SQUAREGOT

Hana et Alice menent l'enquete

Je sais que je ne suis pas la cible pour ce genre de film mais je me suis laissé tenté par Hana et Alice mènent l'enquête vu toutes les bonnes critiques.

On va dire que c'est un gentil film pour collégienne, pas vraiment intéressant, pas vraiment mauvais non plus. J'ai eu par contre un peu plus de mal sur la direction artistique, avec des personnages assez grossiers dès qu'ils ne sont plus au premier plan et des décors stylisés assez moches.

M'enfin, je suis sûr que ce film aurait plu à Doudou...

19/05/16 - Lien permanent - tags: #ciné #Japon #film #manga #collégienne

Vers l'autre rive

Vers l'autre rive

Trois années après la mort de son mari, Mizuki le retrouve chez elle un soir. Le défunt n’est pas là sans raison, il aimerait que sa femme l’accompagne pour un dernier voyage. Toujours en deuil de Yuzuke, elle accepte de plaquer le semblant de vie qu’elle menait pour le suivre…

En plein visionnage de la deuxième saison des Revenants, Vers l’autre rive donne un contrepoint asiatique à la vision d’un retour des morts parmi les vivants. Mizuki l’accepte sans panique, le pragmatisme lui dictant de profiter de cette occasion pour comprendre et accepter la mort de son compagnon. Les voilà partis dans un Japon plus authentique que les traditionnels clichés de Tokyo, pour que Yuzuke puisse revoir une dernière fois certaines personnes. C’est par le regard de Mizuki pourtant qu’on suit le couple recomposé et c’est avec elle qu’on finit non pas par comprendre mais au moins par avoir une vision détaillée sur le but de ce voyage.

Vers l’autre rive est donc un film flirtant avec le fantastique mais parlant plutôt des sentiments, de l’acceptation suite à un deuil. Pas de rythme effréné, on est ici dans la répétition du quotidien des personnes qui les accueillent et dans une contemplation de la vie qui continue plus ou moins bien pour les (sur)vivants.
Le jeu des acteurs permet une proximité, une compréhension de leurs sentiments, et donc une affection particulière. On sent littéralement Mizuki revivre petit à petit, à la fois auprès de son mari mais aussi en opposition à lui et au fil des rencontres qui ont toutes une raison d’être.

Suivre la quête de ces deux amoureux a été un plaisir, les relations entre les êtres sont esquissées avec juste ce qu’il faut de distance et revoir le Japon m’a donné un bon coup de nostalgie et une furieuse envie d’y retourner !

19/10/15 - Lien permanent - tags: #ciné #japon #deuil

Miss Hokusai

Après l'expo au Grand Palais, après le manga, on continue dans la thématique Hokusai avec le film sur sa fille, simplement appelé Miss Hokusai. Enfin sur sa fille, c'est vite dit! Disons plutôt que le film suit la fille du célébre peintre japonais pour donner un aperçu de leur vie pendant une courte période. C'est bien là d'ailleurs la principale difficulté du film pour ceux qui ne connaitrait pas déjà un peu la biographie du maitre et de sa fille tout aussi douée que lui.

Je ne suis pas convaincu que ce dessin animé leur rende vraiment justice. Tout est très exagéré comme souvent avec les mangas mais le voyage n'était pas déplaisant, le dessin est propre, l'animation tout à fait honnête et seule la bande son mélangeant guitares électriques et pianos m'a un peu agacé. Mais je n'ai pas boudé mon plaisir de revoir un Japon sous l'ère Edo, mâtiné d'un peu de fantastique et de rappel sur la vie et les œuvres d'Hokusai père et fille.

08/10/15 - Lien permanent - tags: #ciné #hokusai #manga #japon