course en temps limité.
Dis comme cela, ça ne semble pas trop chiant mais quand à la deuxième ville on se rend compte qu'on effectue TOUJOURS les mêmes actions, avec exactement la même mise en scène à chaque fois, on se dit que les développeurs ne se sont pas foulés!
Et la lassitude vient vite, heureusement dissipée de temps à autre par les assassinats des personnalités dirigeant les ville. Mais pour un assassinat bien orchestré on est obligé de se taper pour la trente-deuxième fois les mêmes missions sans originalité...

Assassin's Creed - XBOX360

Nous voici donc en présence d'un jeu magnifique, à la réalisation parfaite mais qui est totalement dépourvu d'intérêt passé les trois premières heures de jeu. Le bon côté des choses c'est qu'on ne souffre pas trop de la faible durée de vie d'Assassin's Creed vu qu'on y joue presque à reculons.
Pour l'un des titres les plus attendus de 2007, la déception est grande. Proposer un tel gameplay à notre époque est vraiment une honte, surtout quand il plombe un jeu qui avait tout pour être un hit. Ce n'est malgré tout pas une surprise quand on se souvient que Naruto: Rise of a Ninja (du même studio) n'était pas passé loin du même écueil avec ses multiples combats inutiles et répétitifs contre des dizaines de brigands de trois ou quatre types différents.

Assassin's Creed - XBOX360Assassin's Creed - XBOX360Assassin's Creed - XBOX360

Toutes les images proviennent du test d'Assassin's Creed sur JeuxVideo.com.

Bleach - The Blade of Fate

Rédigé par:

Got

Date de publication:

27 mars 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#agag38

tags:

As Geek As Got - Jeux Vidéo - Nintendo DS

Bleach - the Blade of Fate - NDS

Un peu moins connu que Naruto, Bleach reste un manga et un anime dont le nombre de fans est important en France. Il est donc tout à fait normal que des titres comme Bleach - the Blade of Fate sortent en Europe même s'il leur faut plusieurs années pour atteindre nos contrées (le jeu est sorti au Japon en janvier 2006).
Mais là vous vous dites "Oh non! Encore une adaptation à chier...". Sauf que cette fois-ci l'adaptation est à la hauteur du manga car Bleach NDS est un pur concentré d'action avec des combats très nerveux et des personnages très proches de ceux de la série originelle.

Pour les connaisseurs, sachez que l'action de Bleach NDS se déroule entre l'arrivée à la Soul Society de la fine équipe menée par Ichigo et le départ pour le monde des Hollows par Aizen et ses sbires.
Pour les autres... heu... prenez une trentaine de personnages plus ou moins armés et haut en couleurs, quelques décors sympas et vous avez une idée de l'univers de Bleach.

Bleach - the Blade of Fate - NDSBleach - the Blade of Fate - NDS

Les modes proposés font dans le classique: un mode Scénario en 23 épisodes, un mode versus et les habituels Contre-la-montre, Survie, Entrainement et Arcade plus quelques goodies plutôt inutiles.
Le mode Scénario vous propose de suivre l'histoire du manga de plusieurs points de vue via certains personnages clefs tout en meublant avec des épisodes propres à certains capitaines qui participent à un tournoi entre les divisions. Quoiqu'il en soit, les 23 épisodes ne retiendront les habitués de ce genre de jeux qu'une demi-douzaine d'heures car le challenge n'est pas très élevé, même lors des combats à trois contre un.

Bleach - the Blade of Fate - NDSBleach - the Blade of Fate - NDS

Des combats à trois contre un?
Bleach NDS propose en fait des arènes de combat sur deux niveaux qui peuvent accueillir jusqu'à quatres combattants en même temps. On retrouve d'ailleurs tous les cas de figure, du traditionnel un contre un au combat par équipe de deux en passant donc par le trois contre un.
L'idée, déjà vue dans quelques jeux, est parfaitement exploitée ici même si l'action est parfois un peu brouillon quand les quatres combattants sont sur le même plan. Heureusement la maniabilité est d'une précision chirurgicale et suffisament évoluée pour permettre de profiter de toutes les possibilités de tels combats.

Bleach - the Blade of Fate - NDSBleach - the Blade of Fate - NDS

Les habitués des jeux de combat Capcom & co ne seront d'ailleurs pas dépaysés par les commande de Bleach NDS: des quarts de tour et des demi-tours associés à un bouton, des super-pouvoirs un peu plus complexes et on ne perd pas les bonnes vielles habitudes de 20 ans.
Petit détail qui a son importance, les super-pouvoirs sont dosables à la manière d'un Naruto sur PS2 grâce à une barre de pression spirituelle (certains ne nécessiteront qu'un niveau tandis que d'autre en réclameront trois) tandis que les pouvoirs classiques sont accessibles n'importe quand (même si une jauge de force spirituelle -différente de la première- permet de maximiser leurs effets).
Les super-attaques sont particulièrement bien retranscrites et il n'est pas rare de voir tout l'écran du haut occupé par les effets graphiques.

Bleach - the Blade of Fate - NDSBleach - the Blade of Fate - NDS

Une fois en combat, on obtient un titre nerveux et fidèle à la série. Les personnages sont facilement reconnaissables et bien animés tandis que leurs coups et leurs voix correspondent bien à l'esprit du manga. D'ailleurs les voix digitalisées varient en fonction de la situation, certains personnages prononcent d'autres phrases quand leur adversaire est leur ami proche ou leur pire ennemi.

Bleach - the Blade of Fate - NDSBleach - the Blade of Fate - NDS

Reste que la difficulté est trop faible et que le mode hisoire fait dans le minimum syndical avec ses trois ou quatres écrans fixes entre chaque combat dans lesquels les personnages sortent leur laïus insipides. Pas une vidéo, pas une voix digitalisée sans compter les mêmes images qui reviennent encore et toujours (bien que chaque personnage en ait deux ou trois contrairement à Naruto sur PSP).
L'écran tactile est aussi sous-utilisé. Il permet en combat de lancer les attaques et les super-attaques en une pression et d'utiliser des cartes ayant une influence de courte durée sur le déroulement du combat (augmenter les dégats, réduire la pression spirituelle de son adversaire, devenir invisible, ...).

Bleach - the Blade of Fate - NDSBleach - the Blade of Fate - NDS

Au final on se retrouve avec un jeu fort sympathique qui recycle un paquet de bonnes idées vues à droite à gauche et qui plaira au fan de la série comme au simple amateur de jeux de combats.
Les bons jeux sur la DS ne se bousculant pas au portillon et encore moins les jeux de combat, je vous conseille donc fortement de ne pas passer à côté de Bleach - the Blade of Fate car votre NDS risque de finir par mourir d'inactivité.

Une fois de plus, les captures d'écran proviennent du test de Bleach - the Blade of Fate sur JeuxVideo.com.

Un samedi matin chez la mamie...

Rédigé par:

Got

Date de publication:

29 mars 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#586

tags:

Futile - Mamie - Photographie

Pendant qu'un autre chasse le pic vert, je profite du trop rare soleil de printemps en partant à la chasse aux mésanges à tête bleue ou noire dans le terrain de la mamie:

Attention, un intrus s'est glissé parmi les photos, saurez-vous le retrouver?

Amsterdam Day 0

Rédigé par:

Got

Date de publication:

5 avril 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#587

tags:

Futile - Voyages voyages

Petit message de service pour dire que je suis bien arrivé à Amsterdam et que Lydia a récupéré tout le monde pour retourner ensuite à La Haye.

Les premières photos:

Amsterdam Day 0Amsterdam Day 0Amsterdam Day 0Amsterdam Day 0

Comme me le fait remarquer Lydia, je dois avouer qu'elle s'est débrouillée comme une pro avec le taxi hier soir et que son appart' est bien sympa.
La suite au prochain épisode...

Amsterdam - Day 1

Rédigé par:

Got

Date de publication:

7 avril 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#588

tags:

Futile - Voyages voyages


L'équipe:

Balade à Amsterdam sur les canaux

Les espionnes, Cindy et Elodie

Balade à Amsterdam sur les canaux

Bosley (Got) et ses drôles de dames (Lydia et Irène)

Balade à Amsterdam sur les canaux

Le Capitaine, Laurent

Déroulement de l'opération:

Balade à Amsterdam sur les canauxBalade à Amsterdam sur les canauxBalade à Amsterdam sur les canauxBalade à Amsterdam sur les canauxBalade à Amsterdam sur les canauxBalade à Amsterdam sur les canaux

Résultat: Navigation sur les canaux. Objectif réussi!

Amsterdam - Day 1 - Le Retour...

Rédigé par:

Got

Date de publication:

7 avril 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#589

tags:

Futile - Voyages voyages

Après avoir déjeuné, la visite d'Amsterdam continue avec le Marché aux Fleurs flottant:

Amsterdam day 1Amsterdam day 1

Le retour des drôles de dames dans le plus grand parc d'Amsterdam, le Vondelpark:

Amsterdam day 1

L'arrivée à Museumplein avec le Rijksmuseum:

Amsterdam day 1

Et le fameux "I amsterdam":

Amsterdam day 1

Le long des canaux...

Amsterdam day 1
Amsterdam day 1Amsterdam day 1

Et pour finir, un détour s'imposait au Red Light District:

Red Light District - AmsterdamRed Light District - Amsterdam

La Haye - Day 2

Rédigé par:

Got

Date de publication:

7 avril 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#590

tags:

Futile - Voyages voyages

Le dimanche en Hollande, les magasins sont ouverts et les rues sont pleines de gens.

La Haye

Mais en tant que moutons noirs, nous sommes sortis du troupeau pour partir à la découverte de la ville.

La Haye

Le Köninklijk Paleis, le Palais Royal

La Haye

Le blason des Pays-Bas

La Haye

Le Parlement Hollandais


Quelques photos de La Haye:

La HayeLa Haye
La HayeLa Haye
La Haye

Plus en détails...

La Haye

La cigogne, symbole de La Haye

La Haye

Un exemple de poutre à palans, sur les pignons des maisons


Quelques spécialités culinaires du cru: harengs et stroopwafels

La HayeLa HayeLa Haye

Sea, sex and sun

Rédigé par:

Got

Date de publication:

7 avril 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#591

tags:

Futile - Voyages voyages

Après avoir déposé Irène au Thalys, devinez où nous sommes allés...

Scheveningen

Premier indice

Pour vous aider un peu plus, la suite des indices:

ScheveningenScheveningenScheveningen
ScheveningenScheveningen
ScheveningenScheveningenScheveningen
ScheveningenScheveningen

Réponse: la plage de Scheveningen, vaste plage de sable fin prisée par les hollandais.

Leyden - Day 3

Rédigé par:

Got

Date de publication:

8 avril 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#592

tags:

Futile - Voyages voyages

A Leyden pour une journée de balade à la découverte de la ville:

Leyden

Du moulin au moulin:

LeydenLeyden
LeydenLeyden
LeydenLeyden
LeydenLeydenLeyden
LeydenLeyden

Amsterdam - Day 4

Rédigé par:

Got

Date de publication:

9 avril 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#593

tags:

Futile - Voyages voyages

Premier jour sans Lydia, notre guide local, pour approfondir notre découverte d'Amsterdam. Quand on sort de Amsterdam Centraal Station, la gare principale de la ville, on tombe de suite sur les canaux.

Amsterdam

On a vite enchainé sur la nouvelle médiathèque située juste à gauche de la gare:

AmsterdamAmsterdam - Bibliothèque
Amsterdam - Bibliothèque
Amsterdam - BibliothèqueAmsterdam - Bibliothèque
Amsterdam - BibliothèqueAmsterdam - Bibliothèque
Amsterdam - Bibliothèque

On a poursuivi notre exploration d'Amsterdam en visitant de nouveaux coins comme la rue où les maisons peintes sont en fait des squats:

AmsterdamAmsterdam
Amsterdam
Amsterdam

On retombe souvent sur un canal à Amsterdam

Amsterdam

Si les panneaux à La Haye sont agrémentés d'une cigogne, ceux d'Amsterdam possèdent un petit bonhomme


Et pour finir, la star de la journée: un héron bien peu farouche. Il était posé sur le toit d'une voiture et il s'est laissé approcher à moins d'un mètre.

AmsterdamAmsterdam

Rotterdam - Day 5 - L'architecture

Rédigé par:

Got

Date de publication:

10 avril 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#594

tags:

Futile - Voyages voyages

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Rotterdam ne ressemble pas aux autres grandes villes hollandaises. Le centre-ville est tout en gratte-ciel et en architecture moderne ce qui tranche nettement avec les petites maisons au bord des canaux d'Amsterdam.

Architecture de RotterdamArchitecture de Rotterdam
Architecture de RotterdamArchitecture de Rotterdam
Architecture de Rotterdam
Architecture de RotterdamArchitecture de Rotterdam
Architecture de RotterdamArchitecture de RotterdamArchitecture de RotterdamArchitecture de RotterdamArchitecture de RotterdamArchitecture de RotterdamArchitecture de Rotterdam

En un mot: je suis fan!

Il faut dire qu'il ne restait pas grand chose de la ville et du port après la seconde guerre mondiale. Les bombardements allemands comme alliés ont réduit une grande partie de la ville en gravas et les allemands ont détruit ce qui restait fonctionnel en partant.

Tous les quartiers ne semblent pas sortir de La Défense et on peut trouver des quartiers à l'architecture plus traditionnelle mais ils ne datent que d'un demi-siècle et ont un rendu très Disneyland à mon avis.

Il y a aussi pas mal de sculptures d'art moderne aux quatre coins de la ville. Un petit exemple:

Sculpture à Rotterdam

Rotterdam - Day 5 - Le Port

Rédigé par:

Got

Date de publication:

16 avril 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#595

tags:

Futile - Voyages voyages

Même si l'architecture de Rotterdam vaut à mon avis le détour, la principale attraction de la ville reste son port qui est le plus grand d'Europe. Le port de Rotterdam ne peut être visité que par bateau, ce que nous avons bien évidemment fait:

Port Rotterdam', ', '

Tout commence par un demi-tour sous le Erasmusbrug:

Port RotterdamPort RotterdamPort Rotterdam

On descend ensuite la Nieuwe Maas (la nouvelle Meuse) sur une demi-douzaine de kilomètres pas bien folichons mais déjà très industrialisés:

Port RotterdamPort Rotterdam

On peut enfin entrer dans le vif du sujet:

Port RotterdamPort RotterdamPort RotterdamPort RotterdamPort RotterdamPort RotterdamPort RotterdamPort RotterdamPort Rotterdam

Malheureusement les photos ne rendent pas le quart de l'impression de gigantisme du lieu. Le port est vraiment impressionnant et les conteneurs s'étalent à perte de vue. De même les bateaux qui y mouillent sont sans commune mesure avec ceux que l'on a l'habitude de voir de par chez nous.

Port Rotterdam

le retour des Village People pour "In the Dutch Navy"?

Foi de Got, Rotterdam est définitivement une ville à visiter quand on passe une petite semaine ou plus en Hollande.

Delft - Day 6

Rédigé par:

Got

Date de publication:

17 avril 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#596

tags:

Futile - Voyages voyages

Après une matinée de repos bien méritée, nous voilà repartis à la découverte des joyaux de la couronne néerlandaise avec aujourd'hui Delft:

Delft

On commence invariablement par la gare

DelftDelftDelftDelft

Le Stadhaus (la mairie quoi!)

DelftDelft
DelftDelft
DelftDelftDelftDelftDelftDelft

Non, ce n'est pas un effet d'optique...

DelftDelft

La preuve!

Delft

De biens belles églises au milieu des canaux et des petites maisons hollandaises traditionnelles qui commençaient sérieusement à me lasser d'où le peu de photos, il suffit de revenir un jour ou deux en arrière pour revoir la même chose.

Et je ne remuerai pas le couteau dans la plaie en parlant des profetjes, non! je ne le ferai pas...

Amsterdam - Day 7

Rédigé par:

Got

Date de publication:

17 avril 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#597

tags:

Futile - Voyages voyages

Alors que certains se balladaient au Kekeunhof au milieu des fleurs...

KeKeunhofKeKeunhof

... j'avais choisi d'aller me perdre un peu à Amsterdam, en dehors du centre historique, pour voir un peu l'envers du décors et peut être faire de belles photos...

Je suis d'abord retourné au dernier étage de la médiathèque pour prendre le panorama du centre d'Amsterdam par beau temps:

AmsterdamAmsterdamAmsterdam

J'ai ensuite pris plein est pour rejoindre l'Ile de Java via le Javabrug:

Amsterdam
AmsterdamAmsterdam

Je suis ensuite redescendu vers le centre-ville tout en passant par les quartiers populaires d'habitation:

Amsterdam

Pour enfin retomber sur le centre historique, avec ses vieilles maisons, ses canaux et ses ponts:

Amsterdam
AmsterdamAmsterdam
AmsterdamAmsterdam

Quand je vous disais qu'ils ne construisaient pas droit...

En ce moment, sur Arte Radio...

Rédigé par:

Got

Date de publication:

21 avril 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#598

tags:

Futile

Vu sur le site d'Arte Radio:

"Il faut que le prochain (buzz) soit l'une des nouveautés de la semaine ARTE Radio (il est bon de fonctionner par défi, par les temps qui courent : nous aussi, allons chercher la croissance avec les dents). Pour ça il faut des arguments. Par exemple entrer dans la règle des trois P : people, porno, poker. C'est le tiercé gagnant du web. Déjà, rien que d'écrire ça dans le texte d'accueil fait bondir nos statistiques de 27%.

Sex Call sera-t-il notre buzz ? Sans doute. Julien Trambouze a rencontré Elena, étudiante roumaine en Sciences politiques, et hôtesse dans un centre d'appel qui n'est pas celui de Darty. Son micro caché révèle que le travail sexuel, lui aussi, est délocalisé."

Y'a pas à dire, y'en a qui n'ont pas froid aux yeux...

Un aprèm au Stadium

Rédigé par:

Got

Date de publication:

21 avril 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#599

tags:

Futile - Football

Les joueurs du TFC n'ont vraiment pas de pot. Pour une fois qu'ils jouaient vraiment bien, à se battre sur tous les ballons et à inquiéter plus que sérieusement le goal adverse malgré la pluie et le terrain spongieux, il faut qu'ils se prennent un but à la 93ème minute! Surtout que les bordelais étaient loin de dominer le match...

TFC - Bordeaux

A bord du Darjeeling Limited

Rédigé par:

Got

Date de publication:

22 avril 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#600

tags:

Futile - Cinéma

Comment dire?.. C'est plutôt spécial comme film, à mi-chemin entre le road movie, la comédie et le film philosophique. Malgré une construction au final relativement classique, ce film est aussi étrange que ses personnages principaux, trois frères complètement à l'ouest.
Le réalisateur n'évite pas quelques longueurs mais je me suis laissé embarquer facilement dans l'histoire. Bien que complètement jetés, les frangins Whiteman sont attachants et leurs aventures ne manquent ni de piquant ni de singularité. Mais c'est en fait tout le film qui est singulier, sans pour autant mettre mal à l'aise. L'Inde comme toile de fond participe au dépaysement et une certaine poésie irrigue tout le film, même dans les moments difficiles joués sans pathos.
Si le film m'a plu, je ne suis pas certain que tout le monde accroche à son ambiance et à son histoire. Mais si l'aventure Darjeeling Limited vous tente, je ne peux que vous conseiller de suivre votre instinct, vous ne devriez pas être déçu.

Geometry Wars Galaxies

Rédigé par:

Got

Date de publication:

22 avril 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#agag39

tags:

As Geek As Got - Jeux Vidéo - Nintendo DS

Geometry Wars Galaxies - NDS

Geometry Wars Galaxies n'est pas le genre de jeu à attirer l'attention au premier abord avec ses graphismes simples et son gameplay qui fleure bon les années 80. Pourtant la série des Geometry Wars déchaine les passions depuis quelques années maintenant.
Toujours basée sur la version de 2003 sortie sur Xbox, Geometry Wars Galaxies version DS est un bon petit shoot à l'ancienne dans un univers qui semble tout droit sorti de Tron. Vous dirigez en effet un petit vaisseau dans une arène rapidement envahie de tous les côtés par des ennemis tout en néons fluos.
Simpliste?! Peut être mais aussi terriblement addictif!

Bon, passons rapidement sur le scénario: il n'y en a pas. Vous êtes parachuté dans une galaxie (d'où le nom) remplie de systèmes solaires où chaque planète représente un niveau différent. Chacun de ces niveaux a sa particularité, dans la forme de l'arène tout d'abord mais aussi au niveau de l'environnement ou des conditions de jeu. Il n'est en effet pas rare de se retrouver sur un monde où la gravité d'un trou noir gêne vos déplacements, où la forme de l'arène est tarabiscotée ou encore au milieu d'une pluie de météores. Ajoutez à cela des niveaux à réussir sans bombe ou avec une seule vie et vous aurez une idée de la richesse du gameplay proposé par Geometry Wars Galaxies.

Geometry Wars Galaxies - NDSGeometry Wars Galaxies - NDS

Et comme les choses sont bien faites, la maniabilité est à la hauteur. Ne faites par contre pas la même erreur que moi lors de mes premières minutes aux commandes du vaisseau: le canon doit être dirigé au stylet et pas avec les boutons de droite. Même s'ils sont utilisables, jouer avec eux est une véritable torture sans compter qu'ils sont très loin d'égaler la précision du stylet.
Avec ce dernier, il suffit de pointer sur l'écran tactile une direction autour du vaisseau pour que celui-ci fasse feu. Simple et terriblement efficace, même lorsque la situation s'envenime et que des ennemis apparaissent de tous les côtés.

Geometry Wars Galaxies - NDSGeometry Wars Galaxies - NDS

Heureusement d'ailleurs que les contrôles sont précis car l'animation n'est pas toujours à la hauteur dans ces cas-là. Il n'est en effet pas rare de voir la console lutter pour animer tout ce petit monde dès qu'une cinquantaine d'objets sont présents dans l'arène.
Il est quand même étrange qu'une console qui arrive à faire tourner des jeux en 3D comme Mario DS ou encore Zelda: Phantom Hourglass sans ralentissement se mette à ramer pour afficher des éléments 2D, même en grand nombre (il n'y en a pas des milliers non plus).

Geometry Wars Galaxies - NDSGeometry Wars Galaxies - NDS

Hormis ce petit défaut et une certaine lassitude qui arrive malgré tout au bout de quelques systèmes solaires, ce jeu est une réussite. La possibilité d'acheter de nouveaux comportements pour le petit vaisseau qui nous suit partout renouvelle la façon de jouer et permet d'adapter ses stratégies aux différents environnements. Car malgré son côté shoot them up bien bourrin, il est souvent préférable d'utiliser son cerveau à certains moment pour se sortir de situations particulièrement difficiles. Avoir de bons réflexes est aussi un plus...

Geometry Wars Galaxies - NDSGeometry Wars Galaxies - NDS

Totalement addictif et si simple à prendre en main, on peut passer des heures sur Geometry Wars Galaxies ou alors ne faire qu'une partie de temps en temps tout en prenant le même plaisir. C'est à ça qu'on reconnaît un bon jeu et Geometry Wars Galaxies en est assurément un.

Comem vous pouvez le voir, toutes les captures d'écran proviennent du test de Geometry Wars d'IGN.

L'automate de Nuremberg

Rédigé par:

Got

Date de publication:

23 avril 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#601

tags:

Futile - Bouquin

Les romans de Thomas Day ont beau s'inscrire dans de la fantasy classique, ils n'en restent pas moins toujours originaux. Ce court texte (120 pages) ne fait pas exception en nous plongeant dans une uchronie où se mêlent un Napoléon qui règne sur l'Europe, un automate conscient en bois et à ressort, son inventeur fou, ses frères si particuliers et quantité d'autres personnages qui donnent une réelle profondeur à l'univers de ce livre.
Le dépaysement est garanti tout comme le regret à la fin de ne pas avoir affaire à un roman plus abouti. L'univers développé est intéressant à plus d'un titre et l'aventure du personnage principale, habillement rythmée par ses propres limitations d'automate du XIXème, mériterait facilement quelques centaines de pages de plus. Mais ce court format donne aussi plus de liberté à l'auteur et particulièrement au niveau de la fin du récit, et permet également à l'éditeur de le proposer à 2€ tout rond.

Audiosurf

Rédigé par:

Clems

Date de publication:

27 avril 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#agag40

tags:

As Geek As Got

Audiosurf - PC

Une fois n'est pas coutume, j'ai essayé un petit jeu musical sur PC : Audiosurf, un mélange réussi de jeu de course futuriste et de Guitar Hero like.

Sauf qu'en fait, c'est pas vraiment un jeu de course, puisque vous êtes tout seul sur le circuit, et c'est pas vraiment un Guitar Hero like, puisqu'il n'y a pas à appuyer sur des boutons en rythme. Ne paniquez pas, je vais m'expliquer, dessin à l'appui.

Audiosurf

Vous contrôlez donc ce petit bolide futuriste, sur un circuit futuriste aussi. En dessous de vous, trois colonnes de sept cases. Devant vous, disposés sur trois voies, des blocs de couleurs. Quand votre vaisseau rencontre un bloc, celui-ci va se placer en bas de la colonne correspondante. Dès qu'il y a au moins trois blocs de la même couleur qui se touchent dans la grille, ils disparaissent et vous marquez des points. Si vous remplissez entièrement une colonne, vous perdez des points. Les blocs vont du violet au rouge, sachant que les couleurs chaudes rapportent plus de points que les froides. Il y a des blocs gris et noirs qui ne rapportent rien et ne sont là que pour vous pourrir, des items spéciaux qui peignent tous les blocs de la grille d'une même couleur, qui font disparaître une couleur... Bref, un concept très simple, d'autant que tout se joue à la souris et que vous ne contrôlez que le déplacement latéral du véhicule.

Pourquoi c'est aussi un jeu musical ? Le circuit sur lequel vous allez jouer est modelé en fonction de la musique que vous entendez en jouant, et la chanson intervient de trois façons :

Normalement, c'est là que vous me dites : "Et les morceaux ? Qu'en est-il de la playlist ? Si c'est pour se cogner trois morceaux électro en boucle, merci bien.". La playlist... muahahah, comme tu es naïf, public. Seuls des Guitar Hero s'encombrent encore de cette notion de playlist. Ici, il n'y a pas de playlist, ou plutôt il n'y en a qu'une seule, parfaite, idéale : la vôtre. Oui public, tu ne rèves pas ! Audiosurf vous permet d'importer vos propres morceaux depuis votre PC, et génère en direct le circuit correspondant. La génération est très rapide (il stocke des données pour que cela prenne encore moins de temps si vous rejouez sur le même morceau). Des stats et des courbes incompréhensibles vous donnent un aperçu de la difficulté du circuit généré (j'ai juste compris que plus le "Traffic congestion" est élevé, plus c'est bourrin), et c'est parti ! Qui n'a jamais révé de jouer sur "Le temps des fleurs", "La bite à Dudulle" ?

Un petit mot sur les différents modes de jeu. Trois niveaux de difficulté, plusieurs modes de jeu pour chacun. Le mode basique, où il n'y a que deux couleurs de blocs : une qu'il faut ramasser, l'autre qu'il faut éviter. Ce mode convient bien pour des morceaux bourrins qui vont vite, sinon, on s'ennuie.
Le deuxième mode est un peu plus subtil. Tout d'abord il y a plus de couleurs (bleu, jaune et rouge en facile), donc il faut commencer à réfléchir sur comment les ramasser, pas forcément foncer sur tous les blocs. De plus, dans ce mode, c'est possible de choisir dans quelle colonne on dépose le bloc : clic gauche avant de foncer dans le bloc, clic droit pour le déposer au dessus de la colonne souhaitée. Cela devient vite indispensable, sinon on se retrouve avec les colonnes pleines de blocs qui ne s'associent pas. D'autant que plus on va dans des niveaux de difficulté élevée, plus il y a de couleurs différentes. Si on en croit les screenshots, on peut même se retrouver avec quatre colonnes.
Enfin, le troisième mode que je n'ai pas essayé, où l'on contrôle deux vaisseaux. Il parait même qu'on peut jouer à deux dans ce mode-là.

Voilà, j'ai fait le tour. Ce jeu coûte la modique somme de dix dollars, et n'est achetable que via Steam. Pour ceux qui ne connaissent pas, il faut créer un compte, payer le jeu, installer un petit programme pour télécharger le jeu et le lancer à chaque fois. Cela peut paraître pénible, mais ça à l'avantage que si vous avez plusieurs PC, à chaque fois il suffit d'installer Steam et de retélécharger le jeu, plutôt que de se trimballer des CD. Le jeu ne pèse pas grand chose en espace mémoire

Pendaison de crémaillère

Rédigé par:

Got

Date de publication:

1 mai 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#602

tags:

Futile - Ma vie

Soirée fête hier chez le Got pour la pendaison de crémaillère. Contrairement au NicoM, je n'attends pas six mois pour la faire, moi!
Bref! Une soirée bien sympa en charmante compagnie à manger des tas de trucs, à boire encore plus de choses et à chanter plus faux les uns que les autres.

Pendaison de crémaillère chez le Got - Avril 08

Quelques photos pour illustrer tout ça et une vidéo dans la suite!

La fine équipe de bras cassés:

Pendaison de crémaillère chez le Got - Avril 08

Clems, Pascal et NickoM

Pendaison de crémaillère chez le Got - Avril 08

Céline, Emilie et moi

Pendaison de crémaillère chez le Got - Avril 08

Dav'

Pendaison de crémaillère chez le Got - Avril 08

Frank

Et quelques photos 'conceptuelles' signées Dav et Kaloo:

Pendaison de crémaillère chez le Got - Avril 08Pendaison de crémaillère chez le Got - Avril 08Pendaison de crémaillère chez le Got - Avril 08

Ange mémoire

Rédigé par:

Got

Date de publication:

4 mai 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#603

tags:

Futile - Bouquin

Encore du beau gâchis avec ce roman de cyberpunk signé Wilson. Ce n'est pas que l'univers proposé soit inintéressant ni que les personnages n'offrent pas une multitude de possibilités car à partir de la même base un auteur talentueux aurait pu sortir un bon livre. Mais comme dans son précédent roman, Wilson brode une histoire molle et sans saveur à partir d'une idée tout à fait honnête.
Il ne faut toutefois pas oublier que ce roman date de 1987 même si sa version française, sortie cette année, est inédite (c'est le "Bloc de l'Est" page 93 qui m'a fait tilt). De nombreux autres bouquins ont depuis remodelé le cyberpunk et même toute la SF moderne, ce qui nuit quelque peu à l'intérêt de ce livre. Il n'empêche, j'espère que Wilson maitrise mieux la partie narrative dans ces derniers romans parce qu'il y a vingt ans, il avait encore pas mal de chemin à faire avant d'écrire un livre qui accroche vraiment le lecteur.
Bref, un livre tout à fait dispensable à mon avis.

Skins saison 2

Rédigé par:

Got

Date de publication:

4 mai 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#604

tags:

Futile - Série TV

Après la surprise et la puissance de la première saison, je me demandais bien comment les scénaristes allaient pouvoir surenchérir pour tenir en haleine les nombreux fans de cette série anglaise. Mais plutôt que d'en rajouter une couche qui risquerait de rendre le tout indigeste, la seconde saison de Skins poursuit sur sa lancée tout en étoffant ses personnages.
Même si le début de saison est un peu laborieux malgré des moments forts, on se recentre rapidement sur le retour de Cassie qui dynamite les fragiles équilibres du groupe et la volonté de Tony de profiter de son accident pour devenir quelqu'un d'autre voire même quelqu'un de bien. Les sujets abordés sont plus mûrs et les personnages principaux gagnent réellement en épaisseur, au détriment de certains personnages secondaires qui auraient sûrement mérités un peu plus d'attention. Malgré tout, les dix épisodes de cette saison sont très denses et les scénaristes ont bien dû faire des choix.
La fin de la saison est ouverte mais il semblerait que la troisième saison suive les aventures d'un autre groupe d'adolescents. Une bonne façon de renouveler les intrigues mais est-ce que la mayonnaise prendra aussi bien qu'avec la première équipe?

Damages - saison 1

Rédigé par:

Got

Date de publication:

4 mai 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#605

tags:

Futile - Série TV

Les networks américains ratissent large de nos jours avec des séries toujours plus pointues et très ciblées. Mais il reste néanmoins quelques valeurs sûres, comme les thrillers judiciaires dont fait partie cette très bonne série qu'est Damages. On y suit l'arrivée d'Ellen Parsons, une jeune avocate fraichement ordonnée, dans un des cabinets les plus côtés de New-York dirigé par une femme à poigne jouée par Glenn Close. Tout semblerait idéal si on ne savait pas dès le début qu'Ellen sortira complètement paniquée et pleine de sang de son appartement six mois plus tard...
Car toute l'intrigue se construit sur des flashforwards et des flashbacks, mettant ainsi en valeur des événements qui vont éclairer différemment la vie de l'héroïne ainsi que la grande affaire juridique qui oppose le cabinet d'avocats à un riche entrepreneur que l'on soupçonne pas très honnête.
Mais en dehors de cette intrigue, ce qui frappe carrément le spectateur, c'est le jeu des acteurs et la psychologie des personnage, très travaillés. Il faut dire que de rebondissements en rebondissements, chaque personnage est montré sous plusieurs angles différents mettant ainsi en relief sa personnalité. On échappe donc à la plupart des clichés, avec des personnages contrastés et loin du manichéisme habituel.
Et on apprécie aussi le scénario ouvert, qui en explique peut être un peu trop mais qui reste quand même très évasif sur certains points. Du grand art, qui se construit sur la durée et donc qui ne peut exister qu'avec une série de qualité comme Damages. Canal + l'a diffusée récemment en version française mais il est très facile de trouver la série en VOSTF ou en VF sur le net, pour les amateurs...

Iron Man

Rédigé par:

Got

Date de publication:

6 mai 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#606

tags:

Futile - Cinéma

Malgré les critiques pas extra que j'avais lues à droite ou à gauche, je me suis bien fait plaisir devant cette nouvelle adaptation Marvel. Il faut dire qu'Iron Man était l'un de mes super-héros préférés et que le réalisateur n'a pas essayé de rendre son film plus gros que Titanic. De l'humour, de l'action, un super-héros en collant un héros en armure, cela suffit pour passer un bon moment.
Evidemment, comme l'a dit Céline: "C'est sympa mais c'est quand même un film de mec". Il faut dire qu'on est loin des bleuettes à la Spiderman avec son histoire d'amûûûr avec MJ. Le personnage de Tony Stark va vraiment loin dans la caricature du parfait génie/golden boy/macho mais c'est toujours avec une pointe d'humour salvateur, humour que l'on retrouve dans presque tous les passages du film mis à part le combat final, très classique. Le côté patriotique qui aurait pu être indigeste comme dans nombre de films américains sonne bien plus décalé que d'habitude, pas si loin que cela de Starship Troopers par exemple.
Bref, cet Iron Man est vraiment une bonne surprise et un divertissement qu'il serait dommage de rater.

Still Alive!

Rédigé par:

Got

Date de publication:

19 mai 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#607

tags:

Futile- Football

Vi, je ne poste plus grand chose ces derniers temps mais rassurez-vous, je suis toujours en vie. J'étais par exemple hier au Stadium pour voir le TFC-Valenciennes:

TFC VAFC

La victoire des toulousains 2 à 1 leur a permis de se maintenir en Ligue 1 l'année prochaine et c'était loin d'être gagné d'avance! On comprend donc la joie des supporters qui ont relâché la pression quand les portes du terrain ont été ouvertes:

Après le match, les supporters ont envahi le terrain

Quant à aujourd'hui, je suis allé voir La Garonne Expose sur les conseils d'un ami. Je n'y ai pas vu de chefs-d'œuvre mais cela m'a permis de faire quelques photos. Et l'avantage d'avoir des blogueurs dans son entourage, c'est que ça évite de faire soi-même un billet pour raconter la journée cf le blog de Couleurs-Eternité.com.

[REC]

Rédigé par:

Got

Date de publication:

22 mai 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#608

tags:

Futile - Cinéma

Attention, film qui prend aux tripes. A vrai dire, reniant tout ce que je pensais avant d'avoir 12 ans, ce film mérite franchement d'être interdit aux enfants sous peine de leur laisser une marque indélébile. En prenant séparément tous les ingrédients de ce film d'épouvante espagnol il n'y a pourtant rien d'original. Le film en caméra subjective commence à devenir un classique (du Projet Blair Witch il y a quelques années à Cloverfield plus récemment), le coup du bâtiment isolé pour cause de risque bactériologique, nucléaire ou chimique, les [Chuuuuuuuuut!!!] qui butent les survivants un à un... font parti des éléments classiques de ce genre de film.
Mais l'assemblage espagnol donne un cocktail nettement plus flippant et trash que ce qu'on a vu jusqu'à présent. Tout à l'ancienne, misant plus sur l'ambiance et les coups de speed que sur la surenchère d'effets spéciaux de plusieurs millions d'euros, [REC] m'a séduit dès les premières minutes et ne m'a pas lâché les tripes jusqu'au dénouement (comme je les aime).
Il n'y a qu'un seul point qui me chagrine dans ce film: les explications fumeuses juste avant le final me semblent totalement superflues. Le film n'avait pas besoin de justifier la situation et donner des pistes aux spectateurs pour recadrer l'histoire.

Somewher

Rédigé par:

Got

Date de publication:

27 mai 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#609

tags:

Futile - Mamie - Ma vie

L'autre jour, en sortant du ciné avec la mamie, que ne voyons-nous pas?! Un magnifique arc-en-ciel! Que dis-je, le plus bel arc-en-ciel de nos deux vies réunies (109 ans quand même)! Je n'avais malheureusement que mon iPhone sous la main donc je n'ai rien d'autre à vous proposer que cette photo:

Arc-en-cil au dessus de Gourdon, Lot

C'est quand même bien dommage parce que la photo est à mille lieues de rendre ce que l'on voyait vraiment. C'est donc pour ça (entre autres) que j'ai maintenant un merveilleux Panasonic FX35. Petit, joli et normalement performant, je vais essayer de l'avoir toujours sur moi pour ne pas rater le prochain arc-en-ciel... ou autre chose!

Happy Got 2.6 !!

Indiana Jones 4

Rédigé par:

Got

Date de publication:

27 mai 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#610

tags:

Futile - Cinéma

Vous m'en voulez pas, hein! J'ai fait court mais le titre à rallonge ne me semblait pas de rigueur vu la déception qu'est ce dernier Indiana Jones. Oh, ce n'est pas un mauvais film, loin de là. On y retrouve Harrison Ford en grande forme pour ses presque 66 ans, dans le rôle d'un Indy que rien n'arrête et qui a réponse à tout. Heureusement qu'il lui reste un peu de son humour légendaire parce qu'on croirait avoir affaire à une copie de Benjamin Gates, Gates qui est déjà pourtant une copie d'Indy!
L'histoire est très creuse avec plein d'incohérences et très peu de références mythologiques, les situations frisent parfois le grotesque entre le passage à-la-Tarzan ou la pyramide de fourmis tueuses et si les acteurs sauvent le tout, c'est grâce à l'humour. Parce qu'en plus les effets spéciaux font toc et les personnages sont creux, c'est dire!
Alors oui, c'est un bon divertissement malgré tout et ma mamie a adoré mais non, ce n'est pas un bon Indiana Jones. M'enfin, après le massacre de Star Wars ce n'est pas étonnant que George Lucas continue sur sa lancée (et ce n'est pas Spielberg à la réalisation qui va améliorer le tout)...

Relations de bon voisinage

Rédigé par:

Got

Date de publication:

3 juin 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#611

tags:

Futile - Ma vie

J'ai des voisins qui n'ont pas l'air méchants mais qui ont tendance à abuser de ma gentillesse, en particulier pour les places de parking. Depuis une semaine et l'arrivée de la C3 à la place de la Renault 5, ma voisine d'en-dessous à la fâcheuse manie de se garer encore plus mal que d'habitude et donc de m'empêcher de profiter de ma place de parking. Qu'à cela ne tienne! Aujourd'hui je me suis garé sur celle de son mari et j'ai mis un p'tit mot pour qu'ils comprennent qu'il ne vaut mieux pas jouer au con avec moi: chuis sûr de gagner!

Relation de bon voisinageRelation de bon voisinageRelation de bon voisinage

Ils sont bien évidemment venus sonner chez moi ce soir pour récupérer leur place mais bon, pour qu'ils comprennent j'ai joué à l'absent. Résultat: madame a mieux garé sa voiture et monsieur a pu mettre la sienne à ma place. En espérant que cela suffise et qu'elle fasse gaffe à présent à me laisser suffisamment d'espace pour ma bonne vieille Focus...

Comme une madeleine... mais en polystyrène.

Rédigé par:

Got

Date de publication:

9 juin 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#612

tags:

Futile - Ma vie

Dès que je les ai vus, j'ai su qu'il m'en fallait un. On était à Figeac avec le Papus ce week-end, à esquiver les gouttes quand on est tombé sur une nouvelle boutique de jouets pour enfants. Et qu'est-ce que je vois devant, pour 75 cents? Ca:

Avion en polystyrène de mon enfance

Souvenirs, souvenirs...

Avion en polystyrène de mon enfance

Il y a toujours un tas de modèles

Avion en polystyrène de mon enfance

Evidemment, c'est toujours à monter soi-même.

Avion en polystyrène de mon enfance

Et voilà, beau comme un camion avion en polystyrène!

Essayé dès le lendemain dans le terrain de la mamie, ça fonctionne aussi bien que dans mon souvenir. Et c'est aussi solide...
M'enfin, maintenant je peux dire que j'ai une flotte d'avion à Castel Peyrilles:

Avion en polystyrène de mon enfance et X-Twin

Photo de famille.

L'Homme aux cercles bleus

Rédigé par:

Got

Date de publication:

9 juin 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#613

tags:

Futile - Bouquin

Rien de tel qu'un bon petit polar de temps à autres pour se faire plaisir et là, je dois dire que je suis tombé sur un qui vraiment bon! Doté d'une intrigue très bien ficelée et de personnages crédibles, ce bouquin m'a accroché du début à la fin. Ce n'est pas le premier Vargas que je lis mais il ne me semble pas que L'Homme à l'envers (que j'avais pourtant bien aimé) m'ait autant tenu en haleine.
Evidemment, son Adamsberg mériterait un bon coup de pied au cul de temps à autre pour nous donner quelques explications de plus, surtout qu'il est facile pour un écrivain de rendre son personnage principal aussi génial que Sherlock Holmes. Mais au moins Conan Doyle éclairait un minimum les réflexions de son héros via Watson alors que Danglard sert un peu trop de faire-valoir à Adamsberg.
Mais vraiment je pinaille là parce que c'était vraiment un bon bouquin.

Photocopie sans valeur légale

Rédigé par:

Got

Date de publication:

18 juin 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#614

tags:

Futile

Petite anecdote amusante, que je vous envoie en direct d'Alsace, lorsque j'ai voulu faire une photocopie du Kbis de ma nouvelle société (je vous en dirai plus bientôt):

Photocopie

Et pourtant on ne s'imagine pas obtenir ce résultat quand on voit la feuille originale!
Je me demande bien comment on peut arriver à faire ça...

The World Ends With You

Rédigé par:

Got

Date de publication:

27 juin 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#agag41

tags:

As Geek As Got - Jeux Vidéo - Nintendo DS

The World Ends With You

Ne comptez pas sur moi pour être objectif concernant ce titre, cela faisait bien longtemps que je n'avais pas autant accroché sur un jeu, toutes machines confondues.

Il ne s'agit pourtant aux premiers abords que d'un n-ième jeu d'aventure/action japonais surfant sur le succès des précédents titres de la série des Kingdom Hearts de Square Enix. Les longs dialogues, les personnages assez caricaturaux, la surabondance de menus et le dirigisme total du scénario devraient plomber encore d'avantage The World Ends With You et pourtant...

Pourtant on peut difficilement ne pas tomber sous le charme de ce jeu après quelques dizaines de minutes passées dessus. L'atmosphère et le scénario vous intriguent, le trait des personnages vous attire, le système de combat est surprenant et le nombre de combinaisons possibles est tout bonnement affolant.

The World Ends With YouThe World Ends With You

Mais rentrons dans le vif du sujet.

Vous incarnez Neku, un jeune ado assez renfermé sur lui-même, pour ne pas dire clairement misanthrope, qui se réveille en plein coeur de Shibuya à Tokyo. Que fait-il là? Pourquoi personne ne le voit? Que sont ces espèces de tatouages tribaux (appelés Noises) qui l'attaquent à son réveil? Et quel est ce badge qui lui permet de lire dans l'esprit des gens?
Si les réponses arrivent assez rapidement, elles apportent à leur tour une foultitude d'autres questions que je tairais ici pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte.

The World Ends With YouThe World Ends With You

Le jeu se déroule en trois phases distinctes. Il y a tout d'abord la phase d'exploration qui consiste à déplacer le héros dans les différents coins de Shibuya pour parler à des PNJ, faire du shopping dans les très nombreux magasins ou encore scanner son environnement pour écouter les pensées des autres ou trouver les bruits qui empoisonnent le monde pour les combattre.

The World Ends With YouThe World Ends With You

La seconde phase est donc la phase d'action où il faut mener ses combats sur les deux écrans en temps réel. Rassurez-vous, Neku trouve vite un partenaire avec qui faire équipe pour combattre les bruits et chacun lutte dans son écran.
Il est possible de diriger les deux combattants à la fois, Neku au stylet et son partenaire avec la croix directionnelle, mais je conseille sérieusement de laisser la console s'occuper du deuxième combat.
Neku possède donc plusieurs badges ayant chacun un pouvoir généralement activable en cliquant ou en faisant des mouvement avec le stylet. Les possibilités offertes par l'écran tactile de la NDS sont immenses et permettent de multiples actions afin de mettre en place de vraies stratégies de combats. En effet vos pouvoirs s'épuisent à chaque utilisation et il faut attendre quelques secondes qu'ils se rechargent avant de pouvoir vous en servir à nouveau, sans compter que certains badges s'activent tous seuls ou nécessitent d'utiliser le microphone de la console...
Bref, les combats sont très rythmés et prenants à défaut d'être parfaitement accessibles à cause des nombreuses utilisations du stylet qui font qu'on se mélange parfois les pinceaux.

The World Ends With YouThe World Ends With You
The World Ends With YouThe World Ends With You

La troisième phase est le Tin Pin Slam, un espèce de jeu de plateau où l'action consiste à lancer son badge contre ceux des adversaires afin de les faire chuter du terrain de jeu. On contrôle la direction et la puissance des mouvements à l'aide du stylet tandis que les actions spéciales sont commandées par le pad directionnel.
Ce n'est pas la partie la plus fun de The World Ends With You mais elle apporte un petit vent de fraîcheur à mi-parcourt de l'aventure.

Une aventure bien longue, peut être même un peu trop...

Nous voilà donc parti à la découverte de l'histoire pleine de rebondissement de The World Ends With You. Je ne veux surtout pas entrer dans le détails mais je peux vous dire que plus d'une fois j'ai pensé être arrivé à la fin avant de me rendre compte que je n'étais pas au bout de mes peines.

Si les premières heures passent à grande vitesse, une certaine lassitude s'installe néanmoins au bout d'un moment. L'histoire reste prenante mais les combats tournent vite en rond avec pour unique intérêt de faire progresser ses badges. En effet, après chaque combat un certain nombre de points d'expérience vous sont attribués et permettent automatiquement d'augmenter le niveau de votre personnage ou de vos badges (qui eux ont une évolution limitées).

The World Ends With YouThe World Ends With You

Il n'en demeure pas moins que le jeu accuse une certaine baisse à mi-parcours. J'ai donc espacé mes parties de quelques jours ce qui n'a pas empêché mes badges de continuer leur progression, des points d'expérience étant donnés pour chaque heure passée sans jouer.

Conclusion

Difficile d'être exhaustif avec The World Ends With You tellement il y aurait de points à aborder. Réservé aux personnes comprenant l'anglais (le jeu n'ayant pas été traduit en français), ce titre est l'un des meilleurs jeux d'aventure/action (ou RPG à la japonaise) disponible toutes machines confondues.
Le scénario reste simple et prenant du début à la fin, les graphismes apportent une âme au titre et les combats utilisent toutes les possibilités de la Nintendo DS.
J'ai personnellement délaissé Xbox 360 et PSP le temps de terminer The World Ends With You tellement ce jeu m'a accroché, c'est dire. Evidemment tout le monde n'adhérera pas mais je pense que tous les amateurs du genre devraient y jeter un oeil, ils risqueraient de passer un sacré bon moment!

Une geekerie de plus...

Rédigé par:

Got

Date de publication:

4 juillet 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#616

tags:

Futile - Tech & Co.

Oui, je suis faible comme garçon. Je m'étais pourtant dit de ne pas craquer, d'attendre la rentrée histoire que tous les smartphones annoncés soient sortis et de faire mon choix à ce moment-là. Mais voilà, j'ai cédé à mes pulsions et aux nombreux tests élogieux lus sur le net: je me suis acheté un Nokia E71...

Nokia E71

Vraiment pas bien grand...

Nokia E71

... très fin...

Nokia E71

... très complet...

Nokia E71

... et même bien accompagné.

Par rapport au E61 je gagne le GPS (avec une licence Nokia Maps pour un an), un APN 3.2MP avec autofocus, la 3G+, quelques grammes en moins, quelques mm par-ci par-là et surtout un look d'enfer et une finition au dessus de tout reproche. Malheureusement l'écran et le clavier sont plus petits que les précédents. Ce n'est pas trop gênant pour l'écran mais je suis un peu moins convaincu par le clavier (qui reste malgré tout un modèle d'ergonomie vu sa taille!). J'aurai un peu plus de recul et peut être un autre avis sur le clavier lors du test pour As Geek As Got.

Heureux qui, comme un Got, a un beau hamac...

Rédigé par:

Got

Date de publication:

28 juin 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#615

tags:

Futile - Ma vie

Après l'attaque des chenilles urticantes, après le temps pourri de mai et de juin, voici enfin le moment tant attendu, celui qui me fera oublier ce printemps hivernal et rentré définitivement dans la chaleur de l'été... c'est l'heure de remettre le hamac entre les pins chez la mamie:

le hamac du Got

Je n'ai pas trop eu le temps d'en profiter aujourd'hui mais croyez moi, je vais me rattraper demain et dimanche!

le hamac du Got

On se balance un coup à droite...

le hamac du Got

... et un coup à gauche avant de recommencer encore et encore!

Je suis un Got heureux!

En cuisine: du pain perdu

Rédigé par:

Got

Date de publication:

6 juillet 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#617

tags:

Futile - En cuisine!

Et pour changer de toutes ces geekeries, si on revenait un peu à du bon vieux concret? Ce matin au programme, la recette du pain perdu!

Pain perdu façon Got

C'est pas compliqué à faire, on a souvent les ingrédients sous la main et c'est très bon.

Pain perdu façon Got

Du lait et du sucre dans une assiette, un œuf battu dans l'autre...

Pain perdu façon Got

... on trempe le pain d'abord dans le lait puis dans l'œuf...

Pain perdu façon Got

... on fait cuire à feu moyen dans un poêle avec un peu de beurre ...

Pain perdu façon Got

... on oublie pas de retourner au bout de deux minutes...

Pain perdu façon Got

... et on les place sur une assiette avant de les sucrer abondamment.

Et voilà à quoi ressemblait mon p'tit déj' ce matin:

Pain perdu façon Got

Pain perdu, jus de fruit pressé et petit suisse, miam!

Les plus alcooliques d'entre vous pourront bien évidemment ajouter du rhum dans le lait sucré et faire éventuellement flamber le tout.

Speed Racer

Rédigé par:

Got

Date de publication:

7 juillet 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#618

tags:

Futile - Cinéma

La bande-annonce donne peut-être tout sauf envie de le voir mais pourtant Speed Racer n'est pas un si mauvais film. Graphiquement tout d'abord, avec des visuels très colorés et acidulés qui collent parfaitement au rendu "jeux vidéo" des courses. Ces dernières valent aussi d'aller voir ce film: entre une conduite encore plus arcade qu'un Sega Rally et des combats vraiment spectaculaires, les courses sont loin d'être ennuyeuses et font plus penser à du Street Fighter II qu'à du Need for Speed.
On ne peut évidemment pas en dire autant du scénario qui finit malgré tout par nous accroché, en tout cas suffisamment pour qu'on supporte les deux heures sept du film.
Speed Racer est une bonne surprise finalement...

Au bout de la nuit

Rédigé par:

Got

Date de publication:

8 juillet 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#619

tags:

Futile - Cinéma

Au bout de la nuit, Street Kings en VO, est un polar qui surfe sur le succès de The Shield en situant l'action dans une brigade de la police de Los Angeles qui ressemble trait pour trait à celle de Vic Mackey. Keanu Reeves y incarne un flic violent n'hésitant pas à tuer les criminels plutôt que de les arrêter. Il fait partie cette équipe de flics intouchables mais semble néanmoins intéresser l'IGS car son ancien coéquipier l'a balancé à cause de ses pratiques douteuses.
Un polar moderne donc, avec en toile de fond les débordements de la police sous couvert de justice. Le scénario n'est pas un modèle d'originalité avec son lot de trahison, de pourris et de personnages pas très fréquentables. Je ne me suis pas spécialement ennuyé mais je n'ai pas non plus été transporté par ce film. Je crois que ce qui manque le plus c'est du rythme, ça contrebalancerait le manque d'originalité de l'intrigue. La fin aurait aussi mérité d'être bien plus sombre et intense, on est loin de Heat par exemple.
Bref, ce n'est pas un mauvais film mais il ne vaut pas les 9€ et des poussières d'une place de ciné.

Hancock

Rédigé par:

Got

Date de publication:

16 juillet 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#620

tags:

Futile - Cinéma

C'est l'histoire d'un super-héros... heun, non. C'est l'histoire d'un héros... non plus! C'est l'histoire d'un looser doté de super-pouvoirs (et donc de super-responsabilités ta gueule Oncle Ben) qui vit très mal sa situation de super-héros. Hancock s'est donc réfugié dans l'alcool et néglige totalement son rôle, se comportant comme le dernier des cons. Mais un beau jour il sauve un crétin de première, un chargé des relations publiques, qui décide de lui venir en aide en améliorant son image de marque.
Voilà le pitch de départ qui nous tient à peu près la moitié du film. Hancock fait plus de dégats que de sauvetages au début et c'est bien frais de voir l'image du super-héros traditionnel quelque peu égratignée. Il finit néanmoins par suivre une bonne ligne de conduite et on se dit que les derniers trois-quarts d'heure vont être laborieux, plein de mièvreries indigestes mais en fait... ben il se passe un truc et tout le reste du film part un peu en sucette! Je ne vous en dis pas plus mais la dernière partie du film tranche avec le reste et vous tient éveillé jusqu'à ce que les lumières se rallume.
Que penser de ce Hancock finalement? Surprenant sur quelques aspects, il reste quand même assez lisse et il ne fera donc pas date dans l'Histoire du Cinéma. Il n'empêche que le film se laisse voir sans souci...

God of War: Chains of Olympus

Rédigé par:

Got

Date de publication:

25 juillet 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#agag42

tags:

As Geek As Got - Jeux Vidéo - PSP

God of War: Chains of Olympus - PSP

"On ne peut jamais être tranquille avec ces foutus dieux grecs! Quand ils ne passent pas leur temps à se disputer les faveurs des mortels, ils n'ont rien de mieux à faire que de se foutre sur la gueule à coups de demi-dieux et autres coups tordus!"
Voilà la version soft de ce qu'a du se dire Kratos quand Morphée a commencé à foutre le bordel en Olympe en endormant tous les dieux, chargeant ainsi notre héros à traverser de nombreux niveaux et à endurer des milliers de coups afin de délivrer les dieux.

Voilà donc enfin le God of War version PSP! Vu la renommée mondiale des deux premiers volets sur PS2, le pari était osé pour les studios Ready At Dawn de transposer le titre sur la petite portable de Sony. Mais les développeurs s'en sont sortis avec brio en réalisant un épisode spécifique à la PSP qui n'a pas à rougir devant les versions de salon, si ce n'est par sa durée de vie un peu plus courte.

God of War: Chains of Olympus - PSP

Bien que la PSP soit un peu moins puissante que la PS2, God of War: Chains of Olympus est aussi fluide et aussi beau que le premier volet de la saga. Pour ce faire, il a fallu que Sony mette à jour sa console pour que son processeur tourne à pleine vitesse (333MHz au lieu des 222MHz habituels). Si la PSP Slim a été étudiée dans cette optique, il faut avouer que sur une PSP de première génération la batterie est mis à mal par cet overclocking. Le jeu en vaut néanmois la chandelle mais il ne faut pas espérer jouer plus de deux heures à God of War loin d'une prise de courant.

God of War: Chains of Olympus - PSP

Graphiquement, le jeu est donc à la hauteur des attentes des joueurs qui ne verront que peu de différences avec les versions de salon. God of War: Chains of Olympus est absolument magnifique et pousse la PSP dans ses derniers retranchements. Les décors comme les personnages sont détaillés, les animations de très bonne facture et les boss impressionnants, même s'ils ne font plus autant d'effet que lors de la toute première partie à un God of War.
On peut toutefois noter que la profondeur de champ est un peu plus faible que sur PS2 et que les décors sont un peu moins impressionnants mais rien qui ne choque une fois dans le feu de l'action.

God of War: Chains of Olympus - PSP

Autre difficulté de la version PSP, l'absence de deuxième stick analogique contrairement au pad de la PS2 qui permettait à Kratos d'esquiver les coups. Les développeurs ont donc choisi un autre système: l'utilisation des deux gachettes en plus du stick analogique.
Si les esquives lors des premiers combats laissent à désirer pour les habitués de God of War version PS2, on reprend rapidement nos marques surtout que les autres contrôles n'ont pas évolué. Les coups et les enchaînements pleuvent donc sur les adversaires de Kratos avec la même fureur que sur les versions de salon.

God of War: Chains of Olympus - PSP

Côté gameplay, on retrouve trait pour trait celui des versions PS2, tout en nervosité et en actions sauvages. Il faut dire que Kratos n'est pas un enfant de choeur et il sait manier les armes qu'il a en sa possession. Dans ce volet, il n'utilisera que ses doubles-lames, le gant de Zeus et le bouclier lumineux qui permet de renvoyer les attaques à distance de ses ennemis (bien pratique pour le boss final mais chuuuut!).

God of War: Chains of Olympus - PSP

Bien que ce soit un épisode original de la saga du Ghost of Sparta, vous avez sûrement noté que je n'arrête pas des comparaisons avec la version PS2. Même si c'est tout à l'honneur de la portable de Sony de tenir une telle comparaison, c'est aussi là que réside le problème: hormis l'histoire spécifique, il n'y a que très peu de nouveautés sur cette version PSP. On se retrouve donc avec un très bon titre, qui ravira les fans de la première heure comme ceux qui découvrent la saga pour la première fois, mais qui ne fera qu'amuser ceux qui ont apprécié les précédents volets à cause d'une certaine lassitude. Il faut dire que ce titre ne renouvelle en rien l'expérience de jeu de la série, expérience qui se répète un peu trop souvent depuis le premier volet.

God of War: Chains of Olympus - PSP

Le bon côté des choses, c'est que finalement la courte durée de vie du titre n'est pas un problème. On est content d'en venir à bout après moults combats féroces mais on est aussi content de changer de jeu pour essayer d'obtenir un peu de fraîcheur vidéoludique, trop rare sur cette petite portable qui vit à l'ombre de ses grandes soeurs de salon.

God of War: Chains of Olympus - PSP

God of War: Chains of Olympus n'est pas un mauvais titre, loin de là! C'est un parfait défouloir et un très bon jeu pour les personnes qui n'ont pas encore goûté au charme à la frénésie destructrice de Kratos.
Les autres n'y trouveront qu'un très bon défouloir qui rappelle bien des aventures passées. Ce n'est pas désagréable mais c'est quand même bien dommage. Espérons que la version PS3 annoncée récemment apporte un peu de nouveautés dans cette saga épique.

Les images proviennent de différentes sources mais semblent fournies par l'éditeur. Et encore, j'ai essayé de ne pas prendre les nombreuses soit-disantes captures d'écran qui puaient la retouche sous Photoshop. Je regrette vraiment de ne pas avoir réinstallé le plugin qui me permet de faire des copies d'écran directement sur ma PSP pour le coup.

Et si on mangeait une tarte tatin ce soir?

Rédigé par:

Got

Date de publication:

26 juillet 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#621

tags:

Futile - En cuisine!

tarte tatin du Got

Non mais regardez moi ce caramel, regardez ces pommes et cette pâte cuite à point! Non sérieusement... et si on se faisait une tarte tatin ce soir?

Alors pour faire une tarte tatin, il faut peu de choses: quelques pommes, une pâte tout prête, du sucre et de l'eau. Vous avez tout ça sous la main? On peut commencer!

tarte tatin du Got

On sort les ingrédients.

tarte tatin du Got

On commence par éplucher les pommes et les couper en quatre.

tarte tatin du Got

On imbibe ensuite les morceaux de sucre.

tarte tatin du Got

Les avis divergent mais il faut au moins 20 morceaux de sucre.

tarte tatin du Got

Pour le caramel, on commence par faire fondre le sucre à feu moyen.

tarte tatin du Got

Ensuite on monte le feu pour porter l'eau sucrée à ébullition.

tarte tatin du Got

Un seul mot d'ordre: ON SURVEILLE LE CARAMEL!

tarte tatin du Got

Quand le caramel commence à avoir cette couleur-là, c'est qu'il est presque temps de l'enlever du feu.

tarte tatin du Got

Ne pas oublier de remuer de temps en temps pour ne pas qu'il brule.

tarte tatin du Got

On verse le tout dans un moule à manqué.

tarte tatin du Got

On commence à mettre les pommes en cercle dans le plat.

tarte tatin du Got

Et voilà!

tarte tatin du Got

On sort la pâte.

tarte tatin du Got

On la place sur les pommes et on l'insère grâce à une fourchette.

tarte tatin du Got

Prêt à aller au four à 200°C!

tarte tatin du Got

Une demi-heure après, quelle est belle!

tarte tatin du Got

On attend une dizaine de minutes et on la retourne.

Je vous épargne les photos de la dégustation mais c'était un vrai bonheur!
Pour le reste, ne vous inquiétez pas: mon blog reviendra à la normale dès que j'aurais eu le temps de le mettre à jour. Et je ne compte pas le transformer en blog de cuisine! M'enfin, vous voulez quoi comme recette la semaine prochaine? Charlotte aux fruits, cookies ou mousse au chocolat? ;-)

Kung Fu Panda

Rédigé par:

Got

Date de publication:

30 juillet 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#622

tags:

Futile - Cinéma

Tu aimes l'humour, du genre aussi léger qu'un bon cassoulet? Tu aimes aussi les films d'action dont le scénario a été écrit sur une demi-feuille de PQ? Et tu adores suivre des héros déjà vus mille fois dans d'autres navets? Ecoute, je te laisse le choix: soit tu te suicides pour éviter que tes gènes défaillants ne polluent l'espèce humaine (mais je crois qu'il est déjà trop tard), soit tu assumes ton statut de crétin et tu vas rigoler en allant voir Kung Fu Panda au cinéma.
Même si la salle a bien ri, le film ne m'a arraché que trois sourires, pour des gags tout autant téléphonés que les autres pourtant. C'était sûrement l'humeur de franche rigolade de la salle qui devait être contagieuse...
Tout n'est pas à jeter dans ce film. C'est bien fait (m'enfin sans plus hein! C'est pas la grosse claque) et pas trop horripilant. C'est juste que ce n'est ni intéressant ni drôle, à mon avis of course. Après, vous faites ce que vous voulez de vos euros, de votre temps et de vos gènes...

Wanted

Rédigé par:

Got

Date de publication:

29 juillet 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#623

tags:

Futile - Cinéma

Je vous l'ai fait courte pour le titre, hein, parce que normalement c'est un Wanted: choisis ton destin bien ridicule. L'avantage, c'est que le nom complet du film donne déjà une bonne idée de sa qualité. Pour le faire court, c'est pas palpitant, profondément capillotracté, pas très bien joué et l'histoire est... elle est... heu... il n'y a pas de mot assez juste pour traduire le vide intersidérale de l'histoire de Wanted.
Il faut dire que dans le genre pas crédible, les scénaristes ont fait fort avec ce film. Le clou étant quand même le métier à tisser qui désigne les gens qui doivent mourir et la foi aveugle que portent tous les assassins à ce jugement "du destin". Si encore les scène d'action relevaient un peu le niveau... C'est sûr, elles sont bruyantes et fouillies mais à part ça...
Quand le film n'est pas trop mal desservi, ce sont souvent les acteurs qui sauvent le tout. Mais là aussi bien la Jolie que le Freeman ont l'air de se faire chier comme pas permis et de croire autant à leur personnage que nous. Alors non, Wanted n'est pas un navet et ne risque donc pas de devenir culte mais il est tout juste bon pour une soirée DivX entre potes un samedi soir.

Wall-E

Rédigé par:

Got

Date de publication:

3 août 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#624

tags:

Futile - Cinéma

Êtes-vous prêts à suivre les aventures poétiques et philosophiques du plus mignon des robots jamais imaginés par l'Homme? Quoiqu'on puisse penser du reste du film, Wall-E est le plus attachants des héros réalisé par Pixar, le plus expressif aussi.
Mais est-ce suffisant pour que le film plaise au plus grand nombre?
Même si j'ai accroché aux aventures du petit robot compacteur, je ne pense pas qu'elles soient perçues de la même manière par tout le monde. Déjà parce que c'est une oeuvre différente des précédents films de Pixar, moins drôle qu'un Ratatouille et moins mouvementé qu'un Indestructible.
Contrairement à ce que j'ai lu ici ou là, ce n'est pas une comédie qui fait rire la salle d'un générique à l'autre, c'est un conte pour enfant qui fait réfléchir les adultes. C'est une histoire d'Amour pure car vécue par des personnages à qui ça ne devrait pas arriver (dans le monde de Wall-E les robots ont des fonctions et non des sentiments). C'est aussi un mirroir de notre Société qui nous renvoie une image peu agréable, qui m'a mis mal à l'aise malgré le peu de finesse de la critique.
Pour moi, Wall-E est une réussite même s'il n'est pas le plus fun des Pixar. Les enfants passeront un bon moment mais ce film est surtout destiné aux adultes sous ses airs de divertissement avec un happy-end peu crédible. Un cheval de Troie pas très fin pour éveiller notre conscience?

Ils ont remis ça...

Rédigé par:

Got

Date de publication:

4 août 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#625

tags:

Futile

Depuis que j'ai emménagé dans mon nouvel appartement, je me bats régulièrement pour garer ma voiture parce que les places sont étroites et que mes voisins ne font pas d'effort, ce n'est d'ailleurs pas la première fois que j'en parle ici. Sauf qu'une fois de plus il m'était impossible de me garer en rentrant ce soir et que là, trop c'est trop. Si mes voisins veulent jouer au con avec moi, ils ne risquent pas d'être déçus:

Relation de bon voisinage, bisRelation de bon voisinage, bisRelation de bon voisinage, bis

J'ai également ajouté ce petit mot sur le parebrise arrière de Madame:

Bonsoir,
une fois de plus vous ne m'avez pas laissé assez de place pour que je puisse garer ma voiture. Après avoir sonné chez vous sans obtenir de réponse, je me suis vu dans l'obligation de me garer comme je le pouvais.
Si personne ne fait d'effort, se garer restera toujours problématique.
Cordialement,
G.Peyrilles.

Ok, ce n'est pas le texte dont je suis le plus fier mais au moins j'ai été clair. Et si Monsieur veut aller travailler mais que je ne suis pas là pour bouger ma voiture, il prendra la C4 de Madame plutôt que sa belle BM! A vrai dire, je ne vois pas pourquoi je serai le seul à faire des efforts...

Non, je ne veux pas de Wii...

Rédigé par:

Got

Date de publication:

4 août 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#626

tags:

Futile - Tech & Co. - Jeux Vidéo - Wii

C'est vrai ça! Tout le monde me dit "Comment? Toi qui passe ton temps à jouer à la console, tu n'as pas de Wii?" ou "Tu n'as pas encore de Wii? Ca sert à rien que je te donne mon code ami alors." et ça commence à me saouler.
La Wii est sympa mais elle ne m'attire pas. Les jeux qui pourraient me plaire sont trop peu nombreux pour que j'investisse dans les 400€ (Une Wii, deux jeux, une seconde Wiimote avec nunchuk et un cable YUV). Par contre, ces rares jeux sont souvent les suites de bons jeux GameCube donc pourquoi ne pas craquer pour la petite Nintendo déchue? Après tout, une Wii n'est qu'une GameCube à peine plus puissante, repackagée et dotée de Wiimotes... (Troll Inside)

C'est donc chose faite! J'ai reçu ce matin un joli pack acheté via Ebay comprennant: une Gamecube noire (qui a pas mal vécue), quatre manettes officielles, deux cartes mémoires, quatre (bons) jeux et même une VGA Box pour jouer à la console sur un écran d'ordinateur ou une télé équipée d'une entrée VGA. Le tout pour... 41,50€ frais de port inclus!

GameCube au bureau

Petit aperçu du pack, à mon bureau

Bon, les premiers tests avec la VGA Box ne se sont pas révélés concluants (couleurs fausses et scintillements) mais il faut dire que les GameCube européennes ne délivrent pas de signal vidéo HD contrairement aux versions NTSC.

Bon, les anciens possesseurs de GC, vous me conseillez quoi comme jeux?

Il y a toujours de quoi faire une tarte au fromage!

Rédigé par:

Got

Date de publication:

5 août 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#627

tags:

Futile - En cuisine!

J'étais bien emmerdé ce soir en ouvrant désespérément mon frigo à la recherche d'un truc pour me nourrir: il me semblait bien vide. J'étais résigné à me préparer un plat tout préparé made in Picard Surgelés quand j'ai vu qu'il me restait des oeufs, du fromage, de la crème fraiche et une pâte tout prête. Alléluia mes frères et soeurs! Ce soir, je suis au fourneau pour une bonne tarte au fromage.

Tarte au fromage du Got

C'est quand même plus appétissant qu'un plat surgelé, non?

Tarte au fromage du Got

Les ingrédients de la recette du jour: 4 oeufs, 250g d'emmental, 20cl de crème fraiche, une pâte feuilletée Herta, du sel et du poivre.

Tarte au fromage du Got

On casse les oeufs...

Tarte au fromage du Got

... puis on les bat en omelette.

Tarte au fromage du Got

On ajoute le fromage...

Tarte au fromage du Got

... et on mélange.

Tarte au fromage du Got

Puis c'est au tour de la crème fraiche.

Tarte au fromage du Got

On continue de mélanger tout ça.

Tarte au fromage du Got

Le sel et le poivre sont impératifs sinon la tarte est fade.

Tarte au fromage du Got

On place la pâte dans le plat à tarte.

Tarte au fromage du Got

On n'oublie pas de découper le papier sulfurisé en trop.

Tarte au fromage du Got

Des p'tits trous, des p'tits trous, encore des p'tits trous...

Tarte au fromage du Got

Même sur le bord, pour ne pas que la pâte gonfle trop à la cuisson!

Tarte au fromage du Got

On peut verser l'appareil sur la pâte.
Direction le four pour 25 minutes à 200°C.

Tarte au fromage du Got

Bellissimo! Magnifico!

Tarte au fromage du Got

Arrêtez de baver sur votre clavier, je vous prie.

On peut aussi couper le four quelques minutes avant la fin du temps règlementaire et laisser la tarte au chaud. En la sortant une demi-heure plus tard, elle sera craquante au niveau de la pâte et du fromage gratiné au dessus mais ce n'est pas forcément au goût de tout le monde.

Le samedi, c'est brownie!

Rédigé par:

Got

Date de publication:

11 août 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#628

tags:

Futile - En cuisine! - Mamie

Brownie du Got

Avec la mamie, on s'est fait plaisir hier: on a cuisiné un délicieux brownie au chocolat. Et comme je suis partageur, voici la recette:

Brownie du Got

Les ingrédients!

Brownie du Got

On prend trois œufs et on sépare les blancs des jaunes.

Brownie du Got

Mettre 90g de chocolat dans un saladier...

Brownie du Got

... pour le faire fondre au bain-marie.

Brownie du Got

Ajouter 170g de beurre (oui, c'est gras).

Brownie du Got

Mélanger jusqu'à ce que la préparation soit lisse.

Brownie du Got

Ajouter 115g de sucre, 115g de cassonade et les trois jaunes d'œufs.

Brownie du Got

Ajouter 40g de farine, 10g de cacao amer et 75g de noix hachées.

Brownie du Got

Bien mélanger.

Brownie du Got

Battre les blancs d'oeufs en neige très souple.

Brownie du Got

Ajouter les blancs en neige très délicatement.

Brownie du Got

Et voilà!

Brownie du Got

On met la préparation dans un plat couvert de papier sulfurisé.

Brownie du Got

Après 30 à 35 minutes à 180°c...

Brownie du Got

On n'a pas attendu qu'il soit complètement froid pour le dévorer!

Et quoi de meilleur pour le cholestérol pour accompagner le brownie ce samedi soir qu'une bonne pizza maison?

Pizza du GotPizza du Got

Miam miam!

iPhone 2.0.1

Rédigé par:

Got

Date de publication:

15 août 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#629

tags:

Futile - Tech & Co. - Apple - Jeux Vidéo

iPhone 2.0.1 - DashBoard avec WinterboardiPhone 2.0.1 - DashBoard avec Winterboard

Ca y est, j'ai pris mon courage à deux mains, un firmware 2.0.1 modifié que j'ai trouvé sur Belgium iPhone, un iTunes dernière version, mon iPhone US qui était en 1.1.4 et j'ai mis à jour ce dernier afin de pouvoir profiter des derniers raffinements de l'OS. Bon, ok, je le reconnais: uniquement pour l'App Store et plus précisément les jeux que l'on peut y trouver!

La mise à jour s'est déroulée sans encombre, sans avoir à faire de manipulations compliquées. Il a suffit que je branche mon iPhone, que je choisisse de le restaurer via iTunes (attention, en maintenant la touche 'Alt' en même temps pour pouvoir choisir mon firmware modifié) et attendre un bon quart d'heure. La méthode est tellement bien faite que je n'ai eu qu'à synchroniser ma dernière sauvegarde en 1.1.4 pour récupérer tous mes contacts, mes photos, ma musique & co.
Vraiment très facile, je vous dis.

Comme en plus l'iPhone est automatiquement jailbreaké et désimlocké, je n'ai rien eu à faire pour qu'il soit opérationnel à nouveau. J'en ai donc profité pour installer WinterBoard afin de rendre l'interface un peu plus agréable à l'oeil ainsi que quelques programmes bien utiles... et aussi les jeux de l'App Store, ceux-ci étant facilement trouvables sur les torrents du net.


iPhone 2.0.1 - Bejeweled 2iPhone 2.0.1 - Bejeweled 2

Parmi les nombreux jeux payants disponibles à l'heure actuelle, mon préféré est clairement Bejeweled 2. Pas de graphisme en 3D mais un gameplay éprouvé depuis longtemps et une prise en main immédiate. Dans les Tetris-Like de ce genre, je préfère le mode de jeu d'un Tetris Attack à celui de Bejeweled mais je ne vais pas faire la fine bouche, surtout que le jeu est sans bug et qu'il ne lui manque pas grand chose pour être parfait (un moyen de sauvegarder sa partie en cours quand on n'a pas le temps de la finir par exemple).


iPhone 2.0.1 - Taptap RevengeiPhone 2.0.1 - Taptap Revenge

Autre bon jeu à la prise en main immédiate, TapTap Revenge est par contre totalement gratuit. Il suffit d'ouvrir un compte iTunes pour pouvoir le télécharger comme une flopée d'autres logiciels. On retrouve le système de Guitar Hero adapté à l'écran de l'iPhone déjà vu dans la première version de TapTap disponible depuis un moment sur les iPhones V1 jailbreaké. On a par contre perdu la possibilité de jouer sur ses propres morceaux, merci Apple qui empêche les développeurs d'accéder aux MP3s stockés dans l'iPhone. Heureusement TapTap Revenge propose quelques titres entrainants et la possibilité d'en télécharger d'autres directement depuis l'application.
Même si c'est frustrant de ne jouer que sur des chansons inconnues et que l'utilisation de l'accéléromètre à certains moments ne m'a pas convaincu, TapTap Revenge mérite d'être installé sur tous les iPhones vu sa qualité.


iPhone 2.0.1 - Super Monkey BalliPhone 2.0.1 - Super Monkey Ball

Place maintenant à la star des jeux de l'App Store, Super Monkey Ball. Il existe déjà des tas de versions de ce jeu (même sur N-Gage, c'est dire!) mais c'est pourtant la première fois que j'y joue. Si les graphismes sont sympas sans être extraordinaire, je ne suis pas fan du contrôle du petit singe via l'accéléromètre de l'iPhone car les mouvements sont trop imprécis. C'est sûrement une question d'habitude et vu que je n'y ai pas joué plus d'un quart d'heure depuis hier soir, je ne me prononce pas définitivement sur la maniabilité. M'enfin comme je ne suis pas fan non plus du principe de Super Monkey Ball, je ne pense pas y accrocher suffisamment pour faire l'effort de le maitriser.


iPhone 2.0.1 - Crash Bandicoot Nitro Kart 3DiPhone 2.0.1 - Crash Bandicoot Nitro Kart 3D

On continue avec un premier clone de Mario Kart basé sur l'univers de Crash Bandicoot dont on a déjà vu des versions sur les consoles de salon old-gen comme sur les consoles portables. Techniquement Crash Bandicoot Nitro Kart 3D est loin d'être parfait avec une animation à la traine et du clipping à outrance. C'est néanmoins un jeu qui possède un certain charme avec une maniabilité bien gérée: le kart accélère tout seul, l'accéléromètre sert à aller à droite ou à gauche, l'appui sur l'écran fait sauter le kart ou lancer un objet. Il manque surtout la possibilité de jouer à plusieurs via wifi pour que le titre exprime tout son potentiel de fun. Enfin, je dis ça mais tous les gens que je connais qui possèdent un iPhone habitent à des centaines de kilomètres de Toulouse...


iPhone 2.0.1 - Cro-Mag RallyiPhone 2.0.1 - Cro-Mag Rally

Second clone de Mario Kart, Cro-Mag Rally est très proche de Crash Bandicoot Nitro Kart 3D dans son gameplay et ses défauts. Seuls changent l'univers du jeu (cette fois-ci tout se passe dans un univers préhistorique à la Pierrafeu) et les commandes (on accèlère et on freine en appuyant sur les flèches en bas à gauche de l'écran). L'intérêt est d'ailleurs le même et le jeu gagnerait à proposer un mode multi-joueurs.


iPhone 2.0.1 - Moto RaceriPhone 2.0.1 - Moto Racer

On termine ce premier aperçu par Moto Racer, un jeu de course à la Road Rash qui ne paye pas de mine mais qui se révèle aussi fun que les deux clones de Mario Kart. D'un autre côté, aucun de ces jeux n'est aussi palpitant qu'un bon jeu NDS ou PSP alors ce n'est pas difficile.

C'est d'ailleurs la conclusion à tirer de cette première fournée de jeux pour iPhone. Comme pour chaque console de jeu à ses débuts, la logithèque de l'iPhone est au final un peu décevante. Ce n'est pas que les jeux soient mauvais mais ils n'ont rien d'extraordinaire. L'iPhone reste donc un cran derrière la PSP ou la NDS côté jeu ce qui est malgré tout normal car le téléphone d'Apple n'avait pas pour vocation d'être une console au départ.
Néanmoins la convergence continue et l'iPhone semble bien parti pour se retrouver en pôle position. Il a déjà phagocyté une partie du marché des téléphones portables (en particulier des smartphones) comme des lecteurs MP3 et je ne serais pas étonné s'il commençait à piquer des parts de marché aux consoles portables de Sony et Nintendo.

Si j'ai le temps et le courage, je jetterai un coup d'œil aux nombreuses autres applications disponibles sur l'App Store qui ne sont pas des jeux mais j'ai peur que la motivation me manque. Il faut dire que c'est nettement plus fun de tester des jeux qu'un lecteur RSS ou un guide nutritionnel...

Batman: the dark knight

Rédigé par:

Got

Date de publication:

16 août 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#630

tags:

Futile - Cinéma

Je ne surprendrai personne en disant que ce film est sombre mais je ne m'attendais pas à ce qu'il soit si désespéré. Ce ne sont pas les rares concessions à l'espoir -si peu crédibles, comme le passage des ferrys- qui atténueront la noirceur de ce Batman.
Dans tous les cas, The Dark Knight est un film long et dense, étouffant aussi parfois. Bien que la Chauve-Souris fasse parfois des cabrioles peu crédibles, le scénario est en béton armé et les acteurs sont vraiment bons. Christian Bale sait faire oublier Bruce Wayne pour mettre en avant Batman, qu'il incarne néanmoins avec quelques lourdeurs. Mais ce n'est pas grave car de toute façon, ce n'est pas lui la vedette du film. On nous avait promis un Joker inoubliable et je pense sincèrement qu'Heath Ledger a été à la hauteur. Il est l'âme du film, sa noirceur, et la folie qui l'habite semble coller à Gotham City.
C'est définitivement un très bon film même si les 2h27 se font sentir. L'humour, assez froid, rend malgré tout humains les personnages et permet de faire passer la pilule en atténuant le côté déprimant de ce Batman. Déprimant et si réel. Car contrairement à Batman Begins, le Gotham de The Dark Knight est totalement ancré dans notre réalité et la portée des actes terroristes du Joker n'en est que plus grande.
Il ne faut pas non plus négliger la portée philosophique de ce combat entre le bien et le mal. Si les deux personnages principaux incarnent parfaitement ces deux opposés, on ne peut pas en dire autant des autres et la fin laisse à penser qu'aucune position aussi tranchée que celle de Batman n'est tenable sur le long terme.
Petite déception toutefois, lorsque Bruce Wayne sort en Lamborghini pour sauver un crétin ce n'est pas une Reventon. Non mais c'est vrai quoi! Aucune voiture commercialisée ne ressemble plus à la Batmobile que le bijou de Lamborghini! Un clin d'œil manqué à mon avis.

De quoi faire râler Pascal...

Rédigé par:

Got

Date de publication:

18 août 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#631

tags:

Futile

Une tarte tatin... sans Kaloo!

J'en connais un qui va râler d'avoir rater la tatin qu'il attend depuis des semaines à en croire ses commentaires ici. En attendant on s'est régalé...

Une tarte tatin... sans Kaloo!Une tarte tatin... sans Kaloo!

La prochaine fois Pascal, reste sur Toulouse même pour les week-end de trois jours! ;-)

Un nouveau venu...

Rédigé par:

Got

Date de publication:

18 août 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#632

tags:

Futile - Tech & Co.

MSI Wind

Voici le nouveau venu: un magnifique MSI Wind blanc. Il est là pour remplacer mon eeePC 701 qui est parti jouer au serveur bittorrent (dans un premier temps) dans ma chambre d'ami. Il faut dire que le Wind comble toutes les lacunes du premier eeePC et en particulier la résolution (écran 10" 1024x600), le bluetooth et le clavier. Par contre j'y perd au passage en compacité et en résistance vu que le disque dur n'est pas SSD.

MSI Wind

Au chapitre des bonnes nouvelles, le clavier est vraiment très agréable même si certaines touches ne sont pas placées idéalement (je pense en particulier au Shift droit et au Ctrl gauche dont je me sers souvent). On est vraiment pas loin d'un clavier de portable classique et cela fait plaisir après quelques mois sur un eeePC.
Bien que plus volumineuse que la machine précédente, le MSI Wind reste tout à fait transportable et semble très léger. Le wifi fonctionne à merveille et l'écran m'a l'air d'être tout à fait honnête pour un portable à 400€. Je n'ai pas à me plaindre du processeur (un Intel Atom 1,6GHz à peu près aussi puissant que le Céléron 900MHz du eeePC mais nettement moins gourmand en watt) qui est tout à fait suffisant avec un Go de ram pour faire tourner le XP SP3 fourni avec la machine.

MSI Wind

Du côté des regrets, on peut citer en plus du clavier le manque d'équilibre de l'ordinateur une fois l'écran ouvert, la touche unique pour activer/désactiver le bluetooth et le wifi, le chargeur pas vraiment transportable, la batterie 3 cellules, les bruits de fonctionnement du disque dur et le positionnement des ports USB. Rien de bien pénalisant en fait, surtout que j'étais déjà au courant de ces soucis avant de l'acheter.

MSI Wind

A mon avis le MSI Wind est le netbook le plus adapté pour mon utilisation. Cela fait des mois que je suis l'évolution de ces machines mais même si l'Acer Aspire One ou le eeePC 901 sont de bonnes machines, le Wind est celle qui possède la configuration la plus équilibrée.

MSI Wind

Je l'ai depuis samedi soir et j'ai eu le temps de mettre tous les outils indispensables à tout bon PC sous Windows (Firefox, Thunderbird, Photofiltre, Filezilla, ...) mais je me pose maintenant la question d'installer en dual-boot MacOs X Leopard qui, d'après ce que j'ai lu sur le net, tourne très très bien sur le Wind.
M'enfin on verra quand je disposerai d'un peu plus de temps...

Braquage à l'anglaise

Rédigé par:

Got

Date de publication:

21 août 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#633

tags:

Futile - Cinéma

Il faut bien dire que quand Dav' m'a proposé d'aller voir ce film, dont j'avais vu la bande annonce fut un temps, je n'étais pas chaud bouillant. Il faut dire que le pitch ne me semblait pas bien folichon et que Jason Statham n'est pas vraiment mon acteur préféré. Je me suis néanmoins laissé convaincre et je dois avouer que je ne l'ai pas regretté.
Nous voici donc dans l'Angleterre des 70's, à suivre un malfrat à la petite semaine qui se retrouve embrigadé avec son équipe dans un braquage mettant en jeu la sécurité nationale, les flics ripoux de Londres et la pègre locale. Bien dépassé, notre Statham. Et cette fois-ci, pas d'Audi surpuissante ni (trop) de coups dans la tronche, il va falloir jouer serrer mais surtout s'en sortir avec ses méninges, le rapport de force étant clairement en défaveur des braqueurs.
Plus qu'un film de casse à l'ancienne, Braquage à l'anglaise nous propose de suivre les trajectoires de citoyens plus ou moins lambda dans l'Angleterre si particulière des années 70, avec leur charme suranné. Inspiré d'une histoire vraie, ce film semble excessivement désuet et en particulier lors du braquage à proprement parler. Il faut dire qu'après des années des Experts dans toutes leurs déclinaisons, on a du mal à croire qu'il était si simple de braquer des banques il y a quelques décennies. On a du mal aussi à imaginer la société de cette époque malgré l'immersion procurée par ce film et ses acteurs tout à fait honorables.
Pas le film de l'année donc mais un bon moment, intéressant à plus d'un titre mais aussi trop convenu à certains moments, sans parler du happy-end un peu capillo-tracté.

Crisis Core : Final Fantasy VII

Rédigé par:

Got

Date de publication:

21 août 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#agag43

tags:

As Geek As Got - Jeux Vidéo - PSP

Final Fantasy VII : Crisis Core - PSP

Attention, chef d'œuvre.
Après un The World Ends With You exceptionnel sur NDS, voici la contre-attaque de la PSP dans mon coeur de gamer. J'ai pourtant freiné des quatre fers avant de me lancer dans l'aventure de Crisis Core car je suis loin d'être un fan de la saga. J'ai bien passé quelques heures sur le XII mais j'ai toujours regardé les Final Fantasy d'un œil de rôliste blasé qui trouve que ces jeux d'aventure ne méritent pas le titre de jeux de rôle. Mais même si ce n'est que de l'action-rpg ou ne serait-ce qu'un jeu d'aventure, Final Fantasy VII: Crisis Core est un pur joyau vidéoludique.

Final Fantasy VII : Crisis Core - PSP

Je sais, je suis parti dans les superlatifs mais ce jeu les mérite vraiment. Déjà parce qu'il est magnifique. Les graphismes sont fins et simples tout en ayant un supplément d'âme si rare dans les jeux en 3D.
Et pourtant la 3D n'est pas précalculée ici, c'est du temps réel quasiment tout le temps, entrecoupé de rares cinématiques magnifiques. Car le moteur du jeu a été utilisé dans la plupart des cut-scenes et je n'ai pas arrêté d'être émerveillé par la maitrise des graphistes. Les personnages sont vraiment beaux et relativement expressifs (on reste dans une production japonaise) tandis que les décors, bien que dépouillés, sont parfaitement intégrés à l'aventure.

Final Fantasy VII : Crisis Core - PSP

Parlons-en de l'aventure. Il faut quelques heures pour y rentrer pleinement et passer outre son côté un peu gamin, comme dans tous les Final Fantasy m'a-t-on dit dernièrement. On suit donc Zack, soldat de son état, quelques années avant les événements de Final Fantasy VII. Zack est un soldat d'élite de la Shinra sous les ordres d'Angeal, dont le rôle de mentor frise parfois celui de grand frère.
Zack et Angeal sont envoyés en mission pour découvrir ce qui est arrivé à une escouade de soldats sous la direction de Genesis, l'ami d'enfance d'Angeal. De là, vous voici embarqué dans une aventure haletante à défaut d'être originale, portée par un background impressionnant et sans baisse de régime d'un bout à l'autre.

Final Fantasy VII : Crisis Core - PSP

Vous dirigez donc Zack comme dans n'importe quel Final Fantasy pour discuter avec les PNJ, parcourir les donjons et découvrir Midgard. Lorsqu'un combat s'engage, le jeu reste en temps réel et vous propulse sans temps de chargement contre vos adversaires. On contrôle donc Zack avec le pad, avec un bouton d'action, un bouton de parade et un bouton d'esquive. En jouant des gachettes, on peut sélectionner l'action effectuée par notre soldat. Cela va du banal coup d'épée à l'utilisation d'un objet en passant par un sort ou bien un combo particulier, tout dépend évidemment du choix du joueur dans son inventaire, de ses matérias ou de ses points d'action ou de magie.

Final Fantasy VII : Crisis Core - PSP

Ce système est agrémenté également d'un bandit manchot qui défile constamment durant les combats, avec les têtes des personnages importants du jeu, pour vous donner des bonus provisoires (invincibilité, point de magie ou d'action illimités) ou bien lancer les super-attaques.
On retrouve en effet les super attaques de Final Fantasy VII qui combinent à la fois des dégats importants auprès de nos ennemies et des avantages pour le joueur. Visuellement assez impressionnantes qu'elles soient avec le moteur du jeu ou sous forme de cinématique, ces attaques ne coupent pas trop le rythme des combats en permettant malgré tout de sortir un peu du "j'appuie sur le bouton jusqu'à ce que mort s'en suive" caractéristique de 80% des combats.

Final Fantasy VII : Crisis Core - PSP

Le jeu m'a résisté un peu plus de 16h30 avant de dévoiler sa cinématique finale, ce qui est déjà très honorable. Mais il faut savoir que je n'avais accompli qu'un quart des missions optionnelles de la Shinra et que quelques unes des quêtes optionnelles proposées.
Même si je ne pense pas y rejouer de sitôt, Final Fantasy VII: Crisis Core offre vraiment une durée de vie importante, sans compter que l'histoire, particulièrement prenante, vaut largement cet investissement en temps.

Final Fantasy VII : Crisis Core - PSP

J'ai donc été conquis par ce titre alors que je suis loin d'être un fanboy des Final Fantasy. Je ne pensais pas que ce titre pouvait se révêler aussi intéressant et aussi parfaitement réalisé. Les développeurs japonais de Square Enix maitrisent vraiment leur sujet en nous proposant une aventure de très haut niveau.
Amateur de jeux d'aventure comme de jeux d'action, foncez sur Final Fantasy VII: Crisis Core quitte à acheter une PSP au cas où vous ne l'auriez pas déjà, ce jeu en vaut la chandelle.

Final Fantasy VII : Crisis Core - PSPFinal Fantasy VII : Crisis Core - PSPFinal Fantasy VII : Crisis Core - PSP

Le gâteau de la semaine: le marbré au chocolat

Rédigé par:

Got

Date de publication:

28 août 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#634

tags:

Futile - En cuisine!

Aujourd'hui je vous propose l'une des recettes les plus simples de mon répertoire: le marbré au chocolat.
On part de ça:

Marbré au chocolat

pour arriver à ça:

Marbré au chocolat

Temps de préparation: 10 minutes, plaisir gustatif: indescriptible.

Pour préparer ce gâteau, il vous faut:

Il est fortement conseiller de sortir les ingrédients quelques temps à l'avance afin qu'ils soient à température ambiante au moment de préparer le marbré, particulièrement le beurre. Il est toutefois possible de faire ramollir ce dernier au bain-marie ou au micro-ondes.

Et maintenant on passe à la préparation:

Marbré au chocolat

Mettre tous les ingrédients sauf le cacao dans le mixer.

Marbré au chocolat

Mixer...

Marbré au chocolat

Mettre de côté la moitié de la préparation.

Marbré au chocolat

Ajouter le cacao à la moitié restante.

Marbré au chocolat

Mixer...

Marbré au chocolat

Beurrer et fariner un moule à cake.

Marbré au chocolat

Mettre successivement une couche vanille, une couche chocolat jusqu'à ce qu'il ne reste plus de pâte.

Il ne reste plus qu'à mettre le moule au four, 45 à 50 minutes à 180°c. Pour savoir si le gâteau est cuit, plonger la pointe d'un couteau au centre, elle doit rester sèche.
Laisse refroidir quelques minutes avant de démouler puis laisser refroidir à nouveau quelques dizaines de minutes. Déguster.


Marbré au chocolat

Mieux vaut faire des parts épaisses pour ne pas que les tranches s'effritent.

Marbré au chocolat

J'ai toujours eu du mal à séparer équitablement la préparation en deux mais rassurez-vous, c'est très bon même à 75% chocolat.

Bref! Vous voyez, il n'y a vraiment rien de compliqué dans cette recette. C'est à la portée du premier couillon venu et c'est vraiment délicieux. Si vous ne savez pas quoi faire pour changer des gâteaux chimiques du commerce, pour surprendre agréablement votre moitié (hein Cindy...) et pour vous régaler, ce ne sera pas de ma faute!

Babylon A.D.

Rédigé par:

Got

Date de publication:

28 août 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#635

tags:

Futile - Cinéma

Un film de science-fiction français, avec des acteurs pour la plupart français, calibré pour Hollywood... oui, écrit comme ça, ça fait un peu peur. Le résultat n'est pourtant pas si mauvais au final.
Le monde dévasté qui sert de cadre au récit est bien rendu et nous sommes plongés en quelques minutes dans un XXIème siècle assez glauque où l'Occident vit dans des villes résolument modernes et agréables tandis que le reste du monde survit péniblement aux guerres, aux famines et à la corruption généralisée. Du classique quoi...
Tooroop, campé par un Vin Diesel pas très inspiré mais très pro, est un mercenaire engagé pour faire transiter un colis du fin fond de l'Europe de l'Est vers les Etats-Unis. Sauf que le colis est une jeune femme qui réserve plus d'une surprise...
Le scénario ne casse pas des briques mais reste efficace, les acteurs en font un minimum mais le font bien, l'action est présente sans être trop envahissante... il n'y a au fond pas grand chose à reprocher à Babylon A.D. et à son réalisateur Mathieu Kassovitz si ce n'est un manque certain d'originalité. On n'a pas le temps de s'ennuyer et la fin arrive rapidement (un peu trop abruptement même).
Contrairement à la VF, la VO est tout à fait supportable et c'est sympa d'entendre parler Depardieu dans un anglais à consonance slave. Bref, Babylon A.D. est un bon film du samedi soir.

Le plein s'il vous plaît!

Rédigé par:

Got

Date de publication:

14 septembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#636

tags:

Futile - Bouquin

Un petit livre de 180 pages pour tordre le coup aux idées préconçues sur l'énergie et le réchauffement climatique, ça vous dit?
Le plein s'il vous plaît est un essai intelligent sur les conséquences de notre consommation en énergies fossiles telles que le pétrole ou le gaz naturel et qui remet habillement dans leurs contextes économique et écologique nos besoins énergétiques. Du bon sens saupoudré de quelques chiffres et des prévisions qui semblent faire l'unanimité chez les climatologues donnent un certain crédit à cet ouvrage.
Vu que la thèse avancée par les auteurs est assez proche de ce que je pense, je ne peux pas donner une critique objective du contenu de ce bouquin. Je suis malgré tout assez content de voir que je ne suis pas le seul à penser que le durcissement des conditions de vie risque de conduire nos sociétés vers un avenir assez sombre et totalitaire.
Il n'empêche que la démonstration tient la route, que certaines points font mouches et que le travail de vulgarisation rend ce livre accessible à tout le monde. Et si on suit la pensée des auteurs qui citent Tocqueville, c'est le parfait petit manuel pour éduquer les gens et donc par extension nos dirigeants politiques pour qu'ils tentent de changer de cap avant qu'il ne soit trop tard.
Néanmoins, la solution de la taxe progressive des énergies fossiles est peut être une bonne idée mais clairement un rêve dans notre monde capitaliste ce qui rend le livre assez sombre car c'est la seule alternative que les auteurs proposent. Et voir les problèmes écologiques uniquement sous l'angle du réchauffement climatique via le CO2 est assez limitatif, mettant même en avant le nucléaire sans en citer les inconvénients ni le fait que nos réserves d'uranium ne nous garantissent pas plus de 80 ans de matière première... à croissance constante! Or si notre demande en énergie électrique d'origine nucléaire augmente, on arrivera encore plus tôt à une pénurie de matière fissible...

Mon Tour de France: jour 1

Rédigé par:

Got

Date de publication:

16 septembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#637

tags:

Futile - Ma vie

Objectif du jour: rallier Lyon

Je suis donc parti de Castel Peyrilles ce matin, avec le brouillard. Premier arrêt à l'aire de la Loutre, sur l'A89. Je n'y ai pas vu le moindre mammifère (hormis Sapiens) et encore moins dans l'eau mais le coin est assez exceptionnel pour une aire d'autoroute:

Aire de la LoutreAire de la LoutreAire de la LoutreAire de la Loutre

Second arrêt notable: Saint-Etienne.
Après m'être un peu perdu dans la ville, je suis passé devant mon ancien logement, j'ai mangé un morceau au McDo de Centre Deux (souvenirs, souvenirs...), remonté ensuite la Vivaraize pour arriver à l'Ecole des Mines, j'ai continué à monter pour atteindre la fac de Sciences où j'ai récupéré mon bout de carton inutile diplôme de master.
Quelques photos de la fac:

Fac de Sciences de SaintéFac de Sciences de SaintéFac de Sciences de SaintéFac de Sciences de Sainté

J'ai repris ma voiture pour enfin arriver à Lyon, ou plutôt à Décines-Charpieu, à mon hôtel bas de gamme. Je n'y suis pas resté car j'ai filé à Lyon sans tarder. Voici un aperçu de ma balade:

Ballade à Lyon

Les bords du Rhône

Ballade à LyonBallade à LyonBallade à Lyon
Ballade à LyonBallade à Lyon

On ne se croirait pas au même endroit et pourtant moins de 5 minutes à pied séparent les deux photos ci-dessus...

Ballade à LyonBallade à Lyon
Ballade à LyonBallade à Lyon

Du Théatre à la Saône

Ballade à LyonBallade à LyonBallade à LyonBallade à Lyon

Avenue de la République, LA rue commerçante de Lyon

Ballade à LyonBallade à Lyon

Il n'y avait malheureusement plus de batterie dans l'APN ni dans le Got donc je n'ai pas continué le périple dans Lugdunum malgré les promesses de la ville la nuit. Peut-être demain soir vu que je suis sur Lyon jusqu'à mercredi aprèm...

Mon Tour de France: jour 2

Rédigé par:

Got

Date de publication:

17 septembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#638

tags:

Futile - Ma vie

Objectif du jour: rencontrer Jean-Claude Barthel

Après tout, je ne m'amuse pas à faire des centaines de kilomètres pour rien. Si j'ai entrepris ce mini-tour de France, c'est pour rencontrer les artistes avec qui nous allons travailler pour Artifisc.fr, mon nouveau projet professionnel. J'ai donc passé une bonne partie de la matinée avec M. Barthel, à Villeurbanne et ce fut fort intéressant.

N'ayant finalement pas de rendez-vous dans l'Isère, c'était quartier libre pour le Got l'aprèm et le soir. Je suis donc retourné dans le centre-ville de Lyon faire trois courses, diner et prendre quelques photos à défaut de pouvoir aller au Musée des Beaux-Arts, fermé tous les mardis. Je suis malheureusement parti sans mon bridge et mon mini-trépied, pas facile donc de faire des photos de Lyon by night. J'en ai quand même sauvé trois:

Lyon by nightLyon by night Lyon by night

Une chose est sûre, Lyon et moi ne sommes pas fait pour vivre ensemble. Ce n'est pas que la ville soit moche ni inintéressante, loin de là! Je comprends parfaitement que Lyon plaise à de nombreuses personnes mais je ne m'y suis jamais senti bien, que ce soit en hiver du temps où j'étais à Sainté ou en ce moment.
Il doit y avoir quelque chose dans l'architecture ou dans la construction de la ville qui ne me convient pas. Il faudra que j'aille un jour à Bordeaux, on verra si je l'apprécie d'avantage.

Mon Tour de France: jour 3

Rédigé par:

Got

Date de publication:

18 septembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#640

tags:

Futile - Ma vie

Objectif du jour: rallier Auxerre

De nouveau sur les routes aujourd'hui. Heureusement que le GPS de mon Nokia E71 m'a donné un coup de main pour sortir de la nébuleuse lyonnaise!

Auxerre

Je m'attendais à tout pour Auxerre (n'oubliez pas, ça se prononce "Ausserre") mais j'ai été agréablement surpris par la ville. Sous le soleil timide de ce mois de septembre, Auxerre est très lumineuse et pleine de charmes. Ce n'est pas vraiment une ville que l'on pourrait qualifier de jolie mais son centre-ville est bien mis en valeur tandis qu'il est très agréable de se ballader dans la vieille ville.

Auxerre

L'Yonne en premier plan, l'Abbaye Saint-Germain au second

Auxerre

La cathédrale Saint-Etienne

Auxerre

L'Alsace? Non, Auxerre!

AuxerreAuxerre

Et là, ce n'est pas le chateau de Disneyland?! Ben non...

Auxerre

Église Saint-Eusèbe

AuxerreAuxerreAuxerre

Une rue commerçante de Auxerre

Auxerre

La cathédrale Saint-Etienne

AuxerreAuxerre
AuxerreAuxerre

Et si vous voulez en savoir plus sur Auxerre, direction Wikipedia.

Mon Tour de France: jour 4

Rédigé par:

Got

Date de publication:

20 septembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#641

tags:

Futile - Ma vie

Objectifs du jour: aller à Chablis rencontrer Pierre Monnet, rejoindre Paris

Si je me suis arrêté à Auxerre hier, ce n'était pas uniquement pour visiter la ville mais aussi pour être à quelques minutes de mon rendez-vous du jour avec un peintre impressionniste à ne pas confondre avec son célèbre homonyme.
J'en ai profité pour visiter rapidement la ville où il exposait quelques unes de ses toiles, ville réputée pour son vin blanc et communément appelée Chablis. En dehors des vignes qui entourent la ville, peu d'éléments la différencie des autres petites villes de nos campagnes. C'est pas vilain, c'est calme mais ça ne casse pas trois pattes à un canard unijambiste.
Ne vous étonnez donc pas si aucune photo de Chablis ne vient agrémenter ce billet.

Si le premier objectif s'est déroulé sans incident majeur, je ne peux pas en dire autant du second. Déjà, ça commençait mal vu que je suis parti de Chablis à 15 heures passées et que j'ai dû faire un détour par Auxerre pour faire le plein. J'ai ensuite été obligé de m'arrêter sur l'autoroute pour cause de... contrôle de la douane. Et oui, une Focus immatriculée 31, ça doit être le véhicule préféré des passeurs de drogues et autres trafiquants de contrefaçons en Bourgogne. Deux voitures et huit douaniers juste pour moi, quand même... et le coup du bon flic (une jeune femme blonde qui voulait savoir ce qu'était Artifisc.fr après lui avoir dit que c'était un voyage professionnel) et du mauvais flic (un grand black qui a fouillé mes affaires sans me demander mon accord et deux types qui posaient des questions sans croire mes réponses).

J'étais déjà pas en avance sur mon planning avant le contrôle, j'étais clairement en retard ensuite. Résultat des courses, je suis arrivé à Paris à un horaire que je voulais éviter: 17h30. Et je voulais l'éviter à juste titre car je me suis retrouvé dans des embouteillages monstres (enfin, peut être pas pour un parisien) et il m'a fallu deux heures pour atteindre la Porte d'Italie située 6km après le début des bouchons. 3km/h, j'aurais fait mieux à pied.

Mais même une fois arrivée dans Paris, la galère a continué car je n'ai jamais trouvé le parking que j'avais repéré sur le net, même en me servant du GPS de mon E71. Un GPS qui a d'ailleurs du mal dès qu'on sort des grands boulevards, les canyons urbains bloqueurs de signaux GPS ne sont donc pas une urban legend. Le deuxième parking étant complet et aucune place en vue dans les rues, j'ai été obligé de me rabattre sur le parking de la Gare du Nord à plus d'un kilomètre de mon hôtel.

Je peux vous dire que j'étais content d'arriver dans ma chambre, aux alentours de 20h30!

Mon Tour de France: jour 5

Rédigé par:

Got

Date de publication:

20 septembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#642

tags:

Futile - Ma vie

Objectif du jour: rencontrer Bruno Cantais

Ce matin direction la Porte de Versailles pour revoir Bruno Cantais, l'un des peintres qui tentent l'aventure d'Artifisc.fr avec nous. La vie étant pour une fois bien faite, mon hôtel est à deux pas de la station de métro Saint-Georges où passe la ligne 12 qui mène justement à la Porte de Versailles.

Après mon rendez-vous pro, quartier libre dans la Capitale.
J'ai marché (beaucoup), fait les magasins (pas mal) et profité de Paris (énormément). J'ai de la chance, visiter Paris à cette époque est un vrai plaisir: il fait beau mais pas trop chaud et il y a moins de touristes. Contrairement à Lyon, Paris me plait et j'apprécie la ville un peu plus à chaque visite. Peut être pas au point d'y habiter (quoique...) mais il y a des immeubles sympa à chaque coin de rue, des boutiques en nombre incalculable, des monuments tous plus beaux les uns que les autres...

Je me suis aussi rendu à La Défense à 17h, pour aller boire un pôt avec Irène, qui sortait du boulot, avant de la laisser vers 19h prendre son RER.
Je suis resté un peu dans le quartier, à m'imaginer ce qu'aurait pu être ma vie si j'avais fait d'autres choix. J'aurais très bien pu finir par bosser à La Défense, fourmi parmi les nombreux insectes qui travaillent à cet endroit. Je ne regrette pas ces choix-là mais cela fait quand même bizarre de voir à quel point ils ont fait bifurquer ma vie.
M'enfin on s'en fout, hein! On ne peut pas revenir en arrière alors il faut bien aller de l'avant. Et puis La Défense, c'est quand même pas le paradis sur Terre. Loin de là!

Par contre je regrettais déjà hier de ne pas avoir pris mon bridge, alors qu'une lumière magnifique éclairait Paris pendant que j'étais coincé dans les embouteillages, mais aujourd'hui je regrette encore plus de ne pas avoir de reflex pour immortaliser certaines images de ma journée à leur juste valeur.
Mon compact fait malgré tout de belles photos mais pas au point de me lancer dans un safari photo de Paris. M'enfin je vous mets quand même une photo dans la suite...

Un Got à Paris

Ahaha, quel blagueur ce Got!

AMUSEMENT

Rédigé par:

Got

Date de publication:

29 septembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#643

tags:

Futile

Amusement #2 - le magazine de la game culture

Après avoir lu ce billet sur jeuxvideo.org et cherché désespérément de le trouver à Paris, j'ai enfin réussi à mettre la main en début de semaine sur le deuxième AMUSEMENT, un magazine sous-titré "VIDEOGAMES . INTERACTION . STYLE . INSPIRATION" qui parle de la game culture.
Effectivement, ça fait très branchouille et c'est d'ailleurs le cas car on a l'impression de lire un hors-série jeux vidéo du défunt Transfert. Mais comme pour ce dernier, il y a une certaine légèreté dans le contenu ce qui le rend assez agréable à lire.

De toute façon, un magazine qui dit du bien (enfin, un minimum) du N-Gage -le smartphone, pas le service de téléchargement- tout en analysant finement la portée de l'AppStore, qui interviewe Enki Bilal (pas vraiment dans son élément), qui questionne le fondateur de Blizzard sur Diablo II au moment de l'annonce du troisième volet, qui demande à des tas d'artistes ce que les jeux vidéo leur ont apporté, qui mélange socio et droit, qui flirte avec les nerds et qui a le mauvais goût de parsemer ses pages de photos de mode avec les références des vêtements, mérite d'être lu un point c'est tout.

Des cookies, des cookies!

Rédigé par:

Got

Date de publication:

30 septembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#644

tags:

Futile

Ne me demandez pas pourquoi -je n'en sais rien- mais j'avais envie depuis quelques jours de me faire une plaque de cookies. Et comme en plus cela fait un moment que je n'ai plus mis de recette ici, je me suis dit "autant faire d'une pierre deux coups".
Ok, c'est un gros mensonge! J'avais très envie de cookies moelleux et pleins de chocolat, ce billet me sert uniquement d'excuse...

Evidemment, vous allez me comprendre tout de suite:

cookies - recette du Got

Pour obtenir ces délicieux biscuits, vous devez vous munir de:

cookies - recette du Got

Mettre le four à préchauffer à 210°C (Th. 7) puis mélanger dans un saladier:

cookies - recette du Got

le sucre, la cassonade, le beurre, le sel et la vanille liquide.

cookies - recette du Got

Ajouter l'œuf et mélanger à nouveau.

cookies - recette du Got

Ajouter la farine et le bicarbonate.

cookies - recette du Got

Hacher le chocolat (attention aux doigts!)

Après avoir intégrer le chocolat dans la pâte, il faut recouvrir une plaque de papier sulfurisé et y déposer des petites boules de pâte.

cookies - recette du Got

Avant d'aller au four...

cookies - recette du Got

... et 10 minutes plus tard!

cookies - recette du Got

Et dire que vous ne pouvez qu'imaginer l'odeur de ce cookie tout juste sorti du four...

cookies - recette du Got

Laisser refroidir une dizaine de minutes avant de les disposer dans une assiette et... régalez-vous!

Profitez que le four soit chaud pour enchainer avec une autre recette, pourquoi pas celle de la tarte au fromage par exemple? C'est en tout cas ce que j'ai fait ce soir...

Star Wars: The Force Unleashed

Rédigé par:

Got

Date de publication:

30 septembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#agag44

tags:

As Geek As Got - Jeux Vidéo - PSP

Star Wars: The Force Unleashed - PSP

On peut dire qu'il était attendu par les fans, ce jeu Star Wars. Il faut avouer qu'on a le droit pour une fois à un scénario validé par George Lucas himself qui fait la transition entre la fausse première trilogie et les joyaux que sont les épisodes IV, V et VI. Que s'est-il donc bien passé depuis la défaite d'Anakin face à Obi-Wan et sa transformation en Dark Vador clôturant l'épisode III, et la capture de la Princesse Leia qui ouvre la trilogie originale?
Tout au plus savait-on depuis des années que l'Empereur avait ordonné la mort de tous les jedis qui ont survécu à la guerre des clones et que son principal chasseur était Dark Vador.

Star Wars: The Force Unleashed - PSP

Star Wars: The Force Unleashed nous révèle donc une grande partie de cette énigme en nous contant l'histoire de l'apprenti de Dark Vador, envoyé par son maître à la chasse aux jedis. Mais l'histoire commence en fait quelques années auparvant, lors de la première rencontre entre Dark Vador et son apprenti sur Kashyyk, la planète des Wookies.
Le jeu nous fait donc débuter en contrôlant ce qui reste d'Anakin pour dézinguer force wookies à l'aide d'un sabre-laser et de la Force, si puissante chez le seigneur sith.

Star Wars: The Force Unleashed - PSP

Oui, il faut l'avouer, Lucas Art a fait plaisir aux fans de la première heure avec cette introduction. Quoi de plus mythique que de diriger Dark Vador et abuser de tous les pouvoirs du côté obscur après des années à être obligé d'incarner de gentils héros du côté clair de la Force?
Et vous pouvez me croire, les premiers pas dans Star Wars: The Force Unleashed sont particulièrement jouissifs! Même si la version PSP est loin d'être aussi jolie que la version 360, l'univers bien connu est retranscrit fidèlement et les pouvoirs de destruction laissés entre les mains du joueurs sont très bien rendus. A tel point qu'on se retrouve dès les premières minutes à tout détruire pour le plaisir. Enfin, avant de commencer à utiliser la Force contre des adversaires plus humains et multiplier ainsi son plaisir par 10...

Star Wars: The Force Unleashed - PSP

Les versions Wii et PS2, très proches du jeu sur PSP, ont été accueillie assez froidement par la presse spécialisée: des graphismes fades, des problèmes de caméra, un gameplay limité n'ont pas rendu ce titre populaire chez les testeurs. Avantage de la version PSP, on attend beaucoup moins d'une console portable que d'une console de salon et le jeu ne souffre pas d'une comparaison forcément désavantageuse avec le jeu sur console next-gen. On retrouve néanmoins tous les problèmes de la version PS2, on fait simplement plus facilement avec.

Star Wars: The Force Unleashed - PSP

Malgré tout le jeu n'est pas vilain, c'est juste qu'il est loin d'être graphiquement à la hauteur de God of War par exemple. C'est d'ailleurs cette comparaison qui fait le plus de mal à The Force Unleashed: avec un principe de jeu très proche (ils ont même repris le système des Quick Time Event pour les adversaires importants), on ne peut pas jouer au dernier Star Wars sans penser aux aventures de Kratos, nettement plus réussies.

Star Wars: The Force Unleashed - PSP

Ici, l'action est brouillon et bourrine, les paysages sont tristes, les caméras problématiques là où God of War s'en sort parfaitement. Ce n'est évidemment pas gênant pour le fan de Star Wars qui fait abstraction des défauts en prenant son pied à jouer un sith mais je comprends les journalistes qui ont été obligés d'être plus objectifs.

Star Wars: The Force Unleashed - PSP

The Force Unleashed est néanmoins un titre très attachant et assez prenant pour qui ne lui en demande pas trop. On est parfois un peu frustré des contrôles assez basiques ou énervé par les mouvements de caméra qui masquent l'action mais pas les bugs graphiques, c'est néanmoins un vrai plaisir que de passer une demi-douzaine d'heures sur ce jeu et apprendre en fait que... enfin, je ne vais pas vous gâcher la surprise!
Tout ce que je peux vous dire, c'est que le scénario s'épaissit un peu plus entre chaque mission et on se retrouve au final avec une histoire assez complète qui s'insère parfaitement entre les deux trilogies.

Star Wars: The Force Unleashed - PSP

Tout fan de l'univers de Lucas se doit donc de terminer cette aventure, quelque soit la console, ce qui n'est pas très difficile vu le peu de difficulté rencontrée. La question est moins tranchée en ce qui concerne le joueur lambda. Si les versions next-gen ont le mérite d'en mettre plein la vue, la version PSP est juste sympathique. Je pense que c'est un bon jeu à acheter d'occasion ou lorsqu'il sera disponible en gamme budget. Le fait de le payer une vingtaine d'euros arrivera à faire oublier les derniers problèmes de ce titre et à profiter pleinement de l'aventure qu'il propose sans trop râler après ses limitations.

Quelques photos supplémentaires:

Star Wars: The Force Unleashed - PSPStar Wars: The Force Unleashed - PSPStar Wars: The Force Unleashed - PSPStar Wars: The Force Unleashed - PSPStar Wars: The Force Unleashed - PSPStar Wars: The Force Unleashed - PSPStar Wars: The Force Unleashed - PSPStar Wars: The Force Unleashed - PSPStar Wars: The Force Unleashed - PSPStar Wars: The Force Unleashed - PSPStar Wars: The Force Unleashed - PSPStar Wars: The Force Unleashed - PSPStar Wars: The Force Unleashed - PSP

P.S.: la version française s'appelle Star Wars: le Pouvoir de la Force mais je trouve ce titre tellement ridicule que je suis resté au titre original.

Pollution sur la Garonne

Rédigé par:

Got

Date de publication:

10 octobre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#645

tags:

Futile

Cela fait une semaine que je voulais en parler mais j'ai laissé trainer les photos quelques temps sur mon APN. Voilà donc la gueule de la Garonne quand je suis allé bossé jeudi dernier:

Pollution de la GaronnePollution de la Garonne
Pollution de la GaronnePollution de la Garonne
Pollution de la GaronnePollution de la Garonne

C'est peut-être joli à voir mais j'espère que le bateau responsable de ça s'est pris une belle amende pour avoir pollué la Garonne car la nappe d'hydrocarbure allait d'une rive à l'autre et s'étalait sur plusieurs dizaines de mètres quand même!

Et toujours dans la catégorie "Bienvenue à Toulouse", j'ai appelé hier vers minuit les flics pour signaler qu'une fois de plus c'était un bordel monstre dans ma rue et j'ai reçu à peu près cette réponse:
"On est bien conscient des problèmes récurrents avec les étudiants dans le centre-ville mais nous n'avons pas les moyens d'intervenir ou de faire de la prévention en laissant un véhicule car il n'y a que six (6!!) véhicules de la Police Nationale en patrouille le soir pour plus de 500.000 habitants et qu'on a des urgences plus importantes que les nombreux tapages nocturnes du centre-ville"
J'en ai profité pour discuter un peu avec l'agent et il s'avère que c'est normalement à la Police Municipale de s'occuper de ce genre de problèmes surtout en centre-ville mais qu'ils n'y répondent jamais. Et vu le nombre d'appels reçus ce soir à propos d'une fête d'étudiants rue de Foix, ils enverraient une patrouille dans ma rue que plus tard dans la nuit.
Je n'en demandais pas plus, sachant pertinemment qu'ils ne pouvaient rien faire pour ce "problème récurrent". Prochaine étape: appeler à la Police Municipale pour avoir leur version puis lettre à la Mairie histoire de gaspiller 55 cents...

M'enfin quand même... uniquement six véhicules d'intervention la nuit pour une ville comme Toulouse, je trouve que ça fait vachement peu!

turbo.squaregot.fr: le Mondial de l'Auto 08

Rédigé par:

Got

Date de publication:

15 octobre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#646

tags:

Futile - Ma vie

De passage à Paris en début de semaine, je ne pouvais pas rater LE salon automobile de l'année. Direction donc le Parc des Expositions à la porte de Versailles pour le Mondial de l'Auto 2008, armé de tout mon courage (vu la foule) et de mon APN pour vous ramener des tas de photos et essayer quelques modèles car il va bien falloir que je remplace ma bonne vieille Focus un jour ou l'autre.

Chez Citroën

On commence par les françaises parce que... ben elle étaient à l'entrée du Hall 1. Et le tout premier stand sur lequel je me suis rendu était celui de la marque aux chevrons.
Quoiqu'en pensent certains, Citroën propose déjà des véhicules pour d'autres cibles que les retraités. Mais les derniers modèles et concept-cars montrent bien qu'ils souhaitent s'attaquer à une autre gamme que précédemment.
L'attraction principale du stand était évidemment le GT by Citroën destiné au jeu Gran Turismo 5 sur PS3. On avait quand même le droit à un vrai concept-car bien sympa en plus des bornes du jeu vidéo:

Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008

Mais Citroën ne s'arrêtait pas là et exposait aussi un autre concept-car appelé Hypnos, un SUV au design fluide qui m'a bien plu:

Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008

Evidemment on trouvait également sur le stand tous les modèles actuels mais je ne compte pas mettre deux ou trois cent photos du salon sur mon blog alors vous vous contenterez de ces deux images du nouveau C4, pour le clin d'œil au Picou même si ce n'est pas le coupé (qui est bien plus moche de toute façon ^_^):

Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008

Chez Peugeot

Direction ensuite le stand Peugeot qui nous accueillait avec la toute nouvelle 308 CC:

Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008

Personnellement je la trouve assez réussie et nettement plus sympa que la 307 CC, surtout au niveau de l'arrière.

Mais le gros, le lourd, l'impressionnant du stand Peugeot se trouvait un peu plus loin avec le concept-car RC Hymotion 4 qui est tout simplement magnifique:

Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008

Chez Renault

J'ai ensuite fait un petit tour chez Renault-Nissan mais je n'y suis pas resté longtemps: les concept-cars sont hideux et les modèles actuels ne me font pas vibrer.

Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008

Je suis néanmoins monté dans une Twingo 2 et le verdict est sans appel: j'ai à peine la place de m'installer au volant! Pas de Twingo RS pour le Got...

Chez Fiat

Mais assez perdu de temps avec les marques françaises, place à ma préférée du moment: la Fiat 500 Abarth!

Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008

Sans suprise, je rentre parfaitement dedans, l'intérieur est sympa et surtout la belle est magnifique. Elle était déjà dans mon trio de tête et ce n'est pas cette visite éclair qui va me faire changer d'avis.

Chez Alfa-Romeo

D'autres belles italiennes se tenaient non loin du stand Fiat et en particulier la merveilleuse Alfa 8C Competizione:

Mondial de l'Auto 2008

Dans un autre style mais presqu'aussi jolie, la 159 SportWagon attirait pas mal de monde également:

Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008

Parmi les prétendantes à la Got's Car 2008, il y avait également l'Alfa-Romeo Mito mais j'ai été très déçu lorsque je l'ai vue et que j'ai pu m'installer au volant. Extérieurement elle est belle et attirante mais pas plus qu'une Austin Mini et nettement moins que la Fiat 500. Mais la grosse déception, c'est à l'intérieur: des plastiques moches à profusion, une qualité de fabrication très moyenne et un ensemble d'une tristesse affligeante. Pour 20.000€ et vu ce que fait la concurrence, on s'attend normalement à quelque chose de plus qualitatif...

Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008

Chez Ford

Toujours dans le premier hall, le stand Ford présentait la nouvelle Ka basée sur le chassis et les motorisations de la Fiat 500. Comme pour cette dernière, la place à bord est suffisante pour un grand gabarit comme moi et l'intérieur était tout à fait correct. Un peu moins chère que la 500 mais aussi un peu moins craquante et sans version sport, la Ford Ka 2 reste néanmoins un modèle à surveiller.

Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008

Chez Mazda

J'ai eu une bonne surprise chez le constructeur japonais: la Mazda 2 est une belle voiture, bien équipée et pas trop chère, qui arrive à contenir un Got dans un volume assez faible au final, de quoi la garer chez moi plus facilement que ma Focus.

Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008

Ce n'est clairement pas une voiture qui fait rêver mais c'est un achat plus raisonnable qu'une Fiat 500. Je jetterai un coup d'œil aux essais sur le net pour savoir si ma première impression a besoin d'être confirmée par un essai sur route.

Chez Mercedes

Un petit détour par le stand Mercedes pour voir quelques modèles et en particulier leur nouveau roadster SLR McLaren Roadster 722 S qui est visuellement (et économiquement) une pure tuerie:

Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008

Chez BMW

Pas de photo prise sur le stand BM, les modèles actuels ne m'intéressent pas trop et la seule attraction qui aurait mérité une photo, le BMW X1, avait été retiré du stand.

Chez Honda

Rien à signaler chez le constructeur japonais si ce n'est un concept-car sympa:

Mondial de l'Auto 2008

Chez Audi

Il y avait foule chez Audi genre premier jour des soldes et ça n'a pas été facile de prendre les photos du concept-car Audi A1 Sportback Concept:

Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008

Parmi les nombreux modèles tous trop chers pour mon compte en banque, le Q5 avait sa place à part sur le stand:

Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008

Chez Toyota

Aux cotés de la petite Yaris, on pouvait voir une encore plus petite Toyota iQ fort sympathique:

Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008

Cette dernière est la concurrente directe de la Smart, d'autant plus qu'elle propose quatre places (enfin trois vraies places car aucun adulte ne pourrait s'installer derrière le conducteur). Il y a de la place à l'intérieur, même pour un Got, et la qualité de finition est plus que correcte. Malheureusement le prix de vente est dissuasif, à près de 20.000€ pour le modèle haut de gamme, pour une voiture pas vraiment adaptée à mes besoins. M'enfin cela reste une voiture attachante et bien pensée...

On trouvait aussi les voitures de la marque Lexus et en particulier une au nom bien choisi, la Lexus ISF:

Mondial de l'Auto 2008

Il y avait aussi un concept-car qui semblait bien loin de la commercialisation:

Mondial de l'Auto 2008

Chez Opel

Parmi les prétendantes à la Got's Car 2008, l'Opel Corsa avait une bonne place. Il s'avère malheureusement que j'ai une fois de plus le volant dans les genoux et la tête collée au toit même en réglant le siège au maximum. La Corsa est donc disqualifiée à cause de son habitabilité insuffisante pour les plus d'1m80.

Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008

Chez Ferrari

Toutes les voitures du stand étaient magnifiques mais la Ferrari California est celle qui m'a fait le plus rêver. Elle est belle à se damner et pourtant assez polyvalente pour une utilisation tous les jours... pour ceux qui peuvent mettre plus de 150.000€ dans une voiture of course!

Mondial de l'Auto 2008Mondial de l'Auto 2008

Chez Corvette

Il y avait également quelques beaux modèles chez Corvette mais les photos n'ont pas donné grand chose. Je vous en mets juste une pour la route:

Mondial de l'Auto 2008

Conclusion

Même en y passant plusieurs heures, je n'ai pas vu la moitié de tout ce qui était présenté au Mondial. Le Parc des Expositions est gigantesque et tous ses halls étaient plein à craquer de stands et de visiteurs, même un mardi!
Vu l'affluence, il est impossible de rester très longtemps autour d'un modèle ou dans son habitacle. C'était donc assez frustrant mais j'ai pu me faire une idée sur certains modèles, en découvrir de nouveaux, m'abimer la rétine sur les concept-cars (sauf ceux de Renault) et rêver devant certaines voitures de luxe.
Bon, je ne vous raconte pas l'état de mes pieds et de ma tête à la sortie mais c'était un vrai plaisir d'y aller!

Si j'ai du courage, je mettrais quelques vidéos en plus dans quelques temps mais je ne vous promets rien.

La Cathédrale de Chartres (et ses alentours)

Rédigé par:

Got

Date de publication:

17 octobre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#647

tags:

Futile

Je ne suis pas monté à Paris l'autre jour uniquement pour me balader au Mondial de l'Auto mais aussi pour bosser un minimum et en particulier rencontrer un artiste à Chartres. Comme je suis arrivé assez tôt, j'en ai profité pour faire le tour de laCathédrale Notre-Dame que je vous invite à faire avec moi en 10 photos:

La Cathédrale de Chartres et ses alentours', ', 'La Cathédrale de Chartres et ses alentoursLa Cathédrale de Chartres et ses alentoursLa Cathédrale de Chartres et ses alentoursLa Cathédrale de Chartres et ses alentours
La Cathédrale de Chartres et ses alentoursLa Cathédrale de Chartres et ses alentours
La Cathédrale de Chartres et ses alentoursLa Cathédrale de Chartres et ses alentoursLa Cathédrale de Chartres et ses alentours

Même à Chartres on se croirait en Alsace! ;-)

Le style gothique de la Cathédrale (du gothique classique d'après Wikipedia) est assez tarabiscoté, beaucoup trop chargé pour être honnête à mon goût. Mais cela reste un très beau monument, malheureusement en cours de ravalement ce qui commence à devenir une habitude depuis la Cathédrale de Strasbourg.

Vicky Cristina Barcelona

Rédigé par:

Got

Date de publication:

17 octobre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#648

tags:

Futile - Cinéma

J'ai profité de mon passage à Paris pour aller également au ciné, chose que je n'ai ni le temps ni le courage de faire en ce moment quand je suis à Toulouse. Au programme lundi soir, le dernier Woody Allen sur les frasques amoureuses de deux américaines en vacances dans un Barcelone de carte postale.
La grande force de ce film, ce sont les personnages et les acteurs qui les incarnent. Chacun joue sa note dans la partition amoureuse: il y a d'un côté la blonde à la recherche de l'Amour Insaisissable (Scarlett Johansson), la brune qui cherche la tranquillité dans l'Amour Raisonnable (Rebecca Hall), l'autre brune qui s'enferre dans un Amour Total et Destructeur (Penélope Cruz) et de l'autre le séducteur enchainé à l'Amour Romantique donc forcément triste (Javier Bardem) ainsi que le mari aimant qui vit dans l'Amour Simple (Kevin Dunn).
On a donc tout le prisme des possibles dans une relation amoureuse en cinq personnages, bien mis en valeur par des seconds rôles consistants comme le père de Juan Antonio ou encore le couple d'américains cinquantenaires qui accueille les héroïnes à Barcelone. Il est donc facile de s'identifier et de ressentir dans une moindre mesure tous les tourments que Woody Allen inflige à ses personnages.
Le ton reste néanmoins léger et le film ne met jamais mal à l'aise. Sans être un chef d'œuvre ni un Woody Allen majeur, ce Vicky Cristina Barcelona est porté par tous les acteurs qui le rendent vraiment plaisant malgré la surenchère de clichés et lieux communs sur la vie espagnole.

Nokia E71

Rédigé par:

Got

Date de publication:

17 octobre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#agag45

tags:

As Geek As Got - Tech & Co.

Nokia E71

Quand Nokia a annoncé son E71, j'ai tout d'abord été très déçu. Même si le constructeur finlandais ajoutait à son modèle à clavier les dernières innovations technologiques (3G+, GPS, APN avec autofocus, ...), ce mobile ne me faisait pas rêver. Pire, la diminution de la taille de son clavier comme de son écran me semblait être une régression par rapport aux E61 et E61i qui offraient un confort d'utilisation sans équivalent.
J'ai heureusement changé d'avis suite aux premiers tests au moment de sa sortie et je suis maintenant très content de l'utiliser quotidiennement avec mon abonnement data illimité. Voici mon compte-rendu après trois mois à ses côtés...

Aspect extérieur

La première chose qui vient à l'esprit quand on prend le E71 en main, c'est « il est vraiment magnifique! ». Sa coque en grande partie métallique tranche avec la plupart des portables du marché et sa qualité de fabrication exemplaire accentue le côté professionnel de ce smartphone.

Nokia E71Nokia E71

On est loin du tout plastique au design neo-stalinien du E61. En version gris-noir, le Nokia E71 passe pour un mobile haut de gamme qui n'a pas à rougir à côté de l'iPhone première version. Il en a d'ailleurs approximativement les mêmes dimensions et la même propension à garder les traces de doigts que le téléphone d'Apple (surtout la version 3G).

Nokia E71Nokia E71

La spécificité du Nokia E71 est bien évidemment son clavier AZERTY sur quatre lignes. Celui-ci est composé de 37 touches légèrement bombées pour être plus accessibles. Il autorise ainsi une saisie rapide des mails ou des sms sans engendrer trop de fautes de frappe.

Nokia E71Nokia E71

Lorsque les premières photos du E71 sont apparues sur le net, de nombreux utilisateurs du E61(i) ont eu peur de perdre le très bon clavier de leur modèle. Si les touches sont effectivement plus étroites et collées les unes aux autres, le confort de frappe est impressionnant et reste à 95% identique à celui ressenti avec un E61(i). Il n'y a d'ailleurs que peu de difficultés pour passer du clavier d'un E61(i) à celui du E71, les ingénieurs de Nokia ayant choisi de garder les habitudes des précédents smartphones à clavier de la marque.

Nokia E71Nokia E71

En plus du clavier, on retrouve les habituelles touches des Nokia sous Symbian S60: décrocher/raccrocher, les deux boutons contextuels et l'accès au menu, aux mails, à l'agenda et au répertoire. Ils encadrent le nouveau pad, très confortable, qui se paye le luxe d'être en plus rétro-éclairé de fort belle manière.
Sur la tranche gauche, on a sous le port infrarouge deux caches protégeant le lecteur de carte Micro-SD et le port Micro-USB. Même si ce dernier est standard, il est nettement moins répandu que le Mini-USB et surtout il ne permet pas la recharge du Nokia. La marque finlandaise continue dans son erreur et ferait bien de proposer, à l'image de HTC ou de RIM, la possibilité de recharger son téléphone avec un cable mini-USB que l'on trouve partout.
A droite, on retrouve les boutons de contrôle du volume ainsi qu'un bouton d'enregistrement sonore.

Nokia E71Nokia E71

Comme le clavier, l'écran semble être en régression sur le E71 par rapport à ses prédécesseurs. La résolution reste identique avec 320x240 pixels mais sa taille passe de 2,8 à 2,36 pouces. Cela réduit le confort d'utilisation mais permet également de diminuer la taille du mobile.
Il faut néanmoins relativiser le problème: le E71 reste parfaitement utilisable et la diminution de la taille de l'écran donne une impression de finesse accrue de l'affichage même si la résolution reste identique.
Malheureusement l'écran choisi par Nokia est tout juste moyen. On est loin de la qualité de celui de l'iPhone qui non content d'être très lumineux et de restituer agréablement les couleurs se permet d'être parfaitement lisible même en plein soleil. Ici le Nokia E71 fait pâle figure et les thèmes un peu sombres rendent l'écran totalement illisible au moindre rayon de soleil.

Nokia E71Nokia E71

Et à l'intérieur?

Comme tous les smartphones Nokia, le E71 tourne sous Symbian OS, la version S60 3ème Edition FP1 pour être plus précis. Si les précédents modèles avaient une réputation (justifiée) de lenteur, force est de constater que les derniers téléphones de la marque finlandaise sont excessivement rapides et le E71 ne fait pas exception. Tout est fluide, que ce soit le lancement d'une application ou la navigation dans les menus. Cela rend l'utilisation de ce smartphone vraiment agréable.

Nokia E71Nokia E71

Techniquement, le E71 offre tout ce qu'on peut attendre d'un téléphone moderne: il est GSM/GPRS/EDGE/UMTS(3G)/HSDPA(3G+) tout en proposant le wifi (b et g) et le bluetooth 2.0. Il n'oublie pas également la technologie à la mode sur les mobiles à savoir le GPS ainsi qu'un port qu'on ne voit plus que très rarement mais qui peut s'avérer bien utile parfois: un capteur infrarouge. Il dispose également d'un appareil photo de 3,2MPixel avec flash et autofocus.
Difficile donc de faire plus exhaustif que ce Nokia E71...

A l'utilisation?

Clairement orienté professionnel, le E71 se doit de proposer un client mail complet et un agenda évolué. Je n'ai pas beaucoup utilisé l'agenda de mon Nokia mais il me semble tout à fait adapté à un usage professionnel comme personnel et se synchronise sans souci avec Outlook.
La partie mail est également clairement à la hauteur en étant compatible avec la majorité des protocoles mail (POP, IMAP, Exchange,...) mais malheureusement pas avec la solution BlackBerry. A défaut d'être jolie, l'interface mail est fonctionnelle et regroupe en fait tous les types de messages pouvant être reçus, allant donc du SMS au mail en passant par le MMS.

Nokia E71Nokia E71

On retrouve par contre l'un des gros défauts de Symbian: une certaine complexité et une utilisation abusive des menus et sous-menus. Cela reste supportable car le E71 est très réactif mais cela nécessite un apprentissage assez long avant de pouvoir utiliser à fond son smartphone. La simple configuration d'un compte SIP pour pouvoir téléphoner via Internet est à ce titre un exemple frappant de la lourdeur du système d'exploitation.
Et on ne peut pas dire que Nokia fasse grand chose pour rendre Symbian plus accessible et agréable à l'œil, il n'y a qu'à voir l'ignoble thème par défaut fourni avec les derniers smartphones de la marque. Je crois qu'il faudrait virer sur le champ les designers et les commerciaux qui ont laissé passer ça car ce thème affreux est présent sur toutes les photos sur le net ou dans les magazines et il dessert énormément le système d'exploitation.

thème par défautthème que j'utilise
Nokia E71Nokia E71
Nokia E71Nokia E71

Au niveau du surf sur le net, le E71 est livré avec le navigateur Nokia classique qui utilise le même moteur de rendu que le Safari de l'iPhone (ou de MacOs X). Il n'est par contre pas du tout à la hauteur de son illustre grand frère. L'affichage est assez lent même en 3G+ ou en wifi, avec le traditionnel double chargement (d'abord sans les feuilles de style puis l'affichage se remet à zéro avant d'afficher la page complète). La faible résolution de l'écran ainsi que l'absence de contrôle tactile rendent la navigation encore un peu moins agréable.
Il ne faut néanmoins pas cracher dans la soupe et ce navigateur web rendra bien des services. Il vaut mieux toutefois l'associer à Opera Mini, le navigateur J2ME d'Opera, qui est nettement plus utilisable avec le clavier.

Nokia E71Nokia E71

Résolument orienté professionnel, le E71 n'a pas pour vocation de concurrencer les modèles très multimédia des N Series. On se retrouve donc avec un APN très moyen malgré son autofocus, une prise casque incompatible sans adaptateur avec les casques audio de tous les jours et une offre logiciels assez triste (en particulier la galerie photo, qui date maintenant de plusieurs années et qui n'est donc pas du tout à la hauteur de ce propose la concurrence dernièrement).

Nokia E71Nokia E71

Parmi les évolutions appréciables apportées par le E71, le GPS est sûrement la plus importante à mes yeux: elle rend le mobile encore plus polyvalent. Associé au logiciel Nokia Maps ou à Google Maps, le E71 se transforme en co-pilote dès que le besoin s'en fait sentir. Sans être au niveau d'un GPS autonome avec une puce SIRFIII, le GPS du Nokia se débrouille admirablement bien dans la plupart des situations. Il reste néanmoins perfectible quand les rues se resserrent et se transforment en canyons urbains.

Nokia E71Nokia E71

Le E71 est fourni avec une licence d'un an pour Nokia Maps, sans les options malheureusement. Ce logiciel permet un guidage vocal assez précis sur la carte choisie au premier lancement. J'ai évidemment choisi France + Bénélux et j'ai eu l'occasion de m'en servir plusieurs fois.
On peut regretter son manque d'ergonomie et en particulier l'impossibilité d'avoir une vue générale d'un itinéraire. Les indications données sont assez claires et le haut-parleur du E71 suffisamment puissant pour nous permettre d'arriver à bon port... même si ce n'est pas toujours par le chemin le plus court.

Nokia E71Nokia E71
Nokia E71Nokia E71

L'une des craintes avec les téléphones sur-équipés comme le E71, c'est l'autonomie. Il faut dire que la 3G et le GPS consomment énormément. C'est pourquoi Nokia a choisi de garder une batterie de 1500mAh malgré un volume nettement inférieur aux modèles précédents.
Même en utilisation intensive de la 3G et/ou du GPS, il est vraiment rare que la batterie ne tienne pas la journée, ce que peu de portables peuvent prétendre. En utilisation plus conventionnelle (1h de surf, 30 min de GPS, réception des mails toutes les heures), le E71 peut facilement tenir un week-end entier. Mais lorsqu'on s'éloigne un peu des villes et que le réseau ne propose que du EDGE, le E71 se révèle être un vrai chameau. Même en l'utilisant comme modem bluetooth, il peut tenir plus de 10h sans sourciller!

Nokia E71Nokia E71

Côté réception, c'est un Nokia. Difficile de le prendre en défaut donc, il décroche peu et se reconnecte très rapidement. Je n'ai que très peu utilisé le E71 comme téléphone mais la qualité sonore me semblait tout à fait honnête. Sa taille et son poids ne le distinguent plus beaucoup d'un mobile classique et sa prise en main, en dehors du clavier AZERTY, est très proche d'un portable classique.

Conclusion

En mettant au goût du jour son smartphone à clavier, Nokia a réussi un vrai tour de force. Totalement communiquant, agréable à l'utilisation et doté d'un design remarquable, le Nokia E71 est prêt à affronter la concurrence sur le marché des smartphones professionnels.

S'il n'est pas aussi bon qu'un iPhone pour écouter de la musique et voir des films ni qu'un N95/96 pour les photos et les vidéos, le E71 arrivent néanmoins à sortir son épingle du jeu en offrant le minimum syndical en 2008 de ce côté-là. Il n'est pas non plus le premier en ce qui concerne le surf sur Internet mais une fois de plus ce n'était pas son but premier.

Il est par contre difficile de lui trouver des défauts en tant que couteau suisse de la téléphonie mobile, c'est un outil professionnel complet et puissant, n'ayant pas peur des longues journées de travail grâce à son autonomie impressionnante et toujours là pour dépanner via son GPS, sa gestion avancée des mails ou encore ses possibilités de communication.

turbo.squaregot.net: la vidéo du Mondial

Rédigé par:

Got

Date de publication:

18 octobre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#649

tags:

Futile

Et voilà la vidéo tant attendue!
Bon, je ne dispose ni des moyens ni de l'expertise de l'équipe de Turbo mais je trouve que la petite caméra entrée de gamme Toshiba qui m'a servi à Paris s'en sort pas trop mal. Sans trépied, avec les lumières traitres d'un salon, en accéléré parce que les voitures ne tournaient pas très vite et filmé par un Got caméraman tremblant, la qualité n'est pas trop affreuse. M'enfin assez de blabla, place aux images qui bougent!

La maison ne fournit pas les sac en cas de nausées dues aux tremblements de l'image.

Le clafoutis aux figues, une recette à améliorer

Rédigé par:

Got

Date de publication:

19 octobre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#650

tags:

Futile - En cuisine!

En revenant de chez la Mamie la semaine dernière, j'ai ramené à Toulouse quelques figues du terrain avec l'intention de les préparer en clafoutis pour la soirée avec les neuneus mercredi. Il faut dire qu'il n'y a pas plus simple et rapide à préparer qu'un clafoutis.
Le résultat est malheureusement un peu fade mais ça ne m'empêche pas de vous proposer la recette, ne serait-ce que pour mettre l'eau à la bouche de ceux qui n'y ont pas gouté...

Clafoutis aux figues fraiches

A la sortie du four...

La liste des ingrédients est courte:

Clafoutis aux figues fraiches

les ingrédients...

Mettre le four à chauffer à 180°c et placer la plaque assez bas.

Clafoutis aux figues fraiches

Couper les figues en quatre.

Clafoutis aux figues fraiches

Les faire revenir une minute ou deux dans du miel.

Clafoutis aux figues fraiches

Beurrer un plat allant au four.

Clafoutis aux figues fraiches

Y verser les figues et le miel.

Clafoutis aux figues fraiches

Battre les œufs en omelette.

Clafoutis aux figues fraiches

Ajouter la farine, mélanger.

Clafoutis aux figues fraiches

Ajouter le sucre, mélanger à nouveau.

Clafoutis aux figues fraiches

Délayer avec le lait.

Clafoutis aux figues fraiches

Verser la préparation sur les figues

Clafoutis aux figues fraiches

Et voilà le résultat 40 à 45 minutes plus tard.

Clafoutis aux figues fraiches

On en mangerait!

J'ai récupéré cette recette sur linternaute.com mais elle mérite d'être améliorée. Si vous avez des idées...

Une tarte aux poireau

Rédigé par:

Got

Date de publication:

22 octobre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#651

tags:

Futile - En cuisine!

Bon, on a assez vu de recettes sucrées qui font grossir rien qu'en les regardant. Ce soir, je vous propose une tarte salée à peine plus compliquée à réaliser que la tarte au fromage. Mais vous pouvez me croire, le résultat vaut le léger surplus d'effort...

Tarte aux poireaux

Et en réalité elle est encore plus appétissante.

Pour préparer cette tarte, il vous faut:

Tarte aux poireaux

Les ingrédients de la recette de ce soir.

Comme vous pouvez le voir, j'ai été obligé de m'adapter parce que je n'avais qu'un seul poireau. J'ai donc tapé dans ma fondue de poireaux Picard tout comme j'ai pris des oignons surgelés et j'ai fait l'impasse sur la noix de muscade. Rassurez vous, la tarte était quand même très bonne.
Commencez par mettre le four à chauffer à 220°C.

Tarte aux poireaux

Couper le(s) poireau(x) en fins morceaux...

Tarte aux poireaux

... et faites les revenir à la poele avec les oignons et un peu de beurre.

Tarte aux poireaux

Pendant ce temps, piquer votre pâte à l'aide du fourchette...

Tarte aux poireaux

... et faites la cuir à blanc 6 à 8 minutes.

Tarte aux poireaux

Après 10 minutes, ôtez du feu et ajouter le fromage et la crème fraiche.

Tarte aux poireaux

Versez la préparation sur la pâte.

Tarte aux poireaux

Après 30 minutes au four, vous pouvez déguster bien chaud.

Ce n'est pas bien compliqué, hein? Alors bon appétit et régalez-vous bien.

Un peu de lecture...

Rédigé par:

Got

Date de publication:

3 novembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#652

tags:

Futile - Manga

Patlabor, les 15 premiers tomes

Les 15 premiers tomes de Patlabor

Des fois dans la vie, il faut se faire plaisir. Et la semaine dernière, j'ai décidé de me faire plaisir en commandant des mangas sur eBay. Je me suis quand même limité à deux achats (les Patlabors du dessus et l'intégrale de You're under arrest qui devrait arriver en fin de semaine) parce que j'étais parti pour acheter en plus les 42 Dragon Ball, les 8 tomes de Lanfeust de Troy et 32 tomes de Shaman King. (c'est bon, vous avez assez de chiffres pour jouer au loto?).

On trouve beaucoup de choses sur eBay et en prenant des lots comme ça, on peut faire des affaires. Les mangas sont en très bon état et me sont revenus à moins de 3,50€ pièce, frais de port inclus.
J'ai également enfin reçu le moule à charlotte que j'avais acheté il y a presque un mois, avis aux gourmants.

M'enfin il fallait bien ça pour contrebalancer l'automne qui déprime et l'état de la cour devant mon bureau ce matin:

Devant mon bureau...

Et comme personne n'est venu s'en occuper bien que le syndic ait été prévenu, j'ai toujours un paquet de détritus devant ma porte. M'enfin, j'ai pris mon balai et j'ai déblayé un chemin jusqu'à ma porte, on ne sait jamais...

Hellboy 2

Rédigé par:

Got

Date de publication:

3 novembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#653

tags:

Futile - Cinéma

Hellboy 2

Le premier Hellboy ne m'avait pas laissé un souvenir extraordinaire mais l'envie d'aller au ciné et les bonnes critiques lues un peu partout m'ont convaincu de laisser sa chance au second volet. Et ma foi, ce n'était pas du temps perdu.
Bien que le scénario soit très light et pas très crédible, on se laisse prendre au jeu et surtout on tombe sous le charme de l'atmosphère et du bestiaire de ce Hellboy.

Tous les monstres inventés pour le film ne sont pas des chefs-d'œuvre ce qui rend le parallèle entre le Troll Market de Hellboy 2 et la Cantina de Star Wars encore plus crédible: certains costumes des deux films semblent sortis d'une fête d'Halloween pour les 6-9 ans. M'enfin la plupart des créatures sont de toute beauté, plus proches des bébètes du Labyrinthe de Pan que du premier opus.
Pour le reste, l'action est honnête et une touche d'humour pimente chaque scène du film. Un bon mélange qui m'a fait passé un bon moment, ce qui est bien l'essentiel pour ce genre de film.

Il fallait bien utiliser la crême fraiche...

Rédigé par:

Got

Date de publication:

4 novembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#654

tags:

Futile - En cuisine!

... vu qu'elle était presque périmée. Je me suis donc préparer une quiche lorraine version rapide, surtout que j'avais tout ce qu'il me fallait sous la main. Pour une recette de dernière minute, je trouve qu'elle a de la gueule, non?

Quiche Lorraine

Comme d'habitude, vous commencez par mettre votre four à préchauffer (180-200°C suivant les fours, à chaleur tournante ou pas) et vous réunissez les ingrédients suivants:

Quiche Lorraine

Les ingrédients donc

Quiche Lorraine

On commence par placer la pâte dans un moule et la piquer.

Quiche Lorraine

On fait dorer les lardons à la poele.

Quiche Lorraine

On casse les oeufs dans un saladier avant de les battre en omelette.

Quiche Lorraine

Ajoutez la crême fraiche...

Quiche Lorraine

... les lardons...

Quiche Lorraine

... et ensuite le fromage.

Quiche Lorraine

Il ne vous reste plus qu'à verser l'appareil dans la pâte.

Quiche Lorraine

20 à 30 minutes plus tard...

Quiche Lorraine

Un détail pour vous donner envie de la cuisiner...

Quiche Lorraine

... et une seconde photo, pour vous convaincre définitivement.

Bon, j'ai testé la cuisson avec la chaleur tournante et c'était un peu l'aventure. La cuisson s'est révélée tout à fait honnête mais j'ai eu quelques doutes vu sa rapidité. Donc avec un four à chaleur tournante, le résultat est bon en laissant la tarte cuire 15 minutes avec et 5 sans pour ne pas brûler la quiche.

Il faut noter aussi que c'était une version light de la quiche lorraine: pas de lait, peu de lardons et pas trop de fromage. Il est facile de trouver des recettes bien plus riches sur le net mais pas forcément meilleures. Personnellement, elle me va bien comme cela, pas besoin de rajouter quoi que ce soit (même pas de sel, de poivre ou de noix de muscade).

Merci d'avoir suivi ce cours de Gotatouille.
N'oubliez pas que seule la pratique vous apprendra à faire de bonnes quiches/tartes/gâteaux alors tous au fourneau!

CrossOver, pour mettre IE dans son mac

Rédigé par:

Got

Date de publication:

5 novembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#655

tags:

Futile - Tech & Co.

Suite à un pari perdu, le patron de la société Codeweavers a dû rendre l'un de ses logiciels gratuits pendant une journée. Ce logiciel c'était CrossOver, un émulateur Windows un peu particulier. Contrairement à des produits comme Parallels ou VMware Fusion, CrossOver ne nécessite pas d'installation de Windows pour faire tourner des programmes réservés aux OS de Microsoft. Les programmes sont installés directement dans des "Bottles" qui leur font croire qu'ils se lancent sur une plateforme Windows alors que tout est émulé.

Comme mon Mac n'est absolument pas destiné aux jeux, j'ai choisi de télécharger la version Pro pour MacOs en espérant faire tourner tous les programmes indispensables que j'utilise quotidiennement sur mon PC pour bosser: IE (malheureusement!), PhotoFiltre, The Gimp, Filezilla (j'ai des soucis avec la version Mac), ...
Si le navigateur de Microsoft est parfaitement supporté dans sa version 6 par CrossOver qui va même jusqu'à télécharger l'archive sur le net, les autres programmes fonctionnent plus ou moins bien. Enfin, plutôt moins que plus. PhotoFiltre reste utilisable malgré des ralentissements et quelques bugs graphiques mais FileZilla plante lamentablement tandis que The Gimp est inutilisable à cause de nombreux soucis d'affichages.

Quelques copies d'écran pour illustrer tout ça:

IE6 sur Mac grâce à CrossOver

Jusqu'ici tout va bien... (enfin, façon de parler: ça reste IE6!)

Photofiltre sur Mac grâce à CrossOver

PhotoFiltre reste utilisable...

The Gimp sur Mac grâce à CrossOver

... ce qui n'est pas le cas de The Gimp.

Vous l'avez compris, la solution miracle pour utiliser les logiciels Windows sur Mac n'est pas encore arrivée. Les outils de virtualisation comme VMware Fusion que j'utilise quotidiennement s'en sortent mieux que CrossOver mais obligent à faire tourner deux systèmes d'exploitation complets sur le même ordinateur ce qui implique une utilisation plus importante des ressources de la machine.
Le mode Unity de VMware Fusion est par contre nettement plus convaincant que l'émulation d'un logiciel lambda par CrossOver qui n'est vraiment utilisable que pour les programmes qui ont été prévus par l'équipe de Codeweavers. D'ailleurs IE6 tourne parfaitement et montre bien qu'on peut obtenir de bons résultats en configurant précisément l'émulateur.

Tant que je suis dans les geekeries, je suis tombé sous le charme d'un bidule vu sur le Journal du Geek: le Mintpass mintpad MP100. Regardez bien les vidéos et vous comprendrez sûrement pourquoi j'en veux un à côté de mon lit et un sur la table basse de mon futur salon (celui où j'aurai un home theater avec caisson de basse juste pour me venger de ma voisine).

Metal Swarm

Rédigé par:

Got

Date de publication:

5 novembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#656

tags:

Futile - Bouquin

Metal Swar, de Kevin J. Anderson

Un livre de plus (le sixième) de la Saga of Seven Suns et toujours la même écriture si fade. Une fois de plus, on passe d'un bout à l'autre de la galaxie toutes les deux pages, à suivre les différents (et nombreux) protagonistes dans leurs pérégrinations. A force de papillonner d'une histoire à l'autre, je me suis retrouvé à lire sans grand intérêt les aventures des héros. Il aurait vraiment fallu que Kevin Anderson se consacre plus à chaque histoire, quitte à se limiter à deux ou trois personnages principaux par tome de sa saga.

Il en aurait d'ailleurs profité pour peaufiner l'intrigue, qui tourne souvent à vide. Dans ce Metal Swarm par exemple, on suit avec très peu d'attention la vie de deux méchants (très méchants d'ailleurs, encore une fois l'histoire est trop manichéenne) tandis que certains points importants sont expédiés en un chapitre (donc entre deux et quatres pages en moyenne).

Depuis le temps, je ne m'attendais pas à un chef-d'œuvre et comme ça je n'ai pas été déçu. Ce livre se lit sans déplaisir mais sans susciter le moindre enthousiasme. Malgré tout ça ne m'empêchera pas d'acheter le septième tome lorsqu'il sera disponible en poche ne serait-ce que pour connaître la fin et améliorer mon anglais mais sans précipitation ni excitation.

Et si je vous parlais de mes pieds?..

Rédigé par:

Got

Date de publication:

26 novembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#657

tags:

Futile - Ma vie

C'est vrai quoi, après une vingtaine de jours sans billet, je peux bien vous parler d'eux, non? Enfin, surtout de mon pied gauche en fait. Suite à une rencontre malencontreuse avec un mur chez la mamie le week-end dernier, les orteils de ce dernier ont pris une sale couleur:

Le pied du Got

à J+2

Me voilà donc parti chez le médecin hier et le radiologue aujourd'hui. D'ailleurs on va jouer au docteur ce soir: sauras-tu trouver ce qui ne va pas dans les radios du pied du Got?

Le pied du Got

De face...

Le pied du Got

... et sous leur meilleur profil

Solution:

Le pied du Got

Comme quoi il ne faut pas croire qu'aller à Castel Peyrilles voir sa grand-mère est de tout repos. Des fois on revient avec un orteil pété et des fois on ne revient pas parce qu'on se retrouve bloqué à l'hôpital. Si en plus je vous dis que la mamie a une forte tendance à battre son petit-fils quand elle est en mode ronchon, je vous jure que des fois je me demande pourquoi je vais à Montfaucon un week-end sur deux...

Mais non, je blague, je suis toujours content d'aller chez la mamie Peyrilles! Je suis par contre un peu moins heureux de ma situation actuelle: pas de sport, pas de course, pas de longue marche pendant un bon mois. Même si ça a commencé à dégonfler et que je peux presque marcher 500m sans faire de pause, je vais en avoir pour un bon moment à trainer la patte.

Ce n'est pas non plus la peine de vous inquiéter de ma petite santé. Je n'ai rien d'autre à faire que bander mes doigts de pied et attendre que tout rentre dans l'ordre. Je ne suis pas non plus complètement handicapé et je peux donc faire les courses et monter mes trois étages. M'enfin, je lirais avec plaisir tout message de soutien laissé dans les commentaires...

Séance photo avec mes paper toys

Rédigé par:

Got

Date de publication:

30 novembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#658

tags:

Futile - Ma vie

Ce matin, c'était séance photo avec mes nouveaux jouets, les paper toys. J'ai découvert ces personnages à imprimer et à assembler soi-même sur le blog de Monsieur Dream il y a quelques temps déjà mais je n'avais pas eu le courage jusqu'à maintenant de m'y mettre, sans compter que le très joli modèle de Monsieur Dream nécessite de la colle. Or la colle et moi, on ne s'aime pas trop...
Mais au fait, c'est quoi exactement un paper toy? Petite photo de ma collection hier soir:

Séance photo de paper toys

Place à la séance photo de ce matin. On commence par mon premier paper toy, Kratos de God of War:

Séance photo de paper toys

Kratos le Conquérant

Séance photo de paper toys

Attention, derrière toi!

Séance photo de paper toys

Le voilà en bien mauvaise posture

Séance photo de paper toys

Mais personne n'arrête Kratos!

Séance photo de paper toys

Quel poseur n'empêche...

Un petit stormtrooper de la seule et vraie trilogie Star Wars:

Séance photo de paper toysSéance photo de paper toys

Et maintenant place à Iron Man!

Séance photo de paper toys

"C'est qui cet imposteur?"

Séance photo de paper toys

Iron Man en mode camouflage

On trouve évidemment des personnages de manga comme Rei Ayanami:

Séance photo de paper toys

L'énigmatique "Première Elue" d'Evangelion

Séance photo de paper toys

Tiens, il faudra que je construise une Eva...

Et pour finir le petit dernier (seulement 1/2 page A4), Isaac Clark de Dead Space:

Séance photo de paper toys

De près...

Séance photo de paper toys

Pas facile d'être le plus petit de la bande!

Séance photo de paper toys

La manette de la 360 est trop grosse pour lui.

Séance photo de paper toys

Mais au fait, on les fait comment ces paper toys? C'est très facile: il suffit d'un cutter, d'une imprimante, d'un papier assez épais et de quelques dizaines de minutes. Vous imprimez le modèle depuis l'un des nombreux sites internet en proposant et vous découpez les différentes parties à l'aide du cutter avant de les plier et de les assembler.
Prenons Rei comme cobaye (ne vous inquiétez pas, elle a l'habitude ^_^):

Paper toys, mode d'emploi

On découpe...

Paper toys, mode d'emploi

... on détache...

Paper toys, mode d'emploi

... on n'oublie pas les encoches de fixation...

Paper toys, mode d'emploi

... on plie...

Paper toys, mode d'emploi

... on assemble...

Paper toys, mode d'emploi

... et voilà la tête d'Ayanami.

Paper toys, mode d'emploi

Il ne reste plus qu'à prendre le reste du corps...

Paper toys, mode d'emploi

... et à y fixer la tête.

Comme vous pouvez le voir, le montage est très simple et le découpage avec des ciseaux à la portée de n'importe quel gamin de collège. C'est donc une occupation parfaite un jour de pluie pour votre fils, petit-fils ou, dans mon cas, merveilleux neveux (quand il sera un peu plus grand bien sûr, je ne laisserai pas jouer un gamin de deux ans avec un cutter).

Le découpage est un peu moins propre mais bien plus rapide au cutter, de toute façon indispensable pour les encoches de fixation. Suivant les modèles, il ne faut pas hésiter à agrandir ces dernières pour pouvoir y glisser les autres parties car ce n'est pas toujours facile.

Tous les modèles que j'ai assemblés proviennent du site cubeecraft.com, ce sont parmi les plus simples qui existent et surtout ils ne nécessitent pas de colle. Si vous en voulez d'autres, une simple recherche Google vous fournira de quoi occuper vos week-ends pluvieux.

En attendant, je vais me servir des miens comme éléments de décoration. Il faut que je réfléchisse où les placer mais je pense que ça peut donner quelque chose de sympa...

Un dimanche bien rempli.

Rédigé par:

Got

Date de publication:

1 décembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#659

tags:

Futile - Ma vie

Pour une fois, je ne peux pas dire que j'ai glandé aujourd'hui. Après la séance photo de ce matin, je suis allé voir le match TFC-OM au Stadium avec mon associé et son petit-fils. Nous sommes arrivés plus tôt car il y avait une mini-fête foraine gratuite aux alentours du stade. Je me suis éclaté (et mon pied aussi d'ailleurs) en faisant un tour d'auto-tamponneuse et j'ai réussi à avoir un jouet aux cabines à pinces!

Fête foraine au Stadium

Le match n'était par contre pas à la hauteur de l'affiche, sauf peut-être du côté des supporters. M'enfin le stade était plein et les dirigeants du TFC ont eu la bonne idée de fournir gratuitement des drapeaux du club.

Dans le Stadium pour le match TFC-OM

J'ai à peine eu le temps de rentrer chez moi que déjà je repartais pour l'avant-première du dernier Bill Plympton: Idiots and Angels précédé d'un clip et de deux courts-métrages.
J'ai d'avantage accroché aux courts, bien drôles, l'un avec un Père Noël fasciste et guerrier, l'autre avec le Hot Dog cher à Plympton, qu'au long métrage qui était trop bizarre et trash pour moi. Je sais que c'est la marque de fabrique du réalisateur mais là, c'était vraiment trop.

Bill Plympton en dédicace à l'UTopia Toulouse pour Idiots and Angels

Je suis resté quarante cinq minutes de plus pour la séance de questions/réponses (très courte) et pour la carte postale dédicacée (avec le Hot Dog) avant de rentrer dans mon doux chez-moi faire la vaisselle qui s'entassait dans mon évier puis vous écrire ce merveilleux billet.

C'est rare mais c'est bien, un dimanche bien rempli. Je ne sais pas par contre quelle tête va avoir mon pied demain...

La charlotte gasconne, une recette de La Mamie

Rédigé par:

Got

Date de publication:

2 décembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#660

tags:

Futile - En cuisine!

Recette de charlotte gasconne

Si ce n'est pas une invitation à la gourmandise ça, je me demande ce qu'il vous faut!

Au menu aujourd'hui, la charlotte gasconne, une recette approuvée et testée avec La Mamie de nombreuses fois. C'est ultra-simple et pas trop long à faire, il faut juste avoir un moule à charlotte et les ingrédients suivants:

Recette de charlotte gasconne
Recette de charlotte gasconne

On commence par couper les pruneaux en deux.

Recette de charlotte gasconne

On enchaine avec les pêches à couper en dés.

Recette de charlotte gasconne

On récupère le sirop et on y ajoute l'eau plus 25g de sucre.

Recette de charlotte gasconne

Dans un saladier, mélanger le sucre restant, la crème fraiche et le fromage blanc.

Recette de charlotte gasconne

Faire tremper quelques secondes les biscuits...

Recette de charlotte gasconne

... avant de garnir le moule avec.

Recette de charlotte gasconne

On ajoute successivement: les pêches...

Recette de charlotte gasconne

... les pruneaux...

Recette de charlotte gasconne

... et la crème.

Recette de charlotte gasconne

Une couche de biscuits et on recommence.

Il faut ensuite fermer le moule (et se régaler avec tout ce qui en dépasse) et le mettre au frigo une bonne demi-douzaine d'heures, l'idéal étant de faire la charlotte la veille pour le lendemain ou le matin pour le soir.

Recette de charlotte gasconne

Une fois démoulée...

Recette de charlotte gasconne

Il n'y a plus qu'à déguster!

C'est évidemment un merveilleux dessert en plein été, quand il fait bien chaud, mais les gourmands l'apprécient aussi en plein hiver. D'ailleurs pas la peine de débarquer à la maison, il y en a déjà plus...

Deux ordis de plus à la maison...

Rédigé par:

Got

Date de publication:

10 décembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#661

tags:

Futile - Tech & Co.

MacBook et Dell Studio

Deux nouveaux arrivants chez le Got hier soir: un magnifique MacBook Unibody accompagné d'un sympathique Dell Studio en version 15 pouce. Je ne vais pas faire la comparaison entre un portable à 1200€ et un autre à 800€ mais les habitudes ont la vie dure: emballage et fabrication soignés pour le Mac, pauvre carton et tout plastique pour le Dell.

M'enfin pour être honnête, le revêtement supérieur rouge du PC est très agréable et les touches tactiles au dessus du clavier rendent très bien. Reste que Dell, comme beaucoup d'autres marques, a surchargé son Vista d'un tas de merde qui rendent le démarrage particulièrement long malgré la puissance de l'engin.

De son côté, le MacBook est très tactile, que ce soit l'aluminium très doux au toucher ou le trackpad qui fonctionne de un à quatre(!) doigts. Et la rapidité au démarrage comme la réactivité de MacOsX n'est plus à démontrer...

MacBook et Dell Studio

Bon, vous vous en doutez, ces deux portables ne sont pas pour moi vu que je suis déjà suréquipé. J'aurais bien pris le Mac pour mon utilisation perso et le Dell pour le boulot mais je ne faisais que rendre service en installant le nécessaire sur les deux portables pour leurs utilisations futures.
Le Dell est déjà reparti mais le MacBook est encore dans ma cuisine. Mon petit doigt me dit qu'il va sûrement se rallumer d'ici vendredi...

Noël Three-Sixty

Rédigé par:

Got

Date de publication:

11 décembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#662

tags:

Futile - Jeux Vidéo - Xbox 360

En cette fin d'année, je suis bien content d'avoir une Xbox 360: il y a vraiment de quoi se faire plaisir! Voici un petit aperçu de mes derniers jeux:

Noël Three-Sixty

Pas de quoi s'ennuyer!

En dessous, on peut voir la boite de Guitar Hero 3, acheté 50€ d'occasion, qui sera mon cadeau de noël de la part de ma grand-mère. Je l'ai juste testé pour voir si tout fonctionnait et j'ai retrouvé avec plaisir les sensations de la version Wii.

Pour le reste, et avant de futurs tests sur As Geek As Got, je vous donne juste mes impressions rapides:

Bref, j'ai déjà passé pas mal d'heures sur ces titres et je compte encore m'amuser un bon moment. Il est évident que les possesseurs de PS3 se feront autant plaisir avec les mêmes jeux à part les deux exclusivités de Microsoft: GoW2 et Fable 2, compensées par des titres uniquement disponibles sur la console de Sony comme LittleBigPlanet ou le dernier Metal Gear Solid.
En fait il n'y a que les vrais joueurs qui ont une Wii qui risquent de trouver le temps long à Noël... à moins de taper dans la ludothèque GameCube en occasion. ;-)

Fondation

Rédigé par:

Got

Date de publication:

10 décembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#663

tags:

Futile - Bouquin

Fondation, de Isaac Asimov

Bien que je sois un grand fan de SF de toute époque, je dois reconnaitre que je n'ai pas lu tous les grands classiques de cette littérature. J'ai parfois de bonnes raisons (comme pour le Seigneur des Anneaux qui est sincèrement imbitable au début) et parfois non. Alors j'essaie de temps en temps de combler ces lacunes impardonnables comme le fait que je n'avais quasiment rien lu d'Asimov.
Cette erreur est maintenant réparée depuis que j'ai terminé Fondation, un recueil des trois premiers roman du cycle de "Fondation". Sans avoir vraiment dévoré les pages du livre, j'ai passé un bon moment dans l'un des deux univers majeurs de Asimov.

Première constatation: le style ne fait pas trop daté. Il y a bien sûr quelques détails qui trahissent que les trois romans ont été publiés entre 1951 et 1953 mais l'écriture est résolument moderne tout comme l'intrigue. Je soupçonne en fait les écrivains post-Asimov d'avoir plagié de nombreux éléments de ce space-opera particulier, rendant ainsi l'histoire intemporelle.
Regrouper les cinq premiers romans en deux volumes semblent être une bonne idée mais donne l'impression au lecteur de sauter du coq à l'âne entre deux histoires. Même si on voit clairement qu'on a changé de roman, les similitudes et la continuité entre les intrigues m'ont un peu déstabilisées. C'est purement psychologique mais je pense que j'y aurais été moins sensible si j'avais lu l'histoire dans trois bouquins différents.

Les trois livres de ce recueil sont de qualités inégales. Si Fondation et Fondation et Empire m'ont beaucoup plu, seule la première partie du troisième tome (Seconde Fondation) m'a semblé à la hauteur des précédents. je trouve que l'intrigue post-Mulet se trouve diluée et assez capilo-tractée avec ses surhommes de la Seconde Fondation.

Je vais attendre un peu et laisser passer quelques romans avant de m'attaquer à la suite du cycle, ça me laissera sûrement le temps d'être à nouveau réceptif aux intrigues du second recueil de 1000 pages intitulé Fondation Foudroyée...

Futile V4

Rédigé par:

Got

Date de publication:

11 décembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#664

tags:

Futile - Webdesign

Bon ben voilà, j'ai mis en ligne aujourd'hui la nouvelle version de Futile... en version ß. Mine de rien, c'est la quatrième version depuis que j'ai pris le nom de domaine squaregot.net il y a un peu plus de trois ans. Il y a bien sûr eu avant les aventures squaregot.free.fr et le Working Blog ce qui fait que je raconte mes conneries depuis un nombre incalculable d'années et que cela fait aussi longtemps que certains couillons les lisent. Ca en dit long sur la bêtise humaine... ;-)

Alors pour toi cher lectorat, l'évolution de Futile... en trois images:

Futile V1

La V1, totalement sobre.

Futile V2

La V2, jolie mais il est temps de changer.

Futile V4

La V4, toujours en construction

Les lecteurs attentifs auront remarqué qu'il n'y a pas de capture d'écran de la V3, pour la simple et bonne raison qu'il n'y a pas de V3 à proprement parler. J'ai bien travaillé sur une version assez modifiée de la V2 pour mériter son numéro mais je ne suis jamais allé à la fin de son développement. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai mis la V4 en ligne aujourd'hui, pour éviter qu'il lui arrive le même sort.

Parlons-en un peu de cette nouvelle version. Déjà, vous êtes évidemment libre de donner votre avis dans les commentaires pour en faire vraiment quelque chose. Mais surtout elle est encore en travaux, cela se voit d'ailleurs encore pas mal.
Au programme des festivités de cette V4, un mélange des billets généraux avec ceux sur les livres et les films, une zone dédiée aux autres Goteries du net (mon twitter, As Geek As Got, Au fil du web et bientôt mes photos), le retour du champ de recherche et de la pagination pour pouvoir vous balader dans les archives, des tags pour réunir certains billets (les recettes, le voyage en Hollande, ...) et sûrement deux-trois petites choses en plus.

Mais il me reste encore beaucoup à faire, entre la zone dédiée vide et le bas de page incomplet, entre le header qui est unique mais qui sera légion, le chargement en différé des images des billets pour alléger la page d'accueil, des corrections plus ou moins importantes du design (je ne trouve pas la bonne palette pour les billets généraux en autres), améliorer la compatibilité avec IE7, faire une version spéciale pour IE6, le compteur de commentaires et sûrement un peu plus de Got de-ci de-là.

Soyez patient, soyez curieux, participez à l'aventure et vous aurez le plaisir de lire le blog du Got certes, mais avec votre touche perso. Alors n'hésitez pas à lâcher vos comms ou à m'écrire un petit mail.

Stay tuned...

Deux p'tits nouveaux...

Rédigé par:

Got

Date de publication:

13 décembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#665

tags:

Futile - Tech & Co.

Il y a deux nouveaux arrivants dans le harem du Got depuis hier. Deux trucs technologiques qui vont rester cette fois-ci, pas comme les deux ordinateurs portables du début de semaine.
D'ailleurs le MacBook me manque, j'espère qu'il comble son propriétaire...

Bon, on s'en fout! Quelles sont les nouvelles geekeries qui ont atterri chez moi? Tout d'abord un nouveau PDAPhone, que j'ai échangé contre mon Treo 750 sur un forum spécialisé, le bien nommé HTC Tytn:

HTC Tytn

Mais ça, ce n'était que l'amuse-gueule, attendez de voir la suite...

Voilà mon cadeau de Noël à moi que je me... que ma boite me fait: un Pentax K200D!

Pentax K200D

Oui, vous ne rêvez pas: c'est bien un magnifique K200D!

Pentax K200D

Quel regard! Je fonds...

Pentax K200D

Boitier tropicalisé, deuxième écran de contrôle...

Pentax K200D

M'enfin, c'est encore un peu compliqué pour moi là!

Il est beau hein?!
Après des semaines à éplucher le net et les magazines spécialisés, le K200D me semble le meilleur choix. Qualité de fabrication au dessus des autres reflex entrée de gamme, une électronique au poil, un prix plancher, une gamme d'accessoires et d'objectifs complète.

Attendez vous à voir arriver de nouvelles séances photo sur le blog, et pas plus tard que demain d'ailleurs parce que là il est trop tard pour que je mette en ligne mes photos de ce soir.

Toulouse by night and by K200D

Rédigé par:

Got

Date de publication:

13 décembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#666

tags:

Futile - Photographie

Comme promis, voici les premières photos de mon nouveau précieux, prises hier soir dans le centre-ville au fil des décorations de noël horreurs qui en parsèment les rues:

Toulouse by night and by K200D

Toulouse ville rose et moche pour noël

Toulouse by night and by K200D

Y'en a partout je vous dis!

Aller, venez faire un petit tour au Capitole et à La Grave avec moi. Et n'hésitez pas à cliquer sur les images pour les agrandir...

Toulouse by night and by K200D

Le Capitole et son marché de noël

Toulouse by night and by K200D

Les arcades éclairées en face du Cap'

Toulouse by night and by K200D

Et le Cap' lui-même

Toulouse by night and by K200D

Première tentative de filé sur la patinoire du Cap'

Toulouse by night and by K200D

Les pères noël de Roulez Rose

Toulouse by night and by K200D

I love you so much!

Toulouse by night and by K200D

Dommage que l'entrée soit masquée par le pont Saint Pierre...

Toulouse by night and by K200D

Une vraie beauté!

Et là, vous vous dites sûrement que je suis tombé, une fois de plus, sur la tête. C'est vrai que les photos du dessus n'ont rien d'extraordinaire, elles sont même un peu moins nettes que celles que j'avais faites en 2007 dans un billet intitulé D'un pont à l'autre. A l'immense différence près que les photos d'hier ont été prises à main levée, sans trépied ou support! Vu comme je tremble sans arrêt, il m'était impossible de réussir la moindre photo sans support avec mon bridge ou mon compact. Avec le K200D, même s'il y a eu pas mal de déchets, il y a quand même un certain nombre de photos exploitables!

J'ai hâte d'y retourner un soir avec un nouveau trépied apte à supporter le poids du reflex et quand je ne serai plus un Got à mobilité réduite. Je pense que la qualité des photos sera sans commune mesure avec ce que je faisais avant, surtout une fois que je me serai vraiment familiarisé avec le K200D.

Soirée au Stadium

Rédigé par:

Got

Date de publication:

14 décembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#667

tags:

Futile - Football

J'étais au Stadium ce soir, pour assister au match Toulouse-Saint Etienne, et c'était un beau match. Je suis un néophyte en la matière donc je ne vais pas vous parler de la qualité du jeu, des techniques de balle ou autre mais je vais juste vous dire que c'était un joli spectacle, avec de beaux buts et une équipe dynamique.

TFC-ASSE

Par contre, la séance de décrassage après match, sous la pluie et dans le froid, pour les pauvres joueurs du TFC, c'était pas cool...

L'attaque des lutins moches

Rédigé par:

Got

Date de publication:

14 décembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#668

tags:

Futile

L'attaque des lutins moches

Mais alors vraiment moches les lutins, et bruyants avec ça!

L'attaque des lutins moches

Ils avaient même emmené leur arme secrète...

L'attaque des lutins moches

... le Goblin Zeppelin de Warcraft!

Bon, je suis méchant: je ne suis arrivé qu'à la fin et ça avait l'air d'être honnête dans le genre animation kitsch. Mais me demandez pas le nom ou le but de la manifestation, je n'en ai pas la moindre idée. Il faudra lire La Dépêche demain pour en savoir plus.

Et puis je suis un peu jaloux de la gobeline qui était dans le ballon, elle devait avoir une vue sympathique à 8-10m du sol. M'enfin elle ne devait pas avoir trop le temps d'admirer le paysage!

Soirée Guitar Hero

Rédigé par:

Got

Date de publication:

20 décembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#669

tags:

Futile - Jeux Vidéo

Jeudi soir, c'était soirée Guitar Hero à la maison, en compagnie de Céline, Kaloo et NickoM.

Comme on avait tous plus ou moins déjà essayé le jeu sur une machine ou une autre, personne n'a été ridicule une fois la guitare en mains. Mais il faut reconnaitre que le vrai Guitar Hero de la soirée, c'était Céline qui a réussi plusieurs fois des séries de plus de 100 notes justes à la suite avec un record pour la soirée de 144 notes justes d'affilée.
M'enfin, à tous les quatre nous sommes venus à bout du jeu en niveau facile, débloquant ainsi 42 chansons dont des tubes ultra-cultes comme Paint it black des Stones, Knights of Cydonia de Muse ou encore Bulls on Parade des Rage. Un vrai plaisir à refaire par la suite...

Vivement janvier 2009, que je puisse réinviter du monde à la maison pour remettre ça. Surtout qu'en plus on pourra chanter sur Singstar Abba, ce qui promet de nombreux moments mémorables...

TFC-OGCN ce soir au Stadium

Rédigé par:

Got

Date de publication:

21 décembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#670

tags:

Futile - Football

J'étais une fois de plus au Stadium pour voir un match de foot mais cette fois-ci j'étais divisé entre mon soutien pour le TFC et celui pour l'OGC Nice. Heureusement, les joueurs ont décidé de me faire une fleur en faisant match nul 2-2.

TFC-OGCN

Même si ça me soulage qu'aucune de mes deux équipes n'ait perdu, je dois admettre que la victoire aurait dû revenir au club toulousain qui a dominé une grande partie du match alors que les niçois n'ont marqué que durant deux de leurs rares contre-attaques (dont une à la 93ème minute!). Et les aiglons ont joué de manière assez brutale, avec un arbitre à leur solde (ça faisait un moment que je n'avais pas vu un arbitre aussi détesté dans le stade... et il s'appelait Gautier!), ce qui n'est pas vraiment à mon goût.

TFC-OGCN

M'enfin le jeu du TFC est bien plus fluide et agréable à voir que ce qu'ils faisaient l'an dernier et les 90 minutes (environ) du match sont passées bien vite. J'espère que les prochains matchs seront d'aussi bons spectacles que les deux auxquels j'ai assisté ce mois-ci.

Teaser

Rédigé par:

Got

Date de publication:

23 décembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#671

tags:

Futile - Jeux Vidéo - PS2

Un seul truc à dire: on va bien s'éclater!

Singstar AbbaSingstar AbbaSingstar AbbaSingstar Abba

You are the Dancing Queen, young and sweet, only seventeen
Dancing Queen, feel the beat from the tambourine
You can dance, you can jive, having the time of your life
See that girl, watch that scene, dig in the Dancing Queen

Vendredi, 2h du mat'

Rédigé par:

Got

Date de publication:

22 décembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#672

tags:

Futile

Je n'ai pas fait que des photos l'autre soir. J'ai aussi profité de mon trépied pour faire quelques vidéos avec ma caméra. Et évidemment, en rentrant chez moi, je suis tombé sur un tsunami de petites putonnes et de petits putons tous plus bourrés les uns que les autres.

Et encore, c'était un vendredi soir normal, pas une soirée bizutage de début d'année scolaire ni la fête de la musique. Et c'est comme ça tous les jeudis, vendredis et samedis.
Enfin c'est souvent pire, là je ne suis resté qu'un petit quart d'heure mais ils font souvent plus de bruits et de conneries. Surtout que je n'ai pas tout filmé...

Bref, vous comprenez maintenant pourquoi je dors dans mon salon.

Toulouse by night and K200D, deuxième!

Rédigé par:

Got

Date de publication:

22 décembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#673

tags:

Futile - Photographie

Je vous propose un petit tour de Toulouse la nuit en neuf photos prises avec mon K200D épaulé d'un trépied:

Pont Neuf, Toulouse by nightPont Neuf, Toulouse by nightPont Neuf, Toulouse by night

Même si je débute dans l'utilisation du reflex et du trépied, je trouve que ces photos rendent pas mal. La possibilité offerte par le trépied de laisser un temps de pose important permet de donner ce côté spécial aux photos de nuit, avec des bâtiments qui semblent bien plus éclairés que dans la réalité.

Et encore, les photos présentes ici (que vous pouvez agrandir en cliquant dessus, je devrais ajouter un élément visuel pour ça à ma ToDoList) sont dégradées par rapport aux photos originales (redimensionnement, compression) sans qu'aucun filtre ne vienne les embellir. C'est du brut de décoffrage en JPEG, en attendant que je prenne le temps d'apprendre à développer des photos RAW.

Bref, ces photos confirment la qualité du boitier et de l'optique de mon nouveau jouet, qui est accompagné depuis aujourd'hui d'un nouvel objectif: le Tamron 70-300mm qui me semble tout à fait à la hauteur et qui promet une nouvelle série de photos sur ce blog d'ailleurs...

Joyeux Noël!

Rédigé par:

Got

Date de publication:

25 décembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#674

tags:

Futile - Ma vie

Arf, impossible d'y échapper, c'est l'époque.
Pour la peine, je vous laisse avec le sapin Peyrilles 2008:

Sapin Peyrilles 2008

Pour rappel, les sapins Peyrilles 2007 et 2006...

Montfaucon sous la neige

Rédigé par:

Got

Date de publication:

26 décembre 2008

Lien permanent:

www.squaregot.net/2008.html#675

tags:

Futile - Photographie - Mamie

Pour fêter les vacances de noël dignement, la neige s'est invitée à Castel Peyrilles

Après avoir conduit ma pauvre Focus en mode rally pour aller faire trois courses le matin, je me suis empressé d'aller faire quelques photos avec le reflex dans l'aprem, une fois le soleil revenu:

Montfaucon sous la neigeMontfaucon sous la neigeMontfaucon sous la neigeMontfaucon sous la neige

N'hésitez pas à cliquer sur les photos pour avoir un agrandissement.

On est parti ensuite faire un tour en famille, de Montfaucon à Vaillac (enfin jusqu'au château de):

Montfaucon sous la neigeMontfaucon sous la neigeMontfaucon sous la neigeMontfaucon sous la neige

La lumière était tout simplement exceptionnelle entre le soleil et la neige. Mon petit APN compact a fait du mieux qu'il pouvait pour vous donner ces aperçus. Le froid aussi, était assez exceptionnel! On était bien content de retrouver la maison chauffée de la mamie après ces deux heures de marche dans la neige.

NAVIGATION

QUI SUIS-JE?

Bientôt quarantenaire, je suis un bonobo formidable marié à un autre bonobo tout aussi extraordinaire. Je passais mon temps à voyager aux quatre coins du monde mais la pandémie m'a pour l'instant obligé à rester à la maison. Pas grave, j'ai des projets plein la tête, des tas de jeux vidéo et de lectures en retard et une palanquée d'amis à voir dans toute la France!