SQUAREGOT

Six jours, de Ryan Gattis

C’est en lisant les Inrocks que j’ai découvert ce livre intense ayant pour base les émeutes de Los Angeles en 1992 mais du côté de la communauté latino essentiellement. Enfin, surtout du côté des gangs latinos qui comptent bien profiter du chaos ambiant pour régler quelques comptes. Et tout commence par un assassinat justement, vécu du point de vue de la victime, histoire de nous mettre dans l’ambiance…
De ce meurtre découlera une guerre des gangs qui enflammera tout un quartier de L.A. durant les six jours de couvre-feu que va connaitre la ville.

Avec une écriture fluide, agrémentée d’un paquet d’argot des rues, Gattis nous plonge littéralement dans la vie des jeunes homeboys, encore ados ou jeunes adultes, mais déjà meurtriers et dealers. On suit essentiellement un groupe soudé autour d'un boss vraiment doué appelé Fate, avec assez de personnages satellites pour nous donner un aperçu glaçant de ce qu’a dû être la situation à ce moment-là. L’écrivain nous explique par la même occasion comment fonctionne un gang, comment une vengeance express est planifiée puis exécutée (l’un des meilleurs passages du livre) ou encore de quelle façon les forces de l’ordre ont évité toute interférence dans certains quartiers pauvres.

J’ai vraiment accroché à ce livre, parfois vraiment dur, parfois assez didactique. C’est vraiment bien écrit, avec des personnages suffisamment épais et crédibles pour qu’on s’inquiète pour eux ou qu’on se réjouisse de leur mort. Il y a bien certaines chapitres un peu long et quelques histoires qui auraient méritées un développement plus approfondi mais l’ensemble est cohérent, on ressort du livre à contre-cœur.
La vision du banditisme à L.A. semble assez juste, Gattis ayant apparemment été contacté puis coaché par des personnes ayant vécus réellement les événements. Cela donne une idée assez précise de ce qu’il peut se passer dans une grande ville quand le chaos s’installe durablement. Et croyez-moi, ce n’est pas beau à voir…

05/10/15 - Lien permanent - tags: #lecture #gang #Los Angeles

Le sorceleur, de Andrzej Sapkowski

Comme beaucoup de monde, j’ai entendu parler de la saga du Sorceleur avec la sortie des jeux qui en sont tirés: la trilogie The Witcher. Je n’y ai pour l’instant jamais joué, juste vu NicoM avancer un peu dans le premier mais les fans sont nombreux et les tests relativement élogieux. Je compte bien craquer sur le troisième volet quand son tarif aura un peu baissé alors je me suis plongé dans les livres.

Le premier tome est un recueil de nouvelles assez sympathiques. Même si les thèmes abordés ne brillent pas par leur originalité, l’idée même d’un chasseur de primes mutant spécialisé dans la chasse aux monstres dans un monde de fantasy classique m’a bien plu. Ce premier tome récupéré gratuitement m’a ouvert l’appetit et j’ai vite récupéré les six autres tomes qui eux racontent l’histoire du Sorceleur Geralt et de sa destinée liée à celles de Ciri et de Yennefer.

Les débuts étaient vraiment prometteurs, avec des bonnes idées par-ci par-là, quelques pointes d’humour ou de réflexions politiques mais le récit va rapidement s’enliser et l’auteur va abuser de procédés narratifs grossiers (histoire racontée depuis le futur, flashback, récit périphérique totalement déplacé) et je dois reconnaitre que je n’ai pas pris beaucoup de plaisir avec les tomes 4 à 6. Ce n’était pas plus déplaisant qu’un série concon ou un roman de gare mais comparé au potentiel de l’univers, c’était une grosse déception.

18/09/15 - Lien permanent - tags: #lecture # fantasy # sorceleur #witcher

Seul sur Mars - The Martian

Sans trop savoir pourquoi, les bande-annonces du prochain film de Ridley Scott avec Matt Damon m'ont donné envie de lire le livre dont est tirée l'histoire avant de le voir au cinéma.

Une mission sur Mars qui tourne mal, un des six astronautes reste coincé sur la planète rouge, sans fusée pour repartir ni moyen de communication avec la Terre. Comment faire pour survivre? Comment contacter la NASA? Comment rentrer?
Rien que l'accroche me tentait alors zou, dans le Kindle et en anglais!

En grand amateur de ce genre de récit, j'ai vraiment pris mon pied en lisant ce livre sous forme de compte-rendus de l'astronaute et de ses échanges avec la Terre. L'histoire est au final assez solide, sans élément trop scientifiquement extravagant, un peu dans l'esprit de Gravity même si ici aussi tout est un peu trop bien agencé pour être vrai. Il n'empêche qu'on en chie avec le héros pour survivre et faire face à tous les événements qu'une présence humaine sur Mars peut rencontrer.

Le style d'écriture est propre et simple, le vocabulaire accessible à tout amateur de conquête spatiale, vraiment aucune difficulté à lire en anglais pour ceux et celles qui voudraient le faire.

Reste plus qu'à attendre la sortie du film, le 21 octobre chez nous, pour voir si l'adaptation est à la hauteur du bouquin qui semble d'ailleurs avoir été écrit en vue du film: tous les éléments des blockbusters US sont présents, il ne manquait qu'une star et un réalisateur...

15/09/15 - Lien permanent - tags: #lecture # sf # mars

Je suis tombé en début de semaine sur une expérience littéraire qui m'a bien plu: 1 minute, par Thierry Crouzet.

Tout est parfaitement expliqué dans le résumé de l'auteur:

«L'instant où l'humanité découvre qu'elle n'est plus seule dans l'univers. Une révélation de Sara Cash, la Youtubeuse aux milliards de vues.»
La même minute vécue par des centaines de personnages.
Une nouvelle minute publiée tous les jours.

J'en suis actuellement à la 132ème minutes (soit presque quatre mois et demi d'écriture quand même) en trois jours et donc pas loin d'avoir rattraper l'auteur sans pour autant m'être lassé. Je trouve que c'est une belle performance pour une expérience dont on peut très facilement atteindre les limites sans talent et surtout une belle histoire qui se raconte au travers de centaines de points de vue.

04/06/15 - Lien permanent - tags: #lecture # web # expérience # litterature