SQUAREGOT

Docteur Strange

Juste avant de partir à Ténérife, je suis allé voir Docteur Strange, le dernier film de l'écurie Marvel. Le pitch? Un chirurgien arrogant et génial est victime d'un accident grave qui l'oblige à arrêter la médecine. Plutôt que de devenir professeur ou n'importe quelle profession accessible à son brillant cerveau, il préfère chercher les solutions dans la médecine alternative. L'histoire ne dit pas s'il aura perdu son temps avec l'homéopathie mais il finit malgré tout par arriver au Tibet dans ce qui ressemble beaucoup à une secte et qui se révèle en fait être une congrégation de puissants magiciens dont le rôle est de protéger la Terre de toutes les attaques mystiques des autres univers du Métaplan. Sauf que plusieurs magiciens se sont rebellés et tente de faire un pacte avec une entité très méchante d'un autre plan.

Ouf, c'est pas très digeste mais nous voilà parti pour deux heures d'apprentissage de la magie avec Strange et de combat contre les méchants. J'ai l'air critique comme ça mais en fait j'ai bien aimé. Cumberbatch semble être l'évidence même pour incarner ce connard qu'est Strange, Swinton est toujours aussi géniale, les effets spéciaux sont souvent magnifiques (mais parfois assez ratés comme la transition acteur réel <-> acteur en 3D) et on n'a guère le temps de s'ennuyer.

Même si beaucoup de manichéismes m'irritent dans ce film, la révélation sur les pouvoir de l'Ancien tempère un peu la dichotomie entre les gentils tout propres et les méchants pas beaux atteints de conjonctivite aggravée. Et la seconde (?!!) annonce du générique de fin laisse espérer un univers un peu plus nuancé et une éventuelle prise de conscience du héros. Bref, c'est du bon film Marvel, loin des bouses du style Thor ou Iron Man 2.

20/11/16 - Lien permanent - tags: #film #ciné #Marvel #Docteur Strange #Cumberbatch #Swinton